379 histoires érotiques et pornographiques fantasmes récits coquins gratuits ont été publiés pour vous ! 👀

Categorie / Lesbiennes

  • - Patrick - 1361 Vues

    Nicole et sa fille. 5

    UNE LESBIENNE, UNE BI, UN GOUJAT.3

    Les coups de boutoir sont de plus en plus rudes dans nos orifices si dissemblables.
    Ca dure depuis déjà un bon moment, après ses craches précédentes, il devient résistant prenant un temps infini avant de décharger.
    Je sens sa bite grossir, se raidir, l’instant de délivrance est proche, je contracte mon anus pour le garder en moi mais il ne l’entend pas comme ça.
    Stéphanie a abdiquer devant le mâle et le supplie :
    -Viens. C’est à moi ! Laisse Elodie tranquille, je veux encore sentir ta grosse queue m’éclater la chatte !

    Suite.
    Alors il l’enfile à nouveau la faisant sangloter sous ses allées et venues.
    – Ohhh mon Dieu ! Que c’est bon ! Oh ! Oh ouiiii ! Nonnnnn ! Encore !
    Il retire la grosse matraque qui palpite follement entre nos corps, annonciatrice ces prémices de la montée de la semence dans son membre.
    – Nonnn ! Pourquoi tu t’arrêtes […]

    Lire voir la suite de l'histoire porno
  • - Patrick - 1070 Vues

    Nicole et sa fille. 4

    UNE LESBIENNE, UNE BI, UN GOUJAT.2

    -Quel beau spectacle, on s’amuse bien ici ! Je me régale depuis cinq minutes ! Je peux participer ?
    Nous nous figeons, affolées, avant de regarder d’où proviennent ces paroles.
    Pierre est sur le pas de la porte, en train de se branler, hilare.
    Une fois remise de la surprise, je lui jette :

    -A en voir l’état de ta queue, j’imagine que tu as l’air d’apprécier !
    Stéphanie est tétanisée un instant puis essaie de se couvrir.
    Pierre la rassure :
    -Ne craignez rien, belle inconnue, vous seriez un homme, je vous aurais peut-être cassé la figure mais je dois avouer que j’ai pris du plaisir à vous voir vous gamahucher entre filles.
    Elle arrive enfin à reprendre le dessus et lui explique :
    -Elodie avait besoin d’être consolée et elle a trouvé le réconfort entre mes bras.
    -D’accord, j’ai été en dessous de tout ces derniers temps. Reprend Pierre, mais si vous le […]

    Lire voir la suite de l'histoire porno
  • - Patrick - 1384 Vues

    Nicole et sa fille. 3

    UNE LESBIENNE, UNE BI, UN GOUJAT.

    Elodie et Pierre vivent depuis 3 ans ensemble mais depuis quelques temps, ils s’éloignent l’un de l’autre sans trop savoir pourquoi.
    Lui ; refusant des sorties pour être tranquille mais jamais là à cause de son boulot.
    Elle ; en sortant ou invitant du monde. Elle a essayé de lui parler, de le faire sortir sans y parvenir, mais il a toujours un prétexte pour décliner l’offre. (Lassitude, boulot, etc …) et s’éclipser pour rejoindre soit disant ses copains.

    ELODIE.
    Je ne sais pas comment nous en sommes arrivés là. Pierre est pourtant un sacré amant doté d’un sexe très au dessus de la moyenne, même presque trop mais c’est un vrai macho, limite goujat.
    Il en faisait même des complexes au début de notre relation avant de changer et de devenir brutal, et je dois dire que ce n’est pas de tout repos avec lui.
    C’est arrivé à un point […]

    Lire voir la suite de l'histoire porno
  • Si les notables savaient ce que font leurs femmes chéries. 3

    Pour la deuxième fois seulement de nos « réunions »nous allons passer à l’ultime étape. Le « tourniquet ».
    Et nous espérons cette fois ci qu’il assurera mieux que son prédécesseur.

    Que je vous explique en quoi consiste la chose. J’avais vu dans une vidéo cette scène, celle d’un homme sur le dos sur lequel on avait mis une petite plateforme ronde percée d’un trou en son centre et qui tourne sur une base fixe.
    Vous avez compris ou je veux en venir… Le sexe de l’homme est au centre et la femme s’empale dessus avant qu’une rotation soit donnée à la plateforme.
    Bien entendu pour réaliser cet exercice, il faut que l’homme soit bien pourvu par la nature sinon c’est décevant.
    Nous préparons donc le clou de cette soirée. Les godes sont retirés de sa tenue et on surélève son bassin par des coussins […]

    Lire voir la suite de l'histoire porno
  • Si les notables savaient ce que font leurs femmes chéries. 2

    Les deux filles qui s’occupent de son jonc vigoureux s’escriment depuis un moment mais n’arrivent pas à conclure. Il ne se laisse pas vider les burnes comme ça, enfin un vrai mâle…
    A chaque coup de gong toutes les trois minutes, on tourne. Nous ne passerons à l’étape suivante que quand l’une d’entre nous aura réussi à obtenir la récompense suprême, sa liqueur virile, et nous lui laisserons ensuite le temps de rebander.

    Le 7ème coup de gong a résonné et aucune des filles qui se sont succédé sur sa lance n’a obtenue le « saint Graal ». L’une plus douée que les autres et sûrement experte en la matière a presque réussi à lui faire une « gorge profonde ». Je me demande bien comment elle arrive à lui faire une chose pareille sans s’étouffer…
    C’est mon tour, je saisis à deux […]

    Lire voir la suite de l'histoire porno
  • - Patrick - 3406 Vues

    Si les notables savaient ce que font leurs femmes chéries.

    Si les notables savaient ce que font leurs femmes chéries.

    Ce mois ci c’est à moi d’organiser notre réunion un peu particulière.

    Que je vous mette dans le contexte. On est des femmes de notables ou en vue de la région mordues de sexe un peu de tous les genres, lesbiennes, bi, hétéros et de tous les âges entre 18 et 40 ans.
    De toutes les morphologies aussi, des grandes, petites, super bien roulées ou Madame tout le monde et de tous les milieux. Nous en avons marre des hommes dominateurs et avons décidé de prendre le pouvoir.

    Nous avons commencé nos petites orgies entre nous à quatre mais très vite avec le bouche-à-oreilles nous sommes maintenant une vingtaine de filles mordues de la formule que j’ai mise au point après quelques séances pour pimenter les soirées.
    Chaque mois, nous nous mettons en chasse d’un étalon que nous allons traiter en véritable esclave sexuel pour […]

    Lire voir la suite de l'histoire porno
  • - Patrick - 5699 Vues

    Des vacances très chaudes. 2 Chloé, sa tante et son mari.

    Des vacances très chaudes. Chloé 2.

    Ma tante est venue me chercher à la gare, Elle m’enlace avec un grand sourire et nous prenons la route.
    Ma tante habite une jolie maison en bordure d’un bois dans un petit village.

    Nous arrivons devant chez elle, elle me fait rentrer, on se dirige au salon ou l’attend son compagnon Paul, c’est son second (Jules), beaucoup plus jeune qu’elle.
    Elle a eu 3 enfants avec le premier mais il les garde pour les vacances.
    Il n’y a donc que les 2 morveux, Nathan, 12 ans et son frère Hervé 11 ans de présent.
    Paul se dirige vers moi et me fait la bise, il se penche et m’embrasse sur les deux joues.
    Ma tante me montre ma chambre et je n’ai qu’une hâte, prendre une douche car je me sens sale des galipettes de cette nuit.
    Quand j’y repense, je me dis que j’ai vraiment perdu la tête et me […]

    Lire voir la suite de l'histoire porno
  • - SabrinaDZ - 4142 Vues

    Orgasmes dans un hammam

    Comme je l’ai raconté dans ma précédente histoire, j’ai rencontré Meriem, une artiste peintre grâce à mon métier dans les relations publiques. Nous avons emménagées ensemble et vivons d’amour, de beaucoup d’amour, de complicité et d’amitié. Elle m’aime, adore tester de nouvelles choses avec moi, et au lit c’est une vraie bombe sexuelle. Je ne me suis pas convertie au lesbianisme mais je suis bisexuelle –je l’accepter et je l’admets– et j’adore vivre avec une femme, avec MA femme.
    Pour nos premières vacances ensemble, nous avons décidé de partir à Marrakech au Maroc. Le soleil, la magie de l’orient, les Marocains et les Marocaines, la fête, le farniente… Il n’y a pas la mer mais il y a les riads, les palaces et la chaleur humaine.
    Deux jours après notre arrivée, je décide de me faire un SPA. Le riad dans lequel nous nous trouvions proposait une formule intéressante : sauna, hammam […]

    Lire voir la suite de l'histoire porno
  • - SabrinaDZ - 3195 Vues

    Ma petite artiste

    La première fois que je l’ai rencontrée c’était dans le cadre de mon travail. Je travaille dans les relations publiques et la présidente de l’association artistique dont elle était membre, et qui était une amie, m’avait sollicitée pour que je les fasse profiter de mon expérience. L’association en question était en train de préparer une exposition et je devrais créer une identité visuelle à cet événement. On m’a demandé de travailler donc avec elle. Elle s’appelait Meriem et avait 22 ans, moi je trainais mes 34 ballets et un ex-mari qui avait complètement détruit ma vie à cause de ses infidélités. Elle avait la peau blanche, les yeux noisettes et les cheveux longs et soyeux. Son regard espiègle et sa personnalité solaire m’avaient complètement conquises.
    J’ai donc commencé à travailler avec la belle Meriem, et une belle amitié s’est tissée entre elle et moi. Je n’éprouvais pas d’attirance physique pour elle […]

    Lire voir la suite de l'histoire porno
  • - SabrinaDZ - 4759 Vues

    Mon voisin, mon amant

    La première fois que j’ai vu Selim, j’ai senti un regard pesant. La quarantaine bien entamée, il venait d’emménager dans l’appartement d’en face de chez moi avec sa femme. Il était brun, grand et avait un cou de rugbyman, un cou magnifique qui m’a fait fantasmer dès que je l’ai vu. Je voyais déjà ma langue le lécher. Vous devez vous dire que je suis une nympho et c’est un peu le cas. A dire vrai, j’ai 21 ans, j’étudie l’architecture, je vis chez mes parents, je suis fille unique, j’ai un petit copain qui est beau-gosse mais qui a un sacré défaut avec sa bite –il éjacule avant même que j’ai pris le temps de sentir son petit pénis en moi. Vous comprenez donc pourquoi je fantasme sur tout et n’importe quoi, n’importe qui ! J’ai le teint clair, les cheveux châtains coupés au carré, les yeux verts. Je […]

    Lire voir la suite de l'histoire porno
  • - Sabrina.k - 4863 Vues

    Monsieur Henry

    Quand j’étais petite j’avais le rêve que toute les filles ont, de trouver le prince charmant et qu’il serait à tout jamais a moi.

    Je vie seule dans un immeuble de trois appartements. Sur l’étage du haut vit un jeune couple que je ne vois jamais, sur celui du milieu un y a moi, et à celui du bas y a un monsieur la cinquantaine, qui doit vivre seul car je ne vois jamais personne chez lui, c’est Mr Henry.

    J’ai une amie depuis mon plus jeune âge, qui vient régulièrement chez moi, on fait des soirées soit dehors, soit dans mon appartement.

    Des amies comme nous deux il y en a pas beaucoup. Je viens d’avoir trente ans, je suis brune au yeux vert, les cheveux en coupe carré. Je ne suis pas mince, mais pas grosse non plus, on va dire que j’ai quelques kilos en trop, mais ça ne me dérange pas.

    Je m’appelle Élise, et celle qui partage ma vie depuis si longtemps comme amie bien sûr, se prénomme Romane.

    Romane et moi on est pareil, et depuis toujours on aime les hommes beaux, bien fait, pas des athlètes, des hommes normaux, mais beaux, et on fantasme toutes les deux sur les hommes plus mûres, mais pas n’importe lesquels. Les hommes séduisants, grisonnants, ceux qui ne laissent pas indifférent, oui c’est bien ce genre la.

    Nous sommes en plein milieu de l’été, je porte un débardeur bleu et un short en jeans assez court, j’ai été livrée de plein de cartons, le reste de mes affaires qui se trouvaient encore chez mes parents.

    Je commence à monter avec les cartons, je transpire tellement que je sens la sueur couler de partout, la chaleur se fait vraiment sentir, quand soudain le monsieur de la cinquantaine ouvre sa porte, et me demande poliment si il peut m’aider……..

    Lire voir la suite de l'histoire porno
  • - See You - 5498 Vues

    Le trio pervers séance de dressage

    Le trio pervers séance de dressage épisode 4

    Vendredi 20 Août

    Ce matin j’ai reçu un mail de Kate, m’expliquant que la journée d’hier a été la plus formidable depuis que l’on se connaît, et elle souhaite avec mon accord que Mandy fasse partie de notre groupe, Mandy est d’accord, elle adore être avec elles deux, et elle fait des coquineries avec elles depuis très longtemps, de plus elle me trouve très sympa, et Kate ajoute qu’elle a remarqué que Mandy m’excite beaucoup, comme elles deux le sont aussi en sa compagnie.

    Donc si je suis d’accord, elles ont décidé toutes les trois de me réserver une surprise pour cette après midi, et cette fois ci c’est Kate qui organisera et dirigera tout chez elle, je devrais me laisser faire, elles attendent ma réponse.
    Je répond au mail de Kate, que je suis d’accord, et qu’au sujet de Mandy, effectivement elle a bien remarqué à raison qu’elle m’excitait un maximum, et qu’elle a toute sa place parmi nous, je rajoute que cette fille me trouble effectivement beaucoup, son aspect de petite fille faussement innocente est irrésistible pour moi, et je crois que pour elles deux aussi, si j’ai bien remarqué, je trouve dommage qu’elle soit exclusivement lesbienne, mais peut être qu’a notre contact, les trois pervers que nous sommes finiront peut être par la faire évoluer. Je les retrouverais donc toutes les trois avec beaucoup de plaisir cette après midi chez Kate.
    Je me demande bien ce qu’elles vont me réserver, je connais Kate, elle est dominante comme moi, et encore plus perverses que moi, et hier j’ai bien remarqué qu’elle a pris sont pied quand elle m’a enculé, elle a adorer le faire, et je pense que je vais y avoir droit encore cette après midi, je verrai bien elle a beaucoup d’imagination, ma curiosité fait que je suis impatient d’y être.
    L’heure de retrouver mes trois coquines arrive enfin, et c’est d’un pas léger que je me rends chez Kate. Cette dernière m’ouvre la porte très souriante, elle me fait entrer, les deux autre filles sont la, tout sourire aussi, Kate m’embrasse sur la bouche, suivi de Roxane qui me donne un baiser beaucoup plus prononcé, plus fougueux aussi, et enfin c’est le tour de Mandy qui se jette à mon coup en m’embrassant sur la joue. Je suis surpris par sa réaction, je pensais que j’aurais droit à un bisous des plus sage du bout des lèvres, pas à un accueil aussi chaleureux de sa part. Kate reste debout et nous fait asseoir dans les fauteuils, Roxane avec moi, et Mandy toute seule. Elle m’explique que toutes les trois ont beaucoup aimé la journée d’hier, et qu’elles ont trouvé que leur professeur leur avait donné de supers exercices à faire, elles ont donc décidé que c’était à leur tour de jouer au professeur, du moins ce serait elle Kate notre professeur, et nous ses élèves, moi compris, et que je devrais lui obéir et faire tout ce qu’elle va me demander sans broncher ni discuter ses ordres, que bien sur ce qu’elle nous réserve est une surprise pour tous les trois, elle en a pas parlé aux filles, elles ont juste décidé ensemble qu’aujourd’hui Kate serait le prof…….

    Lire voir la suite de l'histoire porno
  • Ceci est une histoire vraie, je suis Julie j’ai presque 19 ans, et lors d’une soirée beaucoup trop arrosée mes amis vont faire de moi une salope, à travers divers jeux de plus en plus coquins et obscènes, voici la suite, le troisième et quatrième jour.

    Nous sommes donc lundi matin, il est 7h30 et je m’apprête à partir au lycée, je suis réveillée et donc prête depuis quelques heures maintenant, je pense déjà à ma soirée, au sort qu’on me réserve.
    A huit heure j’arrive au lycée, je suis redevenue la fille timide, aux yeux de tous ceux qui ignorent mon week-end.
    Les cours ce passent normalement, c’est long et je m’ennuie, mon esprit divague. A 11h30 mon téléphone vibre, je regarde c’est Cindy qui m’envoie un SMS :
    – Bonjour salope, bien remise de tes émotions ?
    – N’oublie pas d’être à l’heure ce soir !
    Un petit sourire aux lèvres je range mon téléphone dans ma poche. La matinée se passe, le midi, repas à la cantine avec quelques échanges de SMS avec certains du groupe qui me félicite. Fin de journée, je monte en voiture, il est 17h30 et je roule en direction de chez Célia et Julien.
    Moins de quinze minutes plus tard, je me gare sur leur terrain, il n’y a pas la voiture de Cindy et Sulli, ni celle de Jean, par contre Benjamin et Arnaud sont la. Et il y a une voiture que je ne connais pas. J’envoie un texto à Célia :
    – Je peux pas faire le gage, il y a du monde chez toi !
    Réponse de Célia :
    – Si tu devrais pas rentrer à poil, je t’aurais prévenue, je t’ai rien dit, tu respectes tes engagements, et tu rentre entièrement nue comme une bonne salope, dépêche toi !
    Je m’avance vers la porte d’entrée et je m’arrête devant, je commence par défaire mes lacets, et enlever mes baskets, je retire en même temps mon pantalon et ma culotte. Je respire un grand coup, puis je vire mon maillot et mon soutif, me voilà toute nue, je frappe à la porte :
    – Vas y entre salope !
    J’ouvre la porte doucement, puis j’avance dans le couloir. Personne ne peut encore me voir, et je ne vois pas non plus qui il y a, à qui appartient cette voiture?
    Mon cœur bat à cent à l’heure, les secondes passent, et me présenter nue devant une ou des personnes, sans savoir qui ça peut être me terrifie, mes amis s’impatientent :
    – Fais pas ta timide salope, viens donc montrer ta salle chatte poilue, et pour ceux qui ont une bonne, très bonne vue tes petits nichons !
    J’avance timidement en me présentant nue sans même me cacher dans le salon. Un coup d’œil puis un deuxième plus attentif, soulagement, que des visages connus dont celui de Jean qui se lève immédiatement pour venir me saisir mon sexe a pleine main :
    – Tu mouilles pas salope, tu avais peur de te montrer ?
    – C’est ma deuxième voiture, Haha !
    Célia :
    – Mick ne pourras pas venir ce soir.
    Arnaud en s’adressant à moi :
    – Tu as bouffer un peu de bitte aujourd’hui ?
    Je répond pas, mais fais non d’un signe de tête, quand Cindy et Sulli se garent, ils rentrent dans le salon et Cindy rigole en me voyant :
    – La petite salope, toujours à poil !
    Moi :
    – Toi aussi hier, tu as montré ta chatte !
    Sulli surpris :
    – Hein ?
    Cindy :
    – Oui c’est bon, c’était juste pour lui faire bouffer mon string à cette pute, toi tu lui as bien bouffer sa chatte !
    Jean :
    – Elle aussi, elle t’as bouffer ta chatte Cindy !
    Éclats de rire général , alors que Cindy fouille dans son sac et me tend une enveloppe avec écrit dessus salope ……..

    Lire voir la suite de l'histoire porno
  • Ceci est une histoire vraie, je suis Julie j’ai presque 19 ans et lors d’une soirée beaucoup trop arrosée, mes amis vont faire de moi une salope, à travers divers jeux de plus en plus coquins et obscènes, voici la suite du premier jour.

    Je me réveille, je suis toujours nue sur le lit de la chambre de Célia et Julien, j’ai mal à la tête et je me lève difficilement. Je me souviens de tout, j’appréhende un peu de me lever, je repense à tout ce que j’avais fait la veille. J’allais plus jamais être la même à leur yeux, j’allais être leur jouet, leur traînée, mais bizarrement j’adorais cette idée.

    Après un rapide coup d’œil, et une recherche un peu plus approfondie dans la chambre, mes vêtements ont disparus. Je m’enroule dans le drap et sort de la chambre, la maison est vide, il est 13h30 sur l’horloge du micro-onde, j’entends mes amis parler et rire dehors, je m’approche de l’entrée, je les aperçois sur le salon de jardin à enfiler des bières en mangeant quelques merguez cuite au barbecue. Je les interpelles en demandant ou sont mes fringues, Célia réagi :

    – Quoi ?

    – Tu ne dis pas bonjour ?

    Moi pas très fraîche :

    – J’ai mal au crâne….

    – Ou sont mes vêtements ?

    Jean dit en me regardant avec un sourire en coin :

    – Tu n’as pas a t’inquiéter pour ça pour l’instant, viens t’asseoir !

    Je m’approche de la table enroulée dans mon drap, Jean me tend une chaise. Assise, je suis l’objet de tous les regards, un verre d’eau m’est tendu avec un Doliprane, puis une bière avec un petit bout de papier tendu par Célia qui me dit :

    – Tiens Pamela, tu n’avais pas oubliée que tu nous doit à tous un gage a réaliser avant le week-end prochain, voici le mien !

    Je bois mon verre d’eau en avalant le cachet, prends ce petit bout de papier, je l’ouvre , je le lis sans rien dire, puis le referme. Le silence règne, tous me dévisagent, avec un léger sourire aux lèvres pour la plupart. Je saisi ma bière, la rapproche de ma bouche, mon regard croise un part un les paires d’yeux brillants braqués sur moi, d’un petit signe de tête par lequel je voulais sûrement exprimer par un « à la votre » car aucun mots n’est sorti, je bois une première gorgée difficilement , je vais pour la reposer avant de croisé le regard de Jean qui prends la parole :

    – Tu as était parfaite hier ma Juju, continue, finis ta bière !

    Encore une fois je suis bloquée, je m’exécute, et d’un trait, tant bien que mal je finis ma bière, je la repose d’un coup sec sur la table, je me lève, puis laisse tomber délicatement le draps en offrant une nouvelles fois la vue de mon corps nu. Mick et Arnaud crient en cœur :

    – Bravo Julie !…………..

    Lire voir la suite de l'histoire porno
  • - See You - 3095 Vues

    Le trio pervers devient un quatuor

    Jeudi 19 Août

    Une idée m’est venue le soir, après avoir quitté les filles, j’ai aussitôt appelé Kate pour lui en parler. Elle m’a d’abord dit qu’elle avait aimé cette journée, bien qu’elle est pas trop apprécié qu’il y est eu ce couple, elle préférerait que cela se passe entre nous, sans des personnes étrangères dans l’appartement. Je lui répond que c’était un fantasme de Roxane, qui voulait être exhiber et soumise devant un couple d’âge mûr, c’est pour cela que je l’ai organiser avec ce couple, mais que maintenant ils ne participeront plus, puisque cela ne lui plaît pas.
    Je lui rappelle qu’elle m’avait parlé avec Roxane d’une copine à elle exclusivement lesbienne, je lui demande si elle pourrait participer avec nous, bien sur que si elles sont toutes d’accord, je ne la toucherai pas. Elle me répond que cette copine sera partante dans ces conditions, et qu’elle préfère cette copine qui s’appelle Mandy, à ce couple, elles ont l’habitude de faire des coquineries toutes les trois ensemble, Mandy servant souvent de photographe.
    Je lui explique mon idée pour le lendemain, elles devront se rendre toutes les trois au parc ou nous avons nos habitudes, et m’attendre à l’endroit ou l’on a rencontré le couple. Elle devront porter une tenue sexy qui devra ressembler le plus possible aux tenues des écolières japonaises, ou du moins dans le même esprit. Je lui demande aussi si elle a chez elle, quelques accessoires dont je vais avoir besoin, j’apporterai le reste, finalement elle a presque tout ce qu’il faut, bien sur pour ces accessoires, elle ne devra pas en parler aux deux autres filles. Quelques temps plus tard je reçois un SMS de Kate me confirmant que Mandy est partante pour cette aventures.
    Donc le lendemain à l’heure convenu je me rend au parc, les filles m’attendent sur un banc comme prévu. Elles portes toutes des chaussures noires plates, avec des soquettes noires, une mini jupe noire, plus ou moins plissée suivant les filles, et un chemisier blanc qui laisse apercevoir leur tétons, car elles ne portent pas de soutien gorge, les petites coquines. Je ne leur avais pas demandé de ne pas mettre de soutien gorge, elles ont du décider cela entre elles. Je m’approche, Kate fait les présentations pour Mandy, c’est une fille ravissante, qui ressemble beaucoup au deux autres, blonde, menu, dix neuf ans d’après ce qu’elles m’avaient dit, mais qui fait très jeune, vraiment gamine, avec des yeux marrons clair très coquins, mais elle aime que les femmes, et si elle participe parfois aux coquineries des deux autres filles avec le mec de Kate, elle ne se laisse pas toucher par lui.
    Je leurs explique qu’aujourd’hui je serai leur professeur, et elles mes élèves, d’où leur tenue du jour, cela va être l’école des petites salopes, avec des travaux pratiques, bien sur pour Mandy se sera exclusivement lesbien, pour les deux autres se sera bi. Je vais aussi les filmer et les photographier quand se sera exclusivement entre lesbiennes, quand je participerai aux jeux bi, ce sera Mandy qui nous photographiera ou filmera…………….

    Lire voir la suite de l'histoire porno