345 histoires érotiques et pornographiques fantasmes récits coquins gratuits ont été publiés pour vous ! 👀

- Anonyme - 1018 Vues

Bronzette

Ce jour là, je me suis levée tard, vers 11h00 avec le feu au ventre… A une quinzaine de kilomètres de chez nous, il y avait une gravière entourée d’un petit bois et j’ai décidé d’aller y passer l’après midi… J’y suis arrivée vers 13h15, après une bonne douche et un rasage intégral de ma toison brune car j’avais décidé de bronzer intégralement. C’était courant en Allemagne, il y a beaucoup de gravières ou l’on peut pratiquer le naturisme. Celle là était une gravière ou le naturisme était sauvage… Je me suis installé en bordure du lac, sur un banc de sable, l’eau était claire et propre, j’ai posé ma serviette et je me suis mise nue, il y avait quelques couples, quelques femmes seules mais surtout des hommes seuls, pas de jeunes, plutôt des hommes entre 40 et 60 ans… Souvent des cadres ou des employés qui venaient passer là quelques heures et se rincer l’œil… Je me suis enduite d’huile et je me suis allongée… Les yeux entr’ouverts, j’ai vite remarqué que des hommes commençaient à me tourner autour, il y avait de quoi, ma peau bronzée et luisante, des seins généreux aux aréoles bien larges, mes tétons saillants… Et puis le reste… Ma chatte totalement rasée… J’avais les jambes fermées car ma vulve est plutôt charnue… L’idée d’être matée m’a excité et j’ai décidé d’aller me baigner. L’eau était fraîche et c’était un délice car le soleil tapait fort. Quand je suis sortie de l’eau, mes tétons étaient durs et longs et je sentais que ma vulve était dans le même état. J’ai constaté que plusieurs hommes s’étaient installés devant ma serviette pour avoir une vue imprenable sur mon entrejambe… J’ai eu l’idée de leur en donner l’occasion. Au lieu de me coucher, je me suis assise mais en penchant légèrement le dos en arrière, les jambes fléchies et ouvertes. Je savais que cette posture augmentait la taille de ma chatte et l’ouvrait légèrement. Je suis restée ainsi à les allumer sérieusement pendant une bonne heure, je changeais de position régulièrement… Je sentais que je mouillais mais comme je transpirais aussi, j’espérais que les types de s’en rendaient pas compte… Ils étaient 4, entre 40 et 50/55 ans, tous étaient allemands, assez grands et bien bâtis, pas sportifs mais pas gros… Discrètement, j’avais eu l’occasion de reluquer ce qu’ils avaient entre les jambes et deux d’entre eux avaient des verges assez imposantes qu’ils caressaient l’air de rien en me matant…

J’avais très chaud et puis j’avais envie de lire un bouquin que j’avais amené et j’ai donc pris ma serviette, mes affaires, et je suis allée m’installer à la lisière du petit bois, juste au bord de l’eau, derrière des herbes hautes… J’étais toujours aussi nue… Je bouquinais depuis une petite demie heure et j’étais assez absorbée par ma lecture lorsque j’ai entendu un petit bruit derrière mois, tout en me retournant, je me suis rendu compte qu’allongée sur le dos, ma main était descendue sans que je le veuille vraiment entre mes jambes et que je me caressais le clito… Trois des deux types de tout à l’heure étaient là… Le plus proche à deux ou trois mètres, les autres derrière… Les trois se branlaient et ils avaient leurs queues bien raides, celui qui était le plus proche de moi avait un membre gigantesque, long, épais et noueux, surmonté d’un gland énorme et violacé, il avait une paire de couilles bien pendantes et lourdes, les deux autres étaient tout aussi bien calibrés mais moins impressionnants… Voyant que je n’étais pas choquée, ils se sont approchés et c’est vrai que loin d’être choquée, j’ai eu très envie de ces queues, ils se sont approchés et j’ai attrapé la plus grosse queue, j’ai commencé à la branler, elle tenait à peine dans ma main, une autre s’est présentée à ma droite et j’ai commencé à lui administrer le même traitement, j’étais à genoux, j’ai senti une main passer entre mes jambes et caresser ma chatte trempée… Celui qui avait la grosse queue l’a approchée de ma bouche, je l’ai décalotté complètement, j’ai commencé à lécher de bas en haut et en insistant sur le gland que j’ai sucé avec gourmandise… Je sentais le gland énorme contre mon palais et la pression de l’homme qui poussait pour me faire avaler sa verge… J’ai senti qu’on me soulevait légèrement, puis une langue qui fouillait ma chatte trempée… Je devinais le troisième homme sur le côté, une de ses mains caressait mes seins, tordait mes tétons, l’autre main s’insinuait entre mes fesses, les doigts fouillaient mon anus qui commençait vraiment à se dilater…

Je continuais à sucer avec gourmandise, la queue continuait à grossir dans ma bouche… J’ai été invitée à me lever et à venir m’empaler sur la queue de celui qui me léchait le minou… Il me remplissait bien, j’étais tellement excitée que j’ai totalement oublié le préservatif… J’ai attrapé une queue, celle de celui qui me caressait, je l’ai gobée jusqu’à la base… J’ai senti qu’on me soulevait les fesses, ce qui m’a fait sortir de la queue sur laquelle j’étais empalée, j’ai deviné la queue énorme du troisième homme, il s’est engouffré en moi, m’ouvrant en deux, je sentais ma vulve complètement écartelée, il me pilonnait, ressortait complètement pour replonger en moi. C’est à ce moment là que j’ai senti la queue dans ma bouche se contracter, puis un long jet puissant et chaud, j’ai pris le premier jet dans la bouche, pour le second, sa queue est sortie de ma bouche et son foutre chaud est venu s’étaler sur mon visage et dans mes cheveux, de l’autre côté, les deux queues alternaient les pénétrations dans ma chatte, j’ai senti l’orgasme monter et j’ai joui en criant…

Comme lorsque je suis très excitée, j’ai déchargé et j’ai mouillé les deux queues qui essayait à ce moment là de me pénétrer conjointement. Nous avons fait une petite pause mais j’ai très vite compris que deux de mes partenaires n’avaient pas eu leur compte et moi même j’avais une envie folle d’aller plus loin, celui qui avait la plus longue queue s’est allongé sur le dos, me faisant comprendre que nous remettions ça… Je suis venue m’asseoir sur sa bouche, ma chatte était toute gonflée et entr’ouverte, mon clito pointait vers sa langue… Celui qui avait joui dans ma bouche est venu se replacer devant moi et je me suis remise à pomper sa queue qui avait ramollie jusqu’à lui rendre une belle vigueur, à ce moment là, le troisième est venu m’offrir sa queue, excité à l’idée de me voir avec deux queues en bouche… Nous sommes restés comme ça dix bonnes minutes, ils se parlaient entre eux en Allemand. On m’a fait me lever, deux me tenaient sous les bras, celui qui avait la queue énorme était resté à terre, ses deux copains m’ont prise sous les genoux et sont venus m’empaler sur sa queue dressée, j’ai crié de douleur et de plaisir, sa queue touchait vraiment le fond de mon vagin, ils m’ont remonté et laisser retomber et ainsi des dizaines de fois, puis, il leur a parlé et ils m’ont ramené vers sa bouche… Quand il a commencé à me lécher l’anus, je me suis dit que j’allais y passer, je l’ai laissé faire et je sentais ma rosette s’ouvrir… Ensuite, je me suis dégagée car j’étais ok pour la sodomie mais à ma façon, il était toujours allongé, sa queue mesurait au moins 25 centimètres, elle était vraiment épaisse…

J’avais déjà été sodomisée et même assez souvent mais jamais par une queue de cette taille. Je suis venue au dessus de lui en lui tournant le dos, les deux autres étaient devant moi car ils voulaient voir cette queue dans mon cul, je me suis empalée un peu la chatte pour lubrifier mais je mouillais tellement que ça coulait partout, le gland était contre mon anus et j’ai commencé à descendre, j’ai senti mon anus s’ouvrir et incroyablement, j’ai absorbé entièrement cette queue, empalée jusqu’à la base… Mon anus me faisait mal mais en même temps je sentais cette queue complètement en moi qui me remplissait… J’ai cru que j’allais jouir. J’ai commencé à faire de petits mouvements, chaque fois, une immense vague de plaisir me remplissait… L’un des deux qui regardait s’est placé devant moi, et j’ai senti sa queue remplir ma chatte… J’étais prise des deux côtés et j’ai eu envie de sucer le troisième… J’étais prise de tout les côtés, me disant que j’étais une vraie salope… J’ai senti celui qui était dans ma chatte jouir, il a été remplacé par celui qui était dans ma bouche, je le sentais baiser ma chatte remplie de foutre et béante, la queue dans mon cul me donnait un plaisir immense, celui de ma chatte me baisait comme un fou, sa queue me pilonnait, il a explosé dans mon ventre, ma chatte dégoulinait de foutre, j’ai alors remarqué deux hommes qui nous observait, voyant la place libre, l’un des deux est venu me prendre, il a explosé en deux minutes, l’autre se branlait au dessus de moi, son foutre est venu éclabousser mes seins, c’est à ce moments là que celui qui était sous moi m’a fait basculer sur le côté puis à quatre pattes et qu’il a commencé à vraiment me sodomiser, il me pilonnait le cul, de fortes pénétrations, puissantes, j’étais en train de me faire enculer, nous avons joui en même temps, j’ai senti de longs jets de foutre dans mon cul, il s’est retiré et moi qui pensait que c’était la fin, j’ai senti mon cul rempli de nouveau par une queue, et l’un derrière l’autre, ils m’ont tous enculé pendant encore une bonne vingtaine de minutes, certains jouissaient dans mon cul, d’autres sortaient avant le moment opportun et déchargeaient dans ma raie culière…

Lorsque le dernier a éjaculé, ils étaient tous fatigués mais en ce qui me concerne, les sodomies à répétition m’avaient de nouveau mise en forme… Ma vulve était gigantesque, mon clito saillait et j’étais trempée de ma propre mouille et du foutre de mes amants, mon anus était toujours entr’ouvert et je sentais du foutre couler entre mes jambes nous nous sommes reposés puis je leur ai fait comprendre ce que je voulais, je me suis allongée par terre, sur le dos et j’ai commencé à me masturber, ils sont venus au dessus de moi et on commencé à se branler, certains venaient se faire sucer, ils se sont tous donné le mot et j’ai reçu les éjaculations sur le visage, en ouvrant la bouche pour en avaler le plus possible… Ils sont partis sans un mot, j’étais poisseuse et je suis allée me baigner pour me nettoyer un peu. Ma chatte est restée gonflée pendant une bonne heure et j’ai eu mal à l’anus durant deux jours. Je suis souvent retournée à cet endroit et il m’est arrivé quelques aventures mais jamais avec autant de partenaires et jamais si intense… Pour les fois suivantes, j’avais prévu des capotes et ce n’était pas aussi excitant. J’ai passé des tests médicaux et par chance sans conséquences. Je l’ai bien sûr raconté à mon mari. Il était un peu choqué car n’imaginais pas sa femme en gang-banguese de première. Cela l’a inspiré pour la suite… Je vous en raconterai plus…

.......

A propos de l'auteur :

Lieux publics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrire le résultat de l\'opération dans la case * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.