332 histoires érotiques et pornographiques fantasmes récits coquins gratuits ont été publiés pour vous ! 👀

Categorie / Hétéro

  • - SabrinaDZ - 446 Vues

    Mon voisin, mon amant

    La première fois que j’ai vu Selim, j’ai senti un regard pesant. La quarantaine bien entamée, il venait d’emménager dans l’appartement d’en face de chez moi avec sa femme. Il était brun, grand et avait un cou de rugbyman, un cou magnifique qui m’a fait fantasmer dès que je l’ai vu. Je voyais déjà ma langue le lécher. Vous devez vous dire que je suis une nympho et c’est un peu le cas. A dire vrai, j’ai 21 ans, j’étudie l’architecture, je vis chez mes parents, je suis fille unique, j’ai un petit copain qui est beau-gosse mais qui a un sacré défaut avec sa bite –il éjacule avant même que j’ai pris le temps de sentir son petit pénis en moi. Vous comprenez donc pourquoi je fantasme sur tout et n’importe quoi, n’importe qui ! J’ai le teint clair, les cheveux châtains coupés au carré, les yeux verts. Je […]

    Lire voir la suite de l'histoire porno
  • Ou comment le jardinier est devenu le « défricheur ». 4

    Les femmes sont toutes les mêmes, même les nonnes !
    Comme une traînée de poudre, l’information est passée de bouches de novice à oreilles de novice.

    Suite :
    Mais sœur Madeleine avait si peur qu’elle refusait ma pine à chaque fois qu’elle effleurait sa vulve.

    – Il va t’aider, mets-toi à genoux, pose les mains au sol et laisse-le œuvrer, et toi beau jardinier, sers-toi de ton plantoir pour défricher cette jeune vierge mais sois délicat avec cette chair fraîche et innocente!
    J’acquiesçai à sa demande et me mis entre les cuisses de la demoiselle, Je posais mes mains sur ses hanches et m’enfonçais lentement dans cette chatte si étroite. Sœur Madeleine lâcha un petit cri.
    Je continuai ma progression jusqu’à sentir la résistance de l’hymen. Son corps réagit à ma tentative de forçage et elle essaya de fuir devant l’intrus.
    Contrairement à sœur Marie et sœur […]

    Lire voir la suite de l'histoire porno
  • Ou comment le jardinier est devenu le « défricheur ». 5

    Je me retrouvai donc convoqué chez la Mère Supérieure. Me doutant de ce qu’il allait advenir de mon avenir dans ce couvent, j’avais déjà fait mon balluchon et il n’était pas bien gros.

    J’étais dans le couloir, j’entendais parler dans le bureau de la Mère Supérieur.
    -Entrez !!!!
    J’ouvris la porte et rentrai dans une pièce assez austère, La Mère Supérieure était assise derrière son bureau mais une autre femme était debout derrière elle.
    Une superbe rousse dans les 25 ans bien en chair avec une poitrine lourde me dévisageait des pieds à la tête. Je ne la connaissais pas.
    La sainte dame d’une petite cinquantaine d’années pris la parole et ces mots étaient loin de ce à quoi je m’attendais.

    -Jeune homme, je devrais vous renvoyer sur le champ pour avoir dévoyé ce couvent et à ce que j’ai entendu dire, vous êtes très vaillant […]

    Lire voir la suite de l'histoire porno
  • - Erika - 367 Vues

    Une histoire incroyable

    J’ai une histoire à raconter, ce pourrais être un fantasme d’une femme qui et en manque de sexe, mais non c’est réellement arrivée.
    Nous sommes cinq couples qui se voient régulièrement depuis douze ans nous organisons des soirées privées inter change ou ont vas a notre club préférer.
    Il y a quelque année en arrière nous sommes tous partie au resto puis au club comme d’habitude, à l’intérieur ont c’est mis à danser a ce toucher et bien d’autre chose sexuelle.
    Au bout d’une heure ou plus…..
    Ont c’est tous réunie dans une salle privé pour les choses plus sérieuses, là il y avait un trio d’une femme 30 /35 ans très jolie avec deux hommes normale, nous nous sommes installées pour les maters un peu et nous masturbées en même temps.
    La femme c’est mie à faire des fellations aux deux hommes tous en nous regardants elle y prenait un certain plaisir c’est sure […]

    Lire voir la suite de l'histoire porno
  • Ou comment le jardinier est devenu le « défricheur ». 3

    Les femmes sont toutes les mêmes, même les nonnes !
    Comme une traînée de poudre, l’information est passée de bouches de novice à oreilles de novice.

    2 jours plus tard, j’eu droit à une visite nocturne dans mon logis.
    Henriette et Madeleine, 2 autres novices entrèrent subrepticement dans mon réduit.
    J’étais torse-nu attablé devant une misérable soupe.

    -On vous apporte votre dîner, Sœur Marie nous a demandé de s’occuper de vous. Suite à votre malaise, il faut se nourrir abondamment.
    (Ça me changera de mon ordinaire si peu ragoûtant).
    Je mangeais avec appétit mais elles ne semblaient pas avoir envie de partir. Sœur Henriette n’y alla pas par 4 chemins et me tutoya aussitôt:

    -Sœur Marie nous a tellement vanté tes exploits que nous voulons voir pour y croire comme Saint Thomas. Et je veux montrer à Madeleine qu’il ne faut pas laisser passer une occasion de se […]

    Lire voir la suite de l'histoire porno
  • Ou comment le jardinier est devenu le « défricheur ».2

    Vous me connaissez sous le nom de « Maître » ou de « Défricheur » ou encore du jardinier.
    Mais il faut que je remonte 9 ans en arrière pour vous raconter mon histoire.

    Suite :
    Elle apprécia le goût acre de ma verge, se délecta des sécrétions spermatique et l’engouffra dans sa bouche, suçant goulûment, faisant des aller/retour lents puis de plus en plus vite.
    Mon dard ruisselait de salive, sa main caressait mes bourses pendant que sa langue agile léchait mon gland.
    Après avoir bien œuvré, elle prît du recul pour admirer son œuvre.
    – Votre flamberge est magnifique, je n’en ai jamais sucée de si grosses. Je ne devrais pas mais c’est trop tentant !
    Et elle replongea sur mon dard, le pompant avec application pendant que ses mains jouaient avec la hampe et les couilles.

    -Oh oui, sucez-moi…
    Je soupirais de plus en plus fort. Ma […]

    Lire voir la suite de l'histoire porno
  • Ou comment le jardinier est devenu le « défricheur ».

    Vous me connaissez sous le nom de « Maître » ou de « Défricheur » ou encore du jardinier.
    Mais il faut que je remonte 9 ans en arrière pour vous raconter mon histoire.

    En ce temps la je n’étais qu’un jeune homme, fils de paysan. La maladie venait d’emporter toute ma famille. Monsieur le Curé savait que le couvent voisin recherchait un jardinier car le vieux Anselme venait de mourir de sa bonne mort, et de la divine bouteille.
    J’étais un petit jeunot de 15 ans entouré de bonnes sœurs voilées de la tête aux pieds, ne voyant d’elles que leur visage.
    Pendant trois ans, je binais, sarclais, bêchais le potager qui nourrissait tous ces bouches féminines. Mon logis était spartiate, une misérable pièce au sol de terre-battue et un lit fait d’un matelas de crin. Pour mes ablutions, je devais me servir d’un […]

    Lire voir la suite de l'histoire porno
  • Cours d’éducation sexuelle des futures courtisanes.

    7ème leçon. Dépucelage anal par « Le défricheur ».

    -Bien mesdemoiselles, vous êtes devenues de vraies femmes…. Enfin, pas tout-a-fait. Il y a encore un trou que je n’ai pas défloré. Mais là, je vais demander à Paul de me précéder et Madame Clerc va vous préparer à l’épreuve !
    Madame Clerc prend aussitôt la parole :

    – Maintenant je vais vous expliquer ce qui va suivre. Je vous conseille de bien m’écouter.
    Pour la femme, la sodomie peut être très agréable mais aussi très douloureuse si elle est mal faite. Cela vous fait peur car c’est une entreprise qui peut paraître périlleuse. Votre petit trou est assez rebelle la 1ère fois et offre toujours de la résistance. Introduire quoi que ce soit dans cet antre délicat, est une prouesse assez excitante. Aussi, pour cette intromission, nous commencerons avec Paul qui a une verge plus fine pour s’introduire plus […]

    Lire voir la suite de l'histoire porno
  • - La Petite Miss - 1047 Vues

    Ma première fois

    Ma première fois. Je l’imagine toujours comme ça, avec mon petit copain Alex. Il a pratiquement 20 ans, fait 2 mètres, a une corpulence bien musclée, mais pas trop non plus, et des yeux gris qui lui donnait un regard aussi doux que persant. Il a aussi une belle chevelure couleur châtain. C’est quelqu’un de très mature, sûr de lui, très calme, câlin, et possessif à certain moment. On dirait un gentil petit mouton.

    Quand à moi je fais 1m60 (je lui arrive juste en dessous des pectoraux). Je suis assez fine, j’ai des cheveux châtain clair, des yeux bleus, des lèvres pulpeuse et un bon 85B. Tout comme lui, je suis mature, câline et possessive, mais j’ai un caractère plus fort et je suis plus émotionnelle que lui.

    Cette nuit là, on serait chez lui. Ces parents ne seront pas là et on aurait la maison pour nous tous seuls. Il […]

    Lire voir la suite de l'histoire porno
  • Cours d’éducation sexuelle des futures courtisanes.

    6ème leçon. Dépucelage par « Le défricheur ».

    Le Maître soupire. Il bande dur. Il est couché sur le dos, sa queue repose sur son ventre!
    La Maîtresse donne ses ordres à Armelle :

    -Monte sur le lit, passe une jambe de chaque coté de son corps, met-toi à genoux maintenant et pose tes fesses sur ses cuisses, bieeennn… !
    – Maintenant, frotte ton coquillage sur son rostre, appuie plus, écrase ta vulve sur sa verge, je veux voir tes grandes lèvres s’écarter sur son manche et glisser sur toute sa longueur, làààà ! C’est beaucoup mieux. Tu mouilles tellement que sa verge luit de cyprine.
    – Bien, maintenant redresse-toi sur tes genoux, je vais tenir son bélier à la verticale et garder la main à sa base pour que tu ne te déchires-pas la matrice en allant accidentellement trop loin ! Martine, pendant ce temps, tu vas prendre la […]

    Lire voir la suite de l'histoire porno
  • Cours d’éducation sexuelle des futures courtisanes.
    « Le défricheur ». 4ème leçon. Suite.

    Que vont-elles lui faire à présent ? L’une d’entre elles aura-t-elle l’audace de passer la première sur son axe d’airain ?
    Armelle se saisit fermement de la hampe à deux mains et la maintient bien redressée à la verticale. Le gourdin vu par en dessous en est encore plus impressionnant.
    Les trois jolies filles approchent leur tête, langue tendue pour un massage en 3 dimensions.
    Tout y passe, de la base du gland jusqu’à ses bourses pleines.
    Les sensations de plaisir sont intenses. Le massage conjugué de ces trois langues est irréel mais il tient toujours bon.
    Elles ont décidé de le faire jouir ainsi, marquant des pauses pour prolonger le supplice. Ralentissant leurs œuvres quand elles estiment qu’il s’achemine près du plaisir de la jouissance, pour faire redescendre la pression.
    Pendant ce temps, dans l’alcôve, les mains des filles se sont égarées sous leur […]

    Lire voir la suite de l'histoire porno
  • Cours d’éducation sexuelle des futures courtisanes.
    « Le défricheur ». 4ème leçon.

    Cela fait un jour que les filles ne parlent plus que de ça. Qui est ce « Maître » dont a parlé Madame Clerc ? Les spéculations vont bon-train.

    -Bonjour mesdemoiselles !
    – Bonjour Maîtresse !
    -Bien. Aujourd’hui et les jours suivants, par groupe de 3, vous allez connaître pour la première fois de votre vie la pénétration du sexe mâle dans votre intimité. Pour cela, un homme que vous appellerai « Maître » va s’occuper de vous à tour de rôle avec comme assistant le N°3 que nous appellerons Paul.
    – Vous allez être surprises en le voyant et comprendrez enfin le surnom que lui donnent vos camarades un peu plus âgées.
    -Maître, vous pouvez entrer !
    La porte s’ouvre et pénètre dans la pièce l’homme tant attendu. Des cris fusent :

    – Le Défricheur !!!!
    -Mais c’est le jardinier !
    -Silence Mesdemoiselles ! Ne manquez pas de […]

    Lire voir la suite de l'histoire porno
  • Je suis une femme mariée, mon couple, on va dire que c’est comme partout, des hauts et des bas, mais j’aime mon mari le père de mes enfants.
    Oui j’ai des enfants ils sont assez grands pour s’occuper d’eux même maintenant, et moi souvent je m’ennuie.
    Un jour je décide pour passer le temps de lire plein de livres, de toute sorte en premier, puis je dévore les livres érotiques, qui deviennent très vite mes préférés. Je cherche sur le net des histoires gratuites du même style j’en trouve chouette !
    Puis l’envie d’écrire arrive très vite, je fais un compte et décide de publier une histoire juste pour voir si elle plaît .
    À ma grande surprise , elle plait, et j’ai déjà d’autres idées pour d’autres histoires .
    Ma boîte mail est souvent pleine de tout genre de message à ma grande surprise, seulement, il y en a un qui va me perturber.

    Bonjour Alexia
    Je vous félicite pour votre récit, j’ai bien aimé votre façon de l’écrire.
    Si ça vous dit on pourrait mieux se connaître.
    À très vite.
    Jérémie

    Je suis curieuse de nature, j’aime les compliments sur mes textes, et bien sûr le contact des gens permets à mon imagination d’écrire des nouvelles histoires, avec tact je réponds

    Bonjour Jérémie,
    Je vous remercie pour vos compliments ça me touche vraiment.
    A+ Alexia

    La réponse de Jérémie ne se fait pas attendre.

    Salut Alexia
    je vais aller droit au but!
    je te propose de vivre une aventure avec moi, celle ou toi et moi devront fixer les règles.
    On ne se rencontrera jamais.
    Tu ne me dis pas ton nom, ni d’où tu viens, rien juste du plaisir à se donner.
    À+ Jérémie

    Sur le coup sa proposition était légitime, une femme qui poste une histoire érotique ne peut qu’accepter celle ci, j’étais flattée, mais pas intéressé, enfin c’est ce que je croyais.

    Alors je continue de répondre à Jérémie.

    Bonjour Jérémie
    Je ne suis pas intéressée, je vous rappelle que je suis mariée, et pour cela il faudrait qu’il y a au moins un lien entre nous et pas rien !
    Désolée
    Alexia

    Sur le moment j’étais sur que c’était ce qu’il fallait que je fasse, mais sa réponse va me
    me faire voir les choses différemment………..

    Lire voir la suite de l'histoire porno
  • - Sabrina.k - 886 Vues

    Dans la peau d’un auteur d’histoires érotiques

    Bonjour, je me présente.
    Je suis un homme d’une cinquantaine d’années, je suis plutôt pas mal conservé pour mon âge, je pratique un peu de sport, je suis marié.
    J’aime écrire des histoires érotiques, j’aime aussi que les femmes fantasment sur mes histoires et sur moi.
    Je publie souvent des histoires avec l’aide de correspondantes qui me racontent leur vécu, parfois leurs fantasmes, ou simplement ce qu’elles aimeraient vivre, et qu’elles n’osent pas demander à personne.
    Au début je ne le faisais pas spécialement pour échanger avec des femmes, mais c’est venu tout seul. Il y a plusieurs sortes de femmes, celles qui osent, qui se foutent de tout, et qui ne doivent rien à personne.
    Il y a des femmes qui aiment s’exhiber, les échanges entre elles et moi étaient plus intenses que la normale, j’aime cette partie d’échange sans avoir vraiment de lien sérieux
    D’autres qui osent, mais que ça intéressent une ou deux […]

    Lire voir la suite de l'histoire porno
  • - See You - 1644 Vues

    Lola veut remercier l’auteur de son histoire

    Lola est une de mes fidèles lectrices, elle m’a écrit pour que j’écrive pour elle son histoire vrai, dans laquelle elle retrouve son premier amour, qui va devenir son amant attitré. Elle a été tellement contente du résultat, qu’elle a souhaité me rencontrer pour me remercier, elle a profité que son amant était absent et son homme aussi, pour me donner un rendez vous pour un week-end.

    Ce soir on est vendredi, c’est notre soir, nous avons décidé de nous donner rendez vous dans le bar d’un grand hôtel, donc tenu correct exigée.

    Tu es installée au comptoir, une coupe de champagne à la main, et tu portes une longue robe noir très décolletée qui laisse entrevoir des dessous en dentelle rouge, et elle est fendue jusque sur le haut de ta cuisse nue, tu ne portes pas de bas. Le jeune serveur qui te faisait du charme, retourne brusquement à ses occupations, il m’a vu arriver derrière toi, tu sens mon souffle chaud sur ta nuque, suivi immédiatement par un doux baiser qui te fait frissonner. Je prend place à tes côtés, je te souris, le serveur me demande se que je veux prendre, je commande sans détourner mon regard du tien. Nous ne parlons pas nos regards et nos sourires en coin parlent pour nous. Je finis mon verre avant de te chuchoter à l’oreille :

    – J’ai réservé la chambre 210.

    Je règle les consommations et je t’invite à me suivre. Nous entrons dans l’ascenseur, nous ne sommes pas seul, tu es dos à moi, et de me sentir si près derrière toi t’excite déjà, les personnes sortent de l’ascenseur avant nous, je ne peux pas m’empêchez de t’attraper par la taille et de t’embrasser dans le cou, un éclair d’excitation vient de traverser ton corps.

    Nous arrivons enfin à la chambre, à peine la porte ouverte, tu ne peux t’empêcher de m’embrasser sauvagement, tes mains courent sur toute mon anatomie…………….

    Lire voir la suite de l'histoire porno