345 histoires érotiques et pornographiques fantasmes récits coquins gratuits ont été publiés pour vous ! 👀

- Anonyme - 1555 Vues

Bourgeoise et hardeuse

Je suis bourgeoise et hardeuse Je suis rentrée à la maison il y a quelques minutes. J’ai embrassé mon mari et mes enfants puis je me suis enfermée dans ma chambre pour vous écrire cette lettre. Mes seins sont encore rouges des douloureuses caresses qu’ils ont eu à subir. Dans mon cul élargi coulent encore les nombreuses bordées de foutre chaud que mes amants y ont versées. Bien entendu, chez moi, personne ne se doute de la façon dont je remplis mes près-midi. Mon mari moins qu’un autre. Car ma vie conjugale n’a jamais pu combler ce besoin de sexe obscène qui me taraude depuis que j’étais pensionnaire dans un collège de religieuses. Alors pour assouvir cette sexualité exigeante, je suis devenue actrice de films X. Tout a commencé par la rencontre d’une jolie jeune femme qui réalisait ce type de films.
Elle était aguicheuse et sexy. Elle a vite su me convaincre de l’accompagner,
– « juste pour voir », avait-elle dit, sachant bien que de voir à toucher, il n’y a qu’un petit pas.
C’est ainsi que nous nous sommes retrouvées en compagnie d’un couple qui, pour fêter ses cinq ans de mariage, avait décidé de s’offrir un petit X conjugal. Très à l’aise, ma copine a commencé à leur donner quelques instructions, indiquant à la jeune femme l’axe dans lequel elle devait pomper son mari pour bien se faire voir à la caméra. Dans mon coin, j’observais la scène, mouillant comme une fontaine, n’osant pas porter la main à mon sexe pour me masturber comme j’en crevais d’envie.
Devant la caméra à présent, la fille se faisait mettre par son mec. Ce petit salaud n’était pas mal monté. Tout en baisant sa femme, il me regardait en souriant. Je connais trop bien les hommes pour savoir quelles étaient ses intensions. J’avoue que j’étais prête et j’ai sauté sur l’occasion dès que ma copine m’a proposé de rejoindre le couple. C’est comme ça que, pour la première fois de ma vie, je suis devenue hardeuse. Après ça, j’ai multiplié les expériences. Et cet après-midi, l’apogée de ma carrière, je me suis offert le gang.bang dont je rêvais depuis longtemps.
Pour assouvir mon fantasme d’amour en groupe, ma copine avait convié quatre beaux mâles. Elle les avait choisis avec soin.
– « Je les ai tous essayés », m’avait-elle confié en riant.
Je pouvais lui faire confiance. Dès que la caméra se mit à tourner, les quatre mecs se jetèrent sur moi comme sur une proie à dévorer. Ma robe fut littéralement arrachée de mon corps. Moi perdue sous ces corps qui se pressaient vicieusement contre le mien, je faisais de mon mieux. En fait, j’ai pris la direction des opérations en allongeant l’un des hommes sous moi pour m’empaler sur sa queue, les deux mecs devant moi se faisaient sucer et branler tour à tour. Quand à celui qui restait, je n’ai pas eu à lui faire de dessin pour qu’il comprenne ce qui lui restait à faire. Quand il m’a enculée, je me suis tournée vers la caméra que ma copine tenait sur l’épaule et je lui ai adressé un grand sourire vicieux.
Puis j’ai commencé à sucer tout en me cabrant pour permettre aux deux queues qui m’habitaient de me limer en puissance. Par la suite, j’ai changé de posture, essayant toutes les combinaisons que permet un si grand nombre d’amants. A notre prochaine rencontre, ma copine doit apporter la cassette de toutes les séquences montées pour en faire un véritable film porno. J’ai terriblement hâte de voir ça. Je me demande si mon banquier de mari verra ça un jour…

.......

A propos de l'auteur :

Hétéro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrire le résultat de l\'opération dans la case * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.