342 histoires érotiques et pornographiques fantasmes récits coquins gratuits ont été publiés pour vous ! 👀

- See You - 5316 Vues

Alexandra se dévergonde pendant son anniversaire

Je m’appelle Alexandra, aujourd’hui c’est un jour très spécial pour moi, c’est mon anniversaire, j’ai 23 ans. Je me prépare et je me fais belle, car je suis invité chez un copain, enfin un très bon ami, que je connais depuis l’enfance, il y aura aussi deux autres copains, ou plutôt amis que je connais depuis la même période. Je n’ai qu’eux comme amis, que des garçons, je n’ai jamais eu d’amis filles, je sais pas trop pourquoi, j’ai toujours été plus attiré par les garçons, peut être parce que j’ai un côté garçon manqué, même si je suis très féminine. Nous formons depuis l’enfance, une espèce de petite bande inséparable, des vrais amis, il n’y a jamais eu d’histoire d’amour entre nous, d’attirance particulière, en fait on ne sait jamais posé la question, nous nous considérons plutôt comme des frères et soeurs.

Je me choisis donc des sous vêtement en dentelle très sexy, j’adore les sous vêtements en dentelle, un shorty et un soutien gorge, blanc avec des motifs noirs, normalement ils ne les verront pas, mais j’ai déjà passé des soirées parfois arrosées avec eux, ou on a fait des jeux parfois coquins, et je me suis déjà retrouvé en sous vêtements devant eux. Ensuite je me choisi une mini jupe plissé de couleur noire, qui me vient à mi cuisse, puis un haut, un chemisier blanc avec des motifs noirs, des broderies ressemblant à des fleurs stylisées, et avec un beau décolleté mettant en valeur l’arrondi de mes seins qui sont d’assez bonne taille un 90C . Je complète avec une paire de chaussure noire à talon aiguille, puis je me regarde dans un grand miroir, j’ai une allure assez classe et très sexy, mes longs cheveux blonds légèrement bouclé tombent sur mes épaules jusqu’à mi dos, et mes yeux bleus brillent et sont mis en valeur par un léger maquillage, ainsi que pour ma bouche pulpeuse. Après quelques légères retouches, je suis satisfaite du résultat, j’enfile un manteau, je prend mon sac à main, et je sors de chez moi pour me rendre chez Nicolas, ou doit avoir lieu la soirée.

J’arrive vers vingt heure trente devant son appartement, je sonne, Nicolas ouvre la porte en m’accueillant avec un large sourire. C’est un beau brun qui a 24 ans, je sais pas pourquoi je le trouve très séduisant ce soir, il faut dire qu’il s’est habillé très classe, il est grand, il se penche pour m’embrasser sur les joues :

– Bonjour Alex, bienvenue et bon anniversaire !

– Merci Nico, dis donc, tu es super bien sapé ce soir !

– Donne moi ton manteau et ton sac, que je te débarrasse

Ce que je fais, j’aime me sentir à l’aise, et avec mes amis je me sens toujours très bien. D’un coup j’entends deux exclamations :

–  Houaaa, la vache !

– Alex, qu’est ce que tu es super sexy ce soir !

C’est Thomas et Kévin, 24 et 25 ans, les deux autres garçons de la bande, qui viennent à ma rencontre en me souhaitant la bienvenue et un bon anniversaire, ils sont grands aussi,  ils se baissent pour me faire la bise sur mes joues, depuis toujours, nous avons l’habitude de nous appelez par le diminutif de nos prénoms :

– Thom, Kèv, vous aussi, vous êtes super bien sapés, vous avez fait des efforts pour moi, c’est bien les mecs !

Ils me regardent tous les trois en souriant, c’est Nico qui prend la parole pour les autres :

– Alex toi aussi tu as fait des efforts, tu es super belle et sexy ce soir, n’est ce pas les potos ?

Ils acquiescent d’un signe de tête en me regardant, Nico nous invite à prendre l’apéro au salon. Ensuite nous passons à table, les garçons ont commandé divers plats chez un traiteurs, tous très succulents, accompagnés d’un vin rouge délicieux. Puis c’est le moment du dessert, ils apportent en chantant, Happy Birthday Alex, un superbe gâteau, genre forêt noire, sur lequel il y a deux bougies en forme de chiffre qui forment mon âge, 23 ans. Je souffle les bougies sous les applaudissements de mes amis, puis nous dégustons ce délicieux gâteau largement arrosé avec du champagne. Je remercie mes amis pour ce délicieux repas, puis Nico va cherchez le digestif, un verre de Grappa pour chacun. Ensuite, ils me disent que c’est le moment d’ouvrir mes cadeaux, mais pour ce faire, je dois me rendre dans la chambre de Nico, ou il y a trois paquets qui m’attendent, je dois les ouvrir un par un, en enfilant leur contenu, et ensuite je dois venir le leur montrer, en faisant un mini défilé de mode, et cela pour chaque paquet.

Je me rends dans la chambre, sur le lit,  il y a trois paquets identiques alignés côte à côte, avec un petit mot plié sur chacun d’eux, plus un quatrième plus gros qui trône au centre du lit, avec un mot dessus, écrit en gros, Alex tu ne dois pas l’ouvrir, ce sera pour plus tard.

Je prends le premier paquet, je déplie le mot placé dessus, et je li “De la part de Nico pour ma délicieuse Alex qui doit porter ce qu’il y a de plus beau, Joyeux Anniversaire”. Je déchire le papier cadeau, et j’ouvre la boite qui si trouve, je déplie l’emballage en papier de soie, et je découvre en ravissant ensemble de lingerie en dentelle entièrement noir, un shorty avec une ceinture un peu large, et des motifs de fleur, et une bordure fine de dentelle qui fait tout le tour des cuisses, et derrière il y a un faux laçage style guêpière, bien échancré, et il y a une brassière faite avec la même dentelle, un tissus de qualité, il ne sait pas moqué de moi. Comme convenu, je me déshabille pour l’essayage, la porte de la chambre est juste poussé, je me moque pas mal si ils me voient toute nue, de toute façon avec cet ensemble, pour défiler devant eux, ça ne cache pas grand chose. J’enfile ce bel ensemble, il y a un miroir dans la chambre, je me regarde, je suis extrêmement sexy, cet ensemble met bien en valeur toute mon anatomie, surtout mes fesses, on voit ma raie à travers le laçage, et on devine bien ma chatte toute lisse, et mes seins débordent bien, laissant admirer leur rondeurs. Je ne me sens pas gêné de me montrer comme ça devant mes amis, je dirais même que je trouve ça excitant, l’alcool déjà avalé peut-être qui me chauffe l’esprit et le corps. J’ouvre la porte et je fais mon entrée sous les applaudissements et des, houaaa, je me dirige vers Nico pour le remercier de son cadeau, il est assis, et je me baisse pour lui faire la bise, offrant la vue de mon cul au deux autres, je m’en rend compte quand je me relève et que je vois leurs regards lubriques, ça me fait comme un coût d’électricité dans mon corps, une excitation brutale, je parade fièrement devant leurs regards qui en disent long sur ce qu’ils pensent, puis je m’apprête à regagner la chambre sous les applaudissements, quand Nico m’interrompt.

– Attends, il faut arroser ce premier cadeau, je vais faire un shot pour nous tous.

Je m’assois avec mes deux autres amis sur le canapé entre eux deux, Nico revient avec quatre verres sur un plateau, il nous a préparé une Tequila paf. On avale nos verres, je me sens de suite euphorique, je plane un peu, j’ai très chaud malgré ma tenue très légère, les garçons aussi ont chaud, ils enlèvent leurs haut et se retrouvent torse nu. J’admire leur jolis torses musclés, quand Thom me fait revenir à la réalité, en me disant qu’il faudrait peut-être que j’aille ouvrir mon deuxième cadeau, je me lève et me rends dans la chambre, j’ai l’impression de ne plus trop sentir mes jambes.

C’est au tour du deuxième paquet, je commence à être excité plus que la normale, je déplie le petit mot sur le dessus, et je li “De la part de Thom pour Alex une fille merveilleuse que je veux rendre encore plus merveilleuse, Joyeux Anniversaire”. Je déchire le papier fébrilement, j’ouvre la boite, je déplie le papier de soie, et je découvre une ravissante guêpière et un string en dentelle rouge et noire. J’enlève mon premier cadeau que je replace dans sa boite, et j’enfile le string, et la guêpière, et la problème, je peux pas l’attacher dans mon dos toute seule, j’appelle Thom pour qu’il vienne m’aider, vu que c’est son cadeau. Il arrive, et je lui demande d’attacher le laçage dans mon dos, je sens ses doigts agiles qui s’activent, sa respiration contre mon cou, son odeur, je suis complètement électrisée, des décharges traverses mon corps, je n’ai jamais ressenti cela avant, et surtout pas avec mes amis. Il fini son oeuvre et repart rejoindre les autres après m’avoir donner une petite tape sur ma fesse nue, ce contact augmente mon excitation, je sens que je commence à mouiller, je me regarde dans le miroir, je suis super sexy, et de dos, mes fesses, mon cul sont à l’air libre, juste la ficelle du string qui passe dans ma raie, et elle est très fine, et ça me fait un très beau cul bien rebondi, et vu de devant mes seins sont bien mi en valeur aussi, avec deux belles rondeurs qui dépassent au dessus de la guêpière, et elle me fait une taille fine, qui fait ressortir mes hanches, Thom a eu très bon goût en la choisissant, et c’est de la qualité. J’entends Nico qui me cri:

– Alors tu viens, on veut voir !

Je sors de la chambre fièrement, en adoptant une démarche provocante, puis je me dirige vers Thom pour lui faire la bise et le remercier de ce beau cadeau, bien sur je suis obligé de me baisser, j’ai pleinement conscience de l’effet que cela doit produire, cela m’amuse et m’excite, et je tortille du cul, d’un côté et de l’autre pour qu’ils puissent bien voir, sauf Thom à qui je fais la bise, mais en me relevant, je me retourne et je m’arrange, pour qu’il se retrouve le nez entre mes fesses, vraiment assez près. Je fais quelques aller retour devant eux, en essayant d’être un peu aguicheuse, puis Nico me demande de m’assoir entre Thom et Kèv, comme tout à l’heure, il va nous faire un autre shot pour arroser ce cadeau. Je suis entre mes deux amis en tenu plus que légère, je lorgne leurs torses, j’ai très envie de les toucher, heureusement Nico revient avec les verres sur un plateau, il nous a préparé un B52. On avale ça d’un trait, la vache ça chauffe dur, ça calme mes ardeurs sur le coup, sauf que les garçon trouvent qu’il fait vraiment trop chaud, et que c’est pas juste qu’ils soient encore en pantalon, alors que je suis en sous vêtements. Ils se lèvent tous et enlèvent leur pantalon façon chippendale, et se retrouvent en caleçon devant moi, il en faut pas plus pour que je recommence à avoir des envies, surtout que je vois les bosses qui garnissent leurs caleçons. C’est Kèv qui me sort de ma rêverie, en me disant d’aller chercher mon troisième cadeau. Je me lève avec difficulté, l’alcool fait son effet, et je file dans la chambre en me tenant un peu aux murs.

Comme pour les deux autres cadeaux, je commence par lire le petit mot, “De la part de Kèv pour une amie que j’apprécie beaucoup, rien n’est trop beau pour toi, tu devras l’essayer comme si tu étais chez toi, de la même façon que tu la portera chez toi, Joyeux Anniversaire Alex!”. Je déchire le papier et j’ouvre la boite, déplie le papier de soie protecteur, et je découvre une ravissante nuisette en dentelle entièrement noire, super transparente qui ne va rien cacher, et comme chez moi je porte pour dormir des nuisettes sans rien en dessous, je vais devoir faire l’essayage sans sous vêtements. Rien qu’à cette idée je mouille, et j’ai des décharges électriques qui traversent tout mon corps, je vais pour poser ma guêpière, mais je ne peux pas l’enlever toute seule, j’appelle donc à nouveau Thom, pour qu’il m’aide. Il arrive juste en caleçon, ça arrange pas mon état, le voir, le sentir contre moi, ses doigts qui s’affairent dans mon dos, puis d’un coup, ses mains qui caressent mes fesses au passage avant de me filer une tape sur chacune d’elles, avant qu’il sorte de la chambre, me laisse dans un état d’excitation terrible. Je pose la guêpière et le string dans leur boite, je suis complètement nue, je sens une légère fraîcheur sur mon corps, qui m’apaise un peu, je prend mon temps pour enfiler cette nuisette, le contact du tissus qui glisse sur mon corps réveille à nouveau mes désirs, mes tétons sont tendus, sensibles, je sens que je mouille, j’espère que ça va pas couler, j’ai rien qui l’empêche. Je fini par me calmer un peu, je me regarde dans le miroir, elle est magnifique cette nuisette, elle arrive un peu au dessus de mes mi cuisses, mais elle laisse tout voir par transparence à travers la dentelle, mes seins, ma chatte toute lisse, mes fesses, ils vont bien se rincer les yeux mes amis cette fois, et au lieu que ça me gène, ça m’excite, j’ai envie subitement de les exciter très fortement, j’ai aussi envie qu’ils me touchent, et c’est sur ces idées que je sors de la chambre, la nuisette virevoltant autour de moi.

J’entre dans la pièce, ils sont tous les trois sur le canapé, et je vois trois statues, les yeux exorbités, la bouche entrouverte qui me regardent. Je me dirige vers Kèv pour le remercier, et comme pour les autres, je me penche pour lui faire la bise, mes seins sous son nez, mon cul offert aux regards des deux autres, je me retourne, mais sans me relever tout de suite, je marque un petit temps d’arrêt, pour qu’ils en profitent bien tout les trois. Je fais mon petit défilé, et je vais m’assoir dans le fauteuil en face d’eux, les jambes très légèrement entrouvertes, je vois que j’ai fais mon petit effet, à la bosse qui pointe dans chacun de leur caleçon. Je m’amuse à les regarder béat, quand Nico réagi le premier, il se lève pour aller chercher un autre shot, pour arroser ce cadeau. Il revient avec les verres remplis d’absinthe, plus un verre d’eau chacun en plus, nous avalons nos shots, puis le verre d’eau, c’est pour éviter d’avoir la bouche et l’estomac qui brûle, le lendemain. Nico débarrasse, et il revient avec une bouteille vide, il nous propose de faire un jeu, action, vérité, et il pose la bouteille sur la table basse entre le canapé et le fauteuil où je me trouve. Nous sommes tous d’accord pour y jouer, ce n’est pas la première fois qu’on y joue tous ensemble. Nico fait tourner la bouteille et se rassoit, la bouteille ralenti et s’arrête le goulot dans ma direction, zut c’est à moi de commencer.

Sans réfléchir je crie, vérité, les garçons se concertent puis c’est Nico qui me pose la question :

– Est ce que tu as aimé nos cadeaux, et qu’est ce que ça t’a fait de défiler avec devant nous ?

– J’adore vos cadeaux, merci les gars, ils sont très beaux et très sexy, et j’adore la dentelle comme vous le savez, vous les avez très bien choisi !

Je marque une petite pause pour réfléchir, puis je me décide :

– J’ai adoré mettre mes cadeaux et défiler devant vous avec, pour vous les montrer, j’ai trouvé ça excitant, très excitant même, et j’ai eu envie de vous exciter aussi, je crois que j’y suis bien arrivé, il y a qu’a voir les bosses dans vos caleçons !

Et j’éclate de rire, à voir leur tête, ils regardent tous leur caleçon, et eux aussi finissent par éclater de rire. Nico me dit que comme c’est mon anniversaire, je participe au jeu, mais que je n’ai pas le droit de choisir de question, ou d’action pour eux trois, il n’y a qu’eux qui décident, pour eux et pour moi. Je réponds que je suis d’accord, et je fais tourner la bouteille, elle désigne Thom. Il choisit action, les deux autres se concertent, puis Nico lui dit :

– Thom du vas devoir lécher la chantilly que l’on va déposer sur le corps d’Alex !

– Alex enlève ta nuisette, il ne faut pas la salir, et de toute façon avec ou sans on voit tout, c’est comme si tu étais à poil !

Nico va chercher une bombe de crème chantilly, pendant que j’enlève ma nuisette, que je vais ranger dans sa boite. Je suis complètement nue, et ça ne me gêne pas du tout, je retourne avec les garçons qui se sont tous levés pour que je m’allonge sur le canapé, ce que je fait le plus naturellement du monde, je les regarde et je leur dis :

– Dites donc les gars, ça vous gêne pas que je sois à poil, et vous en caleçon, c’est pas très équitable, vous pourriez être à poil aussi, vous tous !

– Ils me regardent, puis se regardent, puis c’est Kèv le premier qui vire son caleçon, suivit des deux autres. On est tous à poil maintenant, et j’admire les membres de mes amis, ils sont tous très bien montés, pas des monstres, mais des membres assez gros et de taille normale à légèrement plus grand que la normal, mais ils ne bandent pas vraiment, alors à voir plus tard, mais de les voir mes envies me reprennent. C’est à ce moment là que Nico commence à mettre de la chantilly sur mes seins, puis autour de mon nombril, au moment ou il allait repartir, je l’attrappe et je lui dit :

– Et sur ma chatte, alors, il faut en mettre aussi !

Et j’écarte mes cuisse et lui montre mon minou, il regarde les deux autres qui lui font oui de la tête, et il m’en met aussi sur ma chatte, ça m’électrise directement, j’ai envie que Thom vienne vite lécher tout ça.

– Allez Thom, viens lécher toute la crème, allez te fais pas prier !

Il approche s’agenouille, et commence par mon ventre, que c’est bon, mon corps est complètement parcouru par des frissons, quand il a fini, il s’attaque à mes seins, mes tétons se tendent directement, je suis super excité, on m’a jamais léché comme ça, il faut dire que j’ai pas connu beaucoup de garçon, et c’était plutôt des rapides, qui pensaient plus à leur plaisir qu’au mien. Alors là je savoure, mon corps se tend, je sens que je mouille, il me fait un bien fou, il attaque le deuxième sein, j’en peux déjà plus, je gémis et je me tortille, c’est trop bon, je frissonne de partout, ma respiration s’accélère et devient saccadé, je sens ma jouissance monter, quand plus rien, zut il a finit de me lécher. Mais il reste ma chatte, le meilleure, j’écarte bien mes cuisses, pour qu’il se place entre, il commence à me lécher, je ne peux m’empêcher de lui attrapper sa tête pour bien la plaquer contre mon sexe, il me fait un bien fou, ma jouissance revient à grande vitesse, je gémis de plus en plus fort, mon ventre fait des vagues, ma respiration s’affole, je le supplie de continuer de ne surtout pas arrêter, ce qu’il fait, sa langue s’active, et ma jouissance explose d’un coup, un orgasme puissant qui me fait presque m’évanouir, je relâche sa tête du coup, et il se relève, et moi je reprend doucement mes esprits, je regarde mes amis, ils bandent tous maintenant.

– Merci Thom, j’ai jamais joui comme ça, aussi fort, merci les gars pour cette idée géniale, vous en avez d’autres encore ?

Nico me répond :

– T’inquiète pas c’est pas fini, on vient juste de commencer le jeu !

Je me lève et je regagne mon fauteuil, encore un peu secouée, les garçons prennent place sur le canapé, Thom fait tourner la bouteille, elle s’arrête et désigne Kèv, celui ci choisit vérité, les deux autres se concertent, et Nico demande à Kèv :

– Aimerais tu baiser avec quelqu’un présent dans cette pièce, et si oui qui ?

Kèv les regarde en souriant, puis il dit :

– Désolé les gars, certainement pas avec vous deux, mais par contre avec Alex je serais partant !

Et il se lève et vient vers moi, Nico l’attrape par le bras :

– Eh attends, c’est vérité pas action, va t’asseoir !

Ce qu’il fait, puis il fait tourner la bouteille, zut ça tombe encore sur moi, quoique je suis très excitée, et je me demande ce qu’ils me réservent encore, du coup je dis action. Les garçons se concertent, Nico clame le verdict :

– Alex tu vas chercher le quatrième paquet qui est sur le lit, tu le ramènes ici, tu l’ouvres, et tu nous fais une démonstration avec ce qui est dedans !

Je ne me fait pas prier, je file chercher le paquet toute contente, et toute excitée aussi, je reviens avec, je m’assoie, pose le paquet sur la table basse, je déchire le papier fébrilement, j’ouvre la boite, il y a un papier plié, que je déplie, et je lis “De la part de nous tous pour que tu ne t’ennuies jamais quand tu es seule, à utiliser sans modération, Joyeux Anniversaire Alex !”. Dans le paquet il y a deux boites, je prend la première, je l’ouvre, à l’intérieur il y a un gode très réaliste, une belle bite rose, de belle taille et assez grosse, un peu comme les bites de mes amis, et à la base il y a une ventouse, je le pose sur la table. J’ouvre la deuxième boîte, et je découvre un autre gode très réaliste aussi, mais vibrant celui là, j’appuie sur le bouton, il vibre, ils ont même mis les piles dedans, je l’éteins et je le pose à côté de l’autre. Nico débarrasse la table basse, et colle le gode ventouse au milieu de celle ci :

– Allez Alex, la démonstration, viens te faire baiser par ce gode, empale toi dessus !

Je ne me le fais pas répéter, j’ai trop envie d’essayer ce truc devant mes amis, ça m’excite terriblement de faire ça devant eux, et je sais que ça va les exciter aussi de me voir faire, et cette idée m’excite encore plus, je sens ma chatte se lubrifier à nouveau, pourtant elle est encore bien trempée depuis tout à l’heure. Je monte sur la table face à mes amis toujours assis dans le canapé, je m’accroupi sur cet engin, je le prend en main pour le guider vers l’entré de mon vagin, il est raide et souple en même temps, on dirait vraiment une vrai bite, je m’empale doucement dessus, il entre sans difficulté, il me rempli bien, je commence des vas et viens doucement d’abord, puis plus rapidement, mon excitation monte, celle de mes amis aussi, ils bandent à nouveau, et de les voir bander ça m’excite encore plus, je m’active sans retenu sur cette bite, qui me donne un plaisir fou, soudain Nico m’arrête il veut que j’essaie le deuxième, dans mon fauteuil, les cuisses bien écartées, les jambes un peu comme si j’étais accroupie. Je vais m’assoir dans le fauteuil avec le gode vibrant, je prend la position, je le mets en route, et je commence à me caresser le clitoris avec, bon sang que c’est bon, ma jouissance revient à grande vitesse, j’alterne, en l’enfonçant dans ma chatte par moment et en faisant des vas et viens avec, en l’enfonçant bien à fond, mon ventre ondule, mon corps vibre encore plus que ce vibromasseur, je sens des vagues arriver, de plus en plus forte, je respire vite et fort, je gémis beaucoup, soudain je suis prise de convulsions, violentes, ma chatte gicle, des jets qui aspergent mes amis en face, je tombe presque dans les pommes, j’ai juste le réflexe de retirer le gode, il tombe par terre en continuant de vibrer, mes amis se lèvent et se précipite pour me retenir, l’un des trois éteint le gode et le met sur la table, les deux autres m’aident à reprendre ma respiration et mes esprits, je reviens doucement, petit à petit, je me sens vidée, mais super bien, en extase je dirais. Maintenant je reviens à la réalité, et je m’aperçois que j’ai tout trempé, j’ai giclé partout, le fauteuil, la table, le sol qui est en vinyle heureusement, le canapé, et mes amis. Cela ne m’était jamais arrivé, je savais même pas que c’était possible, que je pouvais être fontaine, une sacré découverte. Je me lève encore chancelante, et je m’excuse auprès de mes amies pour ce bordel que j’ai mis, surtout auprès de Nico, c’est chez lui, il me dit que c’est pas grave, il va tout essuyer. Il va chercher une serviette, et de l’essuie tout, je prend la serviette et à quatre patte j’essuie par terre, pendant que Nico essuie  le reste, ils en profitent tous pour me mater et me remercier pour la vue que je leur offre. Une fois notre petit ménage terminé, je demande une autre serviette à Nico pour protéger le fauteuil, qui à déjà bien morflé, Il en ramène plusieurs, pour le fauteuil et aussi le canapé, puis je les remercie pour ces joujoux, qui m’ont procuré un plaisir que je ne pensais pas être possible, et quand je m’en servirai chez moi, je penserai à eux trois.

Le jeu peut reprendre, je demande si je peux changer les règles, quand la bouteille désigne un garçon, je choisirai pour lui, action ou vérité, et c’est eux qui choisiront ensuite l’action ou la question vérité, ils en discutent et acceptent.  Je fais tourner la bouteille, elle désigne Nico, je choisi vérité, histoire de souffler un peu. Les deux autres se concertent, et Thom demande à Nico :

– Aimerais tu baiser une fille avec plusieurs mecs ?

Nico réfléchi, regarde ses potes, me regarde, je lui souri avec un regard lubrique, puis il nous déclare :

– Ecoutez j’y ai jamais pensé à vrai dire, et il faut que la fille soit d’accord pour ça, mais si c’est avec vous deux, et que la fille c’est Alex, je suis partant !

Je rougis en baissant un peu les yeux, puis je sens mes envies de sexe revenir brutalement, et je leur dis :

– Moi non plus j’y ai jamais pensé, me faire baiser par plusieurs mecs en même temps, mais avec vous trois je crois que j’aimerai tenter l’expérience, à voir.

Nico coupe court en relançant la bouteille, elle désigne Kèv, je choisi, action, après concertation Nico lui dit :

– Tu vas te branler devant nous, mais tu ne dois pas jouir et éjaculer, tu arrête avant !

Kèv commence à se masturber doucement, en me regardant, puis plus vite, je trouve ça super excitant de le voir faire, j’ai envie de cette bite, envie de la toucher, de la goûter et de me faire baiser par elle, puis il arrête subitement en me disant :

– Désolé je peux pas plus, tu m’excites de trop, si je continue je vais éjaculer sur toi !

Je lui dis que c’est bon, que ça va comme ça, il se rassoit et fait tourner la bouteille, elle me désigne, je choisi vérité, après concertation, Nico me demande :

– As tu déjà essayé la sodomie, ou, y as tu pensé, ou, aimerais tu essayer ?

Je réfléchi un petit peu, et je leur déclare :

– Je n’ai jamais essayé la sodomie, j’ai pu y penser, mais j’en ai jamais eu vraiment envie, et pourquoi pas essayer, si c’est fait avec des personnes qui font attention, et qui prennent des précaution pour ne pas me blesser, des personnes de confiance, comme vous trois.

Sur ce, je fais tourner la bouteille, elle désigne Thom, je dis, action. Les deux autres garçon décident, et comme à chaque fois c’est Nico qui donne la décision :

– Thom tu dois donner la fessé à Alex, attention avec modération quand même, c’est Alex qui dira quand tu dois arrêter !

Les garçons se lèvent, sauf Thom qui reste assis, il me fait signe de venir me coucher sur ses jambes, je me place mon ventre sur ses jambes, mon cul offert, je sens sa bite contre mon flanc. Une première claque tombe sur ma fesse, pas très forte, suivit d’une autre sur mon autre fesse de même intensité, puis il me caresse les fesses délicatement, un courant électrique parcourt mon corps, une autre claque plus sèche s’abat sur ma fesse, une décharge électrique me traverse, paf, la même sur mon autre fesse, même décharge, puis il me demande de me mettre à quatre patte, ce que je fais, ma croupe bien offerte. Sa main caresse mes fesses délicatements, j’adore ça, et au moment ou je m’y attends pas, une série de quatre ou cinq fessés pleut sur mes fesses, qui chauffent, puis ses mains caresses mes seins, puis mes fesses, je suis toujours autant électrisée, puis une autre petite série de claques sur mes fesses, assez fortement quand même, j’ai mal, et en même temps j’aime ça, ça m’excite fortement, plus ses caresses entre, c’est délicieux, je pensais pas aimer être fessée, du moins cette façon de faire me plait. Une de ses mains me caresse un sein, pendant que l’autre me caresse les fesses, ses doigts s’aventure même sur ma petite rondelle, m’électrisant encore plus au passage, puis rebelotte, fessé en rafale, mes fesses chauffent et commencent à me brûler même, mais j’ai pas envie que ça s’arrêtte, je dodeline mon cul de contentement, il me caresse à nouveau, mais à peine cette fois, et puis soudain je reçois une très grosse fessé, ça me brûle franchement, mais je suis incapable de dire stop, mon cerveau ne réfléchit plus, c’est Nico qui dit à Thom d’arrêter :

– Stop, arrête Thom, elle a les fesses toutes rouges, pourquoi tu as pas dit d’arrêter Alex, tu es folle ?

– Je sais pas pourquoi, j’ai mal, mais en même temps je trouvais ça super bon et super excitant, alors j’ai pas pensé à arrêter Thom, au passage, merci Thom, c’était génial, tu donne très bien la fessé, et tes caresses, c’était trop bon tout ça, mais c’est vrai que ça me brûle fort maintenant !

Nico file dans la cuisine, et il revient avec deux poches pour surgelé, remplies de glaçon, il me fait allonger à plat ventre sur le canapé, et il me pose une poche sur chaque fesse, je sursaute tellement c’est froid, mais rapidement ça me soulage, Thom est chargé de me surveiller et d’enlever et remettre les poches pour voir ou ça en est. J’entends Nico et Kèv qui s’activent dans la cuisine, Thom me caresse le dos délicatement pendant que de temps en temps il enlève les poches pour voir ou ça en est. Un petit moment se passe comme ça, et les deux autres garçon reviennent avec un plateau et quatre verres, Nico nous dit que ça vaut bien un shot Jägerbomb, que c’est des plantes, que ça peut pas nous faire de mal, il me demande comment je me sens, je lui dit que ça me brûle plus, Thom enlève les poches, les glaçons ont fondu en parti, mes fesses sont encore bien coloré, je les touche pour voir, ça va, je me relève, et je vais m’assoir dans le fauteuil, c’est un peu douloureux, mais acceptable. Je bois mon verre en me demandant pourquoi mon cerveau ne m’a pas envoyé de signal d’alerte, pourquoi j’ai autant aimé ça, je trouve pas de réponse, et l’alcool m’aide pas à réfléchir, il a un avantage je le sens me brûler au passage, chauffer mon corps, et j’oublie mes fesses un peu meurtris.

Nico débarrasse, et le jeu peut reprendre, Thom fait tourner la bouteille, ça tombe sur moi, sans réfléchir je dis, action. Les garçons se consultent, et Nico m’annonce que je vais avoir les yeux bandés, et les mains attachées dans le dos, et que je devrais lécher et sucer ce que l‘on me présentera, et deviner ce que c’est et à qui ça appartient. Je me doute bien que je vais devoir lécher et sucer leurs bites, je ne l’ai jamais fait, j’espère que ça va aller, j’ai envie de faire plaisir à mes amis. Deux morceaux de tissus sont rapidement trouvés, on en met un sur mes yeux, je ne vois plus rien, avec l’autre ils attachent mes poignets, ils me font asseoir sur le bord de la table basse. Je sens quelque chose qui effleure mes lèvres, par réflexe j’ouvre la bouche et je sors ma langue pour essayer de lécher cette chose, elle lèche quelque chose de pas très gros, j’arrive pas trop à savoir ce que c’est, je suis sur que c’est pas une bite, ça entre dans ma bouche, je suce, c’est un doigt, impossible de savoir à qui il est, il se retire, je dis que c’est un doigt, mais que je sais pas qui c’est. On effleure à nouveau mes lèvres, je lèche, un autre doigt, qui pénètre ma bouche ensuite et que je suce, à peine plus gros que le précédent, il se retire, je dis pareil. Un troisième se présente, même cinéma, à peut près la même taille que le précédent, j’arrive pas à deviner qui c’est. J’entends Nico me dire que j’ai bien deviné ce que c’était, mais que comme j’ai pas deviné à qui c’était, il va falloir que je recommence et plus longuement cette fois.

Je sens à nouveau quelque chose effleurer mes lèvres, c’est plus gros, j’essaie de lécher, c’est une bite, à nouveau un courant électrique parcourt mon corps, je lèche cette énorme sucette, je sens que je lèche un gland, qui pénètre ma bouche, je m’éforce de sucer cette bite, qui s’enfonce et se retire de ma bouche, je sens son excitation grandir, il se retire subitement. Je me sens frustrée, j’aurais aimé le faire jouir, qu’il éjacule dans ma bouche, j’ai senti le goût de son liquide séminal, il a échappé quelques gouttes, j’ai aimé son goût un peu acidulé, légèrement sucré, j’avais peur de pas aimer, d’être dégoûtée, ce n’est pas le cas au contraire j’en redemande. J’ai pas le temps de penser plus longtemps, une autre se présente à ma bouche, je lèche consciencieusement, puis il pénètre ma bouche, je suce pareil, elle fait la même taille que la précédente à quelque chose près, son goût est différent, plutôt un peu salé, je sens son excitation grandir aussi, avant qu’il se retire. Impossible de savoir qui sait, mais je m’aperçois que j’aime lécher, sucer des bites, je suis même frustrée de pas pouvoir les prendre avec ma main, frustrée de ne pas recevoir leurs semence  dans ma bouche, j’ai pas le temps de penser plus longuement, la troisième touche mes lèvre. Comme pour les deux autres je m’applique pour lui donner le plus de plaisir que je peux, elle me parait un peu plus petite que les autres, je m’en rend mieux compte quand elle pénètre ma bouche, elle est un peu moins épaisse, le gland est un peu différent aussi, son goût est plus sucré, son excitation monte, je le sens, il se retire comme les autres, je déclare :

– Bon les mecs, c’était vos bites, et la dernière c’était celle de Kèv, les autres je sais pas, j’ai pas réussi à les reconnaître, bon détachez moi, et enlevez moi ce bandeau sur mes yeux !

Je sens qu’on me détache, puis je retrouve ma vision, doucement au début, en clignant un peu des yeux, puis je revois normalement rapidement. J’aperçois ces trois bites bien raides, Nico est à ma porter, je prends sa bite en main et la fourre dans ma bouche, à peine le temps de la goûter il me l’enlève, en me disant :

– Eh doucement, cette partie du jeux est fini !

Je lui répond :

– Je m’en fou j’aime trop vos bites, et je voulais savoir à qui étaient celles que j’ai sucé, maintenant je sais, si vous me les remettez en bouche, sans que je vois qui c’est, je saurais, je connais maintenant la saveur de chacune d’elle, et je peux dire qu’en premier c’était Thom, en deuxième Nico, et pour le troisième Kèv, j’avais deviné.

Kèv me demande comment ça se fait que j’ai reconnu la sienne et pas celle des autres, vu que je les avais jamais léché, ni sucé. je lui répond que c’est très simple, Nico et Thom ont des bites de taille et de forme semblable, mais que lui la sienne est différente, c’est comme ça que je l’ai reconnu, elle avait pas la même forme que les autres dans ma bouche. Je demande quand même si je peux pas les lécher et sucer à nouveau, Nico me dit que non, plus tard peut-être, on doit continuer le jeu. On reprend tous nos places, je fais tourner la bouteille, cette fois ci c’est Nico qui est désigné, je lui dit, action, puis je rajoute petite pose il faut que j’aille faire pipi. Thom m’en empêche, en me disant t’attendre ce qu’ils vont décider pour Nico, j’accepte. Les deux compères discutent dur, ils ont pas l’air d’accord, puis finalement Thom déclare :

– Alex tu as envie de faire pipi, très bien tu vas le faire devant nous dans un bocal sur la table du salon, et aussitôt après sans t’essuyer, Nico devras te lécher ta chatte !

– Ouaiii, merci les gars, très bonne idée, Nico tu t’appliqueras bien pour me lécher ma chatte, je veux jouir encore !

On débarrasse la table, Nico reviens avec un bocal en verre et le pose au centre de la table, puis il me dit que quand j’aurais fini, je n’aurais qu’à m’allonger sur le canapé les cuisses bien écartées pour qu’il puisse me lécher. Les garçons prennent place sur le canapé, moi je m’accroupis sur le bocal, face à eux, encore une situation qui m’excite énormément. J’ai un peu de mal au début à faire pipi, quelques gouttes seulement, et de la mouille qui coule de ma chatte, j’ai jamais mouillé comme ça, enfin un petit jet sort, puis un plus gros et enfin c’est le déluge, je me vide devant mes amis ravis du spectacle, et moi aussi je suis super ravis et excitée, une fois fini, les garçons se lèvent, et je vais m’allonger sur le canapé, les cuisses remontées et bien écartées. Nico vient prendre place et commence à me lécher, mes lèvres, mon clitoris, il m’excite un maximum, ce fameux courant électrique qui me traverse, qui parcourt tout mon corps, est de nouveau bien présent, ma mouille coule, il doit lécher beaucoup plus de mouille que de pisse c’est sur, il fait ça super bien, ma jouissance monte, je sens mon vagin se contracter, mon ventre faire des vagues, je suis au bord de l’explosion, Nico stoppe brutalement et se relève en me disant :

– Non pas question que tu es encore un orgasme, ça fait pas parti du gage !

Je suis très frustrée, je voulais jouir encore une nouvelle fois, mais il a raison ça ne faisait pas parti du gage, j’enrage un peu quand même. Nous reprenons nos places, Nico fait tourner la bouteille, c’est moi qu’elle désigne, j’ai besoin de souffler un petit peu, alors je choisi vérité. Les garçons discutent entre eux, apparemment ils ont du mal à se mettre d’accord, puis ils finissent par y arriver, Nico finit par me poser leur question :

– Alex d’après toi, tu serais plutot une femme dominatrice, ou soumise ?

Je leur répond sans hésiter :

– Moi une dominatrice, certainement pas, et une soumise, avant j’aurais dit non, ou je sais pas, mais plutôt non, mais après tout ce qui c’est passé ce soir, la question ne se pose même pas, vous l’avez constaté je suis soumise, votre soumise, j’ai fais tout ce que vous m’avez demandé, avec une grande excitation, et un plaisir immense, j’ai pris un pied pas possible en le faisant avec vous trois, j’ai connu des jouissances, des orgasmes que je ne soupçonnais même pas, j’ai même découvert que je pouvais être une femme fontaine, alors oui finalement, je suis une femme soumise, votre soumise. Mais je commence à en avoir marre de ce jeu, j’ai des envies qui ne sont pas satisfaites, une envie dans ma chatte qui réclame vos bites, une autre dans ma bouche, qui veux sucer ces même bites, je veux vous faire jouir à mon tour, je veux jouir avec vous trois, c’est mon anniversaire, alors baisez moi tous les trois, j’en peux plus d’attendre, prenez moi par tous mes trous !

Les garçons se regardent l’air un peu hagard, c’est Nico qui réagit en premier:

– C’est vrai c’est ton anniversaire et on est tous la pour te faire plaisir, on t’a déjà léché ta chatte et d’autres parties aussi, tu as goûté à nos bites, et est la tous à poil, alors autant te faire plaisir à fond, puisque c’est ce que tu veux, tien voila ma bite, je te l’offre avec plaisir!

Je ne le lui fais pas dire deux fois, je me précipite, je me mets à genoux devant lui, et je prends sa bite en main, et je commence à la lécher consciencieusement comme une glace, je fais juste une pose pour lui dire:

– Quand tu ne pourras plus te retenir, éjacule dans ma bouche, je veux bouffer ton sperme, et c’est valable pour vous deux aussi, quand ce sera votre tour!

Et je reprends ma besogne, il bande dur, et j’enfourne son membre dans ma bouche, et je le suce doucement, puis plus vite, je sens qu’il ne va pas tenir longtemps, il gémit, grogne un peu, et d’un coup dans un grognement plus fort il m’envoie plusieurs jets au fond de ma gorge, je suis obligé de retirer sa bite de ma bouche pour ne pas étouffer, il continu en m’aspergeant le visage, son foutre est épais, je l’avale, j’aime son goût acidulé légèrement sucré. Une fois tout avalé, j’entreprend de lui nettoyer la bite avec ma langue, je lèche, suce, je veux pas en perdre une goutte, j’essaie de me lécher le visage, mais j’en ai sur les yeux, le nez, la joue, je peux pas y arriver.

Je reprend un peu ma respiration, et c’est au tour de Thom, comme pour Nico, je le lèche délicatement puis plus goulument, il bande dur très rapidement et j’avale ce membre avec envie, je le suce comme une friandise, luis aussi ne met pas longtemps à éjaculer au fond de ma gorge dans un grognement, comme pour Nico j’ai du mal à tout avaler, et je me retrouve encore aspergé par son dernier jet hors de ma bouche, j’avale son sperme au goût un peu salé, et je lui lèche et suce sa bite pour la nettoyer ainsi que le bord de mes lèvres. Bon sang que j’aime ça, je n’aurais pas cru cela possible, j’aime cette sensation de me faire baiser la bouche, j’aime lécher sucer leur bite, et j’aime leur foutre.

Après avoir repris un peu mon souffle je m’attaque à Kèv, sa bite est différente, un peu plus fine, le gland est plus fin aussi que celui des deux autres. Je lèche avidement, il durcit très vite, et j’enfourne cet objet de gourmandise, je le suce, pas longtemps, il éjacule très vite, remplissant ma gorge de sa semence légèrement sucré, une vrai friandise à avaler, cette fois j’arrive à avaler tout d’un coup, comme pour les autres je lui nettoie son instrument consciencieusement.

Nico me tend une serviette pour que je m’essuie la figure, ce que je vais en leur disant.

– Merci les gars, c’était super, j’adore vos bites, j’adore vos foutres, ils ont tous un goût différent mais délicieux, j’aurais pas cru aimer cela, et bien j’en raffole, il va falloir recharger vos batteries rapidement, j’ai d’autre trous à combler !

Les gars rigolent, et Nico prends les deux godes.

– En attendant tu as ceux là, et si j’ai bien comprit, tu es vierge du cul, il va falloir le roder avant, on va commencer par la en attendant d’être opérationnel !

– Ok pour mon cul, allez y !

Et je vais me mettre à quatre patte sur le canapé, la croupe tendu, bien offerte. Nico prend le gode vibrant, le met en route, il commence par me frotter la chatte avec, le rentre dedans, le ressort, le frotte sur ma rondelle, il appuie un peu plus, tout en me caressant la chatte de son autre main, le gode commence à entrer tout doucement, ça me fait un peu mal, mais ce n’est pas désagréable comme je le pensais, Nico est doux, il fait très attention, la vibration facilite la chose, ce gode entre doucement en moi, je découvre de nouvelles sensations, mélange de douleur et de plaisir, il s’enfonce un peu plus, puis il commence à le sortir, puis le rentrer à nouveau, doucement, lentement, je sens mon trou du cul qui se fait à la chose petit à petit, je commence à apprécier la chose, et j’entame un mouvement de va et vient avec mon cul sur ce gode, Nico à compris et y va plus franchement, je commence à ressentir les même sensation qu’avec ma chatte, je sens que ma jouissance arrive, d’un coup c’est l’explosion, la vague qui m’emporte, je m’écroule à plat ventre, Nico à le réflexe d’éteindre le gode qui est toujours enfoncé dans mon cul, je me relâche doucement, et il peut le retirer.

– La vache, les gars j’aurai pas pensé prendre mon pied par la, mais c’est génial aussi, allez venez que je vous suce, que vous retrouviez votre vigueur pour me baiser!

Kèv se présente le premier suivit de Thom, je prend leur bite dans chacune de mes mains, je les branle doucement, puis je commence à lécher alternativement l’un et l’autre, il commence à bander, encore un peu mou, je les suce maintenant, l’un après l’autre, et d’un coup, je fourre avec beaucoup de mal les deux en même temps dans ma bouche, je sens qu’ils sont bien dur maintenant, et je leur rend leur bien. Je m’allonge sur le dos sur le canapé, et je demande à Kèv de me baisser le premier, pendant que je demande à Nico de venir me donner sa bite à lécher et sucer. Kèv s’introduit en moi, que c’est bon de sentir une bite enfin me baiser, je lèche et suce Nico qui devient dur rapidement. Je demande à Kèv de laisser sa place à Thom, qui vient vite me remplir et me défoncer à son tour, je suis comme une folle, mes envies augmentent démesurément, une idée et une envie folle me vient. Je demande à Thom de se retirer, je me lève, je demande à Thom de prendre ma place, et moi je viens m’empaler sur son membre, et je me couche mon dos sur son ventre et torse, je dis à Nico de venir me baiser aussi, je veux deux bites dans ma chatte, je dis à Kèv que le garde pour mon cul, si ça le dérange pas, il me fait signe que non, qu’il est d’accord. Nico se place sur moi, j’attrappe sa bite pour la guider, il force pour entrer en moi, je suis tellement excité qu’il entre sans trop de mal, je suis rempli comme je ne l’ai jamais été, j’adore cette sensation d’être archi rempli, Nico commence à s’activer, je me soulève un peu péniblement pour que Thom puisse aussi s’activer, ils ont un peu de mal au début, ils finissent par trouver le coup et le rythme, je suis parcouru par un courant électrique d’une puissance inouïe, je gémis, je crie pour qu’ils continuent à fond, je crie mon plaisir aussi, j’ai jamais ressenti un tel plaisir, si intense, si puissant, mon souffle se fait de plus en plus court, haché, mon ventre fait des vagues, mon vagin se contracte, enfin il essaie, il est tellement rempli, mais je sens ma jouissance qui monte, je crie, je dois ameuter tout le quartier, soudain c’est l’explosion, je jouie à ne plus en finir, les garçons aussi, je sens leur jets puissants en moi, deux bites qui crachent en moi, je sens que j’éjacule aussi, ma fontaine c’est mi en route, des bruits de succion terrible se font entendre, malgré mes cris de jouissance que je pousse à ne plus en finir. Les garçons s’arrêtent, Nico se retire, Thom me bascule sur le côté pour se retirer aussi, je suis à moitié inconsciente, le souffle très court, il me faut un bon moment pour arriver à récupérer.

Je fini par refaire surface, et arriver à respirer normalement, je regarde les garçons en leur souriant.

– Merci les gars, c’était incroyable, j’ai pris un pied pas possible, allez Kèv vient m’enculer, vient te vider dans mon cul !

Je suis assez crevé, alors, je reste allongé sur le dos, je relève les jambes le plus haut possible, en les écartant bien, Kèv vient prendre place, j’attrappe sa bite pour le branler un peu, il durcit vite, je la guide vers mon cul, il pousse, et entre relativement facilement, le gode, à bien fait son travail tout à l’heure, il commence doucement, mon plaisir monte doucement aussi, je suis très réceptive maintenant, mon corps réagit au quart de tour, il me baise le cul bien à fond maintenant, et de plus en plus vite et fort, je ne tarde pas à jouir et lui aussi, il me remplit mon cul, pour mon plus grand bonheur.

Il se retire satisfait, et moi aussi, j’ai un peu mal, mais le plaisir obtenu en valait le coup, je regarde les garçons, et je leur déclare:

– Mission accomplie les garçons, j’en ai pris plein mes trous, j’ai pris mon pied comme jamais, et plusieurs fois de suite, j’ai jamais connu ça, vous m’avez offert le plus beau anniversaire que j’ai jamais eu, et je suis partante pour baiser avec vous quand vous voulez, tous les trois ensemble bien sur, je veux pas faire de jaloux!

Nico dit que la soirée est pas fini, il est que trois heure du matin, qu’il faut arroser cela, et il part préparer un shot pour nous tous. La soirée se continue dans la bonne humeur et l’alcool, entrecoupé de baise avec mes trois amis, je perds rapidement la notion du temps et des choses, et je ne sais pas trop comment finit la soirée.

Je me réveille, je suis dans un lit, je suis entre Nico et Kèv, dans le lit de Nico, on est nus tous les trois, j’ai mal au crâne, et dès que je veux bouger, j’ai mal partout, mon cul, mes fesses, ma chatte, tout mon corps est que douleur, je regarde le réveil, il est seize heure. J’essaie de me rappeler, la fin de la soirée, mais après l’épisode ou je me suis fait prendre en double, puis enculer, j’ai des vagues souvenirs de baise, mais après c’est le trou noir. Tout ce que je sais, c’est que j’ai pris un pied incroyable, des jouissances, des orgasmes, que je ne pensais pas être possible, et que j’ai encore envie de remettre ça, avec mes trois amis bien sur, j’ai pas envie de faire cela avec d’autres qu’eux trois. J’arrive à me lever péniblement, je sors de la chambre, Thom dort sur le canapé, il y a un de ces bordel partout, une odeur de sperme, de chatte, de cul, règne dans la pièce, il y a des traces de giclées de ma mouille un peu partout, et de sperme aussi, je me rappelle pas qu’il y en avait autant, bon sang la soirée à du être terrible ensuite, et je m’en rappelle même pas. Je file dans la douche, j’ai besoin de me laver sérieusement. Cela fait juste deux ou trois minutes que j’y suis quand Nico arrive à son tour, je l’invite à me rejoindre, on discute en se lavant mutuellement, il ne se rappelle pas trop non plus la fin de la soirée, il sait que je me suis faites baiser plusieurs fois par eux tous encore, mais c’est vague aussi pour lui. Les deux autres finissent par se réveiller et nous rejoindre, mais la douche est trop petite, alors on décide que je me doucherai avec chacun d’eux, à tour de rôle. Une fois bien lavé et réveillé, on va prendre quelques forces, et on décide, que maintenant on continuera à s’organiser des week-end de baise tous ensemble, je suis devenu leur soumise, leur chose, pour leur bonheur et le mien.

Quel anniversaire, le plus beau de ma jeune vie, le plus inoubliable, le plus formidable.

J’ai écrit cette histoire avec la complicité d’une fidèle lectrice, je la remercie humblement.

Pour en savoir plus sur moi, lisez à propos de l’auteur si dessous, et hésitez pas à me contacter.

A bientôt de vous lire, peut-être !

Voir toutes les histoires de See You

Vous avez aimé cette histoire cliquez sur ce lien pour contacter See You par mail.

Vous qui avez lu: Alexandra se dévergonde pour son anniversaire vous êtes :

View Results

Loading ... Loading ...

.......

A propos de l'auteur :

Je suis un homme marié la cinquantaine qui aime écrire des histoires érotiques.

En famille / Exhibition / Hétéro / Masturbation / Pipi Uro / SM / Soumission / Voyeurisme

Comments

  • Romain.L dit :

    Merci pour cette histoire très bien écrite et extrêmement éxitante, j’espère en relire d’autres comme​ ça !

    • Votre sexe: Homme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrire le résultat de l\'opération dans la case * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.