332 histoires érotiques et pornographiques fantasmes récits coquins gratuits ont été publiés pour vous ! 👀

Categorie / Masturbation

  • - Sabrina.k - 886 Vues

    Dans la peau d’un auteur d’histoires érotiques

    Bonjour, je me présente.
    Je suis un homme d’une cinquantaine d’années, je suis plutôt pas mal conservé pour mon âge, je pratique un peu de sport, je suis marié.
    J’aime écrire des histoires érotiques, j’aime aussi que les femmes fantasment sur mes histoires et sur moi.
    Je publie souvent des histoires avec l’aide de correspondantes qui me racontent leur vécu, parfois leurs fantasmes, ou simplement ce qu’elles aimeraient vivre, et qu’elles n’osent pas demander à personne.
    Au début je ne le faisais pas spécialement pour échanger avec des femmes, mais c’est venu tout seul. Il y a plusieurs sortes de femmes, celles qui osent, qui se foutent de tout, et qui ne doivent rien à personne.
    Il y a des femmes qui aiment s’exhiber, les échanges entre elles et moi étaient plus intenses que la normale, j’aime cette partie d’échange sans avoir vraiment de lien sérieux
    D’autres qui osent, mais que ça intéressent une ou deux […]

    Lire voir la suite de l'histoire porno
  • - See You - 1644 Vues

    Lola veut remercier l’auteur de son histoire

    Lola est une de mes fidèles lectrices, elle m’a écrit pour que j’écrive pour elle son histoire vrai, dans laquelle elle retrouve son premier amour, qui va devenir son amant attitré. Elle a été tellement contente du résultat, qu’elle a souhaité me rencontrer pour me remercier, elle a profité que son amant était absent et son homme aussi, pour me donner un rendez vous pour un week-end.

    Ce soir on est vendredi, c’est notre soir, nous avons décidé de nous donner rendez vous dans le bar d’un grand hôtel, donc tenu correct exigée.

    Tu es installée au comptoir, une coupe de champagne à la main, et tu portes une longue robe noir très décolletée qui laisse entrevoir des dessous en dentelle rouge, et elle est fendue jusque sur le haut de ta cuisse nue, tu ne portes pas de bas. Le jeune serveur qui te faisait du charme, retourne brusquement à ses occupations, il m’a vu arriver derrière toi, tu sens mon souffle chaud sur ta nuque, suivi immédiatement par un doux baiser qui te fait frissonner. Je prend place à tes côtés, je te souris, le serveur me demande se que je veux prendre, je commande sans détourner mon regard du tien. Nous ne parlons pas nos regards et nos sourires en coin parlent pour nous. Je finis mon verre avant de te chuchoter à l’oreille :

    – J’ai réservé la chambre 210.

    Je règle les consommations et je t’invite à me suivre. Nous entrons dans l’ascenseur, nous ne sommes pas seul, tu es dos à moi, et de me sentir si près derrière toi t’excite déjà, les personnes sortent de l’ascenseur avant nous, je ne peux pas m’empêchez de t’attraper par la taille et de t’embrasser dans le cou, un éclair d’excitation vient de traverser ton corps.

    Nous arrivons enfin à la chambre, à peine la porte ouverte, tu ne peux t’empêcher de m’embrasser sauvagement, tes mains courent sur toute mon anatomie…………….

    Lire voir la suite de l'histoire porno
  • - Sabrina.k - 4348 Vues

    Lisa esclave sexuelle de son oncle

    Un après midi d’été mon ami Nolan et moi devons nous dire au revoir. Je dois partir chez mon oncle pour étudier, ma mère ne pouvant pas me payer un appartement, c’est lui qui lui a proposé que je vienne habiter chez lui pour que je puisse étudier. Je m’appelle Lisa j’ai dix sept ans et demi, et avant de partir je veux que mon copain Nolan me dépucelle.
    On est couché sur mon lit dans ma chambre et j’ai vraiment l’intention de passer à l’acte avant que je parte. Je m’approche le plus prêt possible de Nolan, je décide de me frotter pour bien lui faire comprendre ce que je veux, puis au bout d’un moment, Nolan est toujours distant et ça je ne peux pas le concevoir, alors je décide d’être plus directe. Je pose ma main sur sa braguette et j’essaie de l’ouvrir, mais Nolan lui ne le voit pas de la même façon, il me stoppe, je lui dis :
    – Nolan je pars demain, et j’ai envie que ce soit toi qui me dépucelle.
    – Non Lisa on peut pas, je t’attendrai.
    – Pas question, si tu ne le fais pas je me laisserai faire par quelqu’un d’autre.
    – Ok viens là !
    Il commence par m’embrasser, quelque bisous dans le cou, et il remonte sur ma bouche, sa langue touche légèrement la mienne, il est doux sensuel, et moi je suis excitée, j’ai envie de lui, sa main se promène sur mon pull, puis très vite en dessous, les pointes de mes seins durcissent, il remonte mon pull, il dégrafe mon soutien gorge pour sucer mes seins à l’air libre. J’ai la culotte mouillée, chacun se déshabille, il me touche la chatte, me caresse un peu et décide de me pénétrer…….

    Lire voir la suite de l'histoire porno
  • Cours d’éducation sexuelle des futures courtisanes.

    3ème leçon.

    Ce cours est devenu le centre des conversations des filles et aussi le plus attendu.

    -Bonjour mesdemoiselles !
    – Bonjour Maîtresse !
    Elles entrent dans la salle qui a été aménagée pour la circonstance, les pupitres ont été retirés et remplacés par d’épaisses couvertures qui jonchent le sol. Les hommes sont déjà alignés sur l’estrade complètement nus, une cagoule en cuir cache le haut de leur visage mais laisse libre leur bouche
    -La leçon du jour portera sur le plaisir que l’on peut donner à son partenaire avec sa bouche.
    Nous fonctionnerons encore en binôme aujourd’hui pour la dernière fois.
    Pour ne pas perdre de temps, je vous demanderai de vous dévêtir et de vous choisir votre chevalier-servant.
    Elle a à peine fini sa phrase que les habits volent dans tous les sens suivis des sous-vêtements.
    -A ce que je vois, le cours a l’air de vous passionner, Mesdemoiselles ! Bien, comme […]

    Lire voir la suite de l'histoire porno
  • - Sabrina.k - 1591 Vues

    Lexie sa dernière séance au club

    La deuxième séance s’est terminée et c’est une impression de vide qui me parcourt. Nathan veut que je lui fasse confiance, mais c’est ce que je fais, seulement avec toutes ces émotions , peut être aussi des sentiments, je suis confuse, je sais plus, la seule chose que je sois sûre, c’est que je retourne vendredi pour une dernière séance cette fois.

    Ça y est c’est vendredi soir, J’entre dans le club je suis prête , je traverse le long couloir la tête baissée, puis je relève la tête, je regarde le hall d’entrée qui est plein de monde, couple, trios, hétérosexuels, homosexuels, et tout ce qu’on peut imaginer, se trouve dans ce hall, quand Nathan me rejoint, je suis morte de honte d’avoir été surprise en plein voyeurisme.
    – Ah, tu es là ?
    – Tu es superbe !
    – Merci .
    Ensemble on avance dans le club, il finit par s’arrêter, on est […]

    Lire voir la suite de l'histoire porno
  • - Sabrina.k - 1056 Vues

    Lexie découvre le club SM sa deuxième séance

    La semaine passe très vite, je pense souvent à ma première séance, à la façon dont il me demande d’avoir confiance en lui, et à ce qu’il m’a fait, je me surprends à rêver, je repasse en boucle cette séance, et l’idée d’y retourner m’excite.

    Le jour tant attendu arrive enfin, comme à mon habitude je me prépare, j’enfile une robe courte avec un décolleté pour être à l’heure au club. Je suis devant l’entrée, je suis sur de ce que je veux, je veux que Maître Nathan s’occupe de moi, oui c’est ce que je veux. J’avance doucement, puis j’entends derrière moi :

    – Tu es venue Lexie !

    Il enroule son bras autour de ma taille dans son geste possessif, il m’attire contre lui.

    – Oui Nathan.

    – As tu envie de jouer avec moi, ce soir Lexie ?

    – Oui.

    Il me retourne aussitôt, et me plaque contre lui. J’ai le souffle court, je […]

    Lire voir la suite de l'histoire porno
  • - Sabrina.k - 1334 Vues

    Lexie découvre le club SM lors de sa première séance

    Je suis une femme mariée, toujours les mêmes choses, une maison toujours presque bien entretenu, le réfrigérateur plein, les factures payées, un mari, des enfants, une vie tout ce qu’il a de plus banale. Je fais parti de celle qui se pose toujours énormément de questions, et qui arrive pas a se donner des réponses.

    Un jour je passe devant un club , un club pas comme les autres c’est un club SM, ça fait longtemps que je pense à y entrer, sans jamais oser, et ce jour là, je décide de prendre mon courage et de faire face. Je pousse la porte, j’entre, un homme m’accueille et me conduit sans un mot dans une petite pièce, il me demande de m’asseoir et d’attendre.

    Je suis très nerveuse, je reste assise pendant un long moment à attendre et à me demander pourquoi personne se décide à venir me voir, quand soudain la porte s’ouvre, un homme d’une quarantaines d’années entre, il est habillé d’un jeans bleu et d’un t-shirt noir, ces cheveux sont très foncés et pas très court, c’est un bel homme très séduisant, dans sa main il tient une sorte de bloc note et un stylo, comme si j’allais passer un entretien, c’est plutôt intimidant.

    – Bonjour, je suis Maître Nathan, je vais vous posez quelques questions, comment vous appelez vous?

    – Je m’appelle Lexie.

    – Vous aimez le bondage ?

    – Heu, je ne sais pas.

    – La fessée, la cravache, la flagellation ?

    – Je ne sais pas………….

    Lire voir la suite de l'histoire porno
  • Cours d’éducation sexuelle des futures courtisanes.

    2ème leçon.

    Bizarrement le lendemain, les filles contrairement à leurs habitudes ne traînent pas pour aller en cours et sont toutes en attente de suivre la deuxième leçon de cette nouvelle discipline.

    Madame Clerc les fait rentrer dans la salle de classe.
    -Bonjour mesdemoiselles !
    – Bonjour Maîtresse !
    -Aujourd’hui, nous allons nous pencher sur l’appareil reproducteur de l’homme.
    A la puberté, l’organe reproducteur masculin se transforme énormément, je vous ai amené ces estampes qui vous montrent les différents stades de l’enfant jusqu’à l’adulte. Vous remarquerez le développement du sac séminal qui contient les testicules, du système pileux et de la verge.
    On entend pouffer certaines de ces demoiselles, d’autres deviennent toutes rouges.
    – Aujourd’hui nous allons observer plus en détail cette partie du corps de l’homme. Messieurs… Vous pouvez rentrer. Que 6 filles se dévouent pour les mener sur l’estrade. Bien, je vois que le cours vous intéresse mais ne vous battez […]

    Lire voir la suite de l'histoire porno
  • - Sabrina.k - 2566 Vues

    Monsieur Henry

    Quand j’étais petite j’avais le rêve que toute les filles ont, de trouver le prince charmant et qu’il serait à tout jamais a moi.

    Je vie seule dans un immeuble de trois appartements. Sur l’étage du haut vit un jeune couple que je ne vois jamais, sur celui du milieu un y a moi, et à celui du bas y a un monsieur la cinquantaine, qui doit vivre seul car je ne vois jamais personne chez lui, c’est Mr Henry.

    J’ai une amie depuis mon plus jeune âge, qui vient régulièrement chez moi, on fait des soirées soit dehors, soit dans mon appartement.

    Des amies comme nous deux il y en a pas beaucoup. Je viens d’avoir trente ans, je suis brune au yeux vert, les cheveux en coupe carré. Je ne suis pas mince, mais pas grosse non plus, on va dire que j’ai quelques kilos en trop, mais ça ne me dérange pas.

    Je m’appelle Élise, et celle qui partage ma vie depuis si longtemps comme amie bien sûr, se prénomme Romane.

    Romane et moi on est pareil, et depuis toujours on aime les hommes beaux, bien fait, pas des athlètes, des hommes normaux, mais beaux, et on fantasme toutes les deux sur les hommes plus mûres, mais pas n’importe lesquels. Les hommes séduisants, grisonnants, ceux qui ne laissent pas indifférent, oui c’est bien ce genre la.

    Nous sommes en plein milieu de l’été, je porte un débardeur bleu et un short en jeans assez court, j’ai été livrée de plein de cartons, le reste de mes affaires qui se trouvaient encore chez mes parents.

    Je commence à monter avec les cartons, je transpire tellement que je sens la sueur couler de partout, la chaleur se fait vraiment sentir, quand soudain le monsieur de la cinquantaine ouvre sa porte, et me demande poliment si il peut m’aider……..

    Lire voir la suite de l'histoire porno
  • - See You - 4021 Vues

    Alexandra se dévergonde pendant son anniversaire

    Je m’appelle Alexandra, aujourd’hui c’est un jour très spécial pour moi, c’est mon anniversaire, j’ai 23 ans. Je me prépare et je me fais belle, car je suis invité chez un copain, enfin un très bon ami, que je connais depuis l’enfance, il y aura aussi deux autres copains, ou plutôt amis que je connais depuis la même période. Je n’ai qu’eux comme amis, que des garçons, je n’ai jamais eu d’amis filles, je sais pas trop pourquoi, j’ai toujours été plus attiré par les garçons, peut être parce que j’ai un côté garçon manqué, même si je suis très féminine. Nous formons depuis l’enfance, une espèce de petite bande inséparable, des vrais amis, il n’y a jamais eu d’histoire d’amour entre nous, d’attirance particulière, en fait on ne sait jamais posé la question, nous nous considérons plutôt comme des frères et soeurs.

    Je me choisis donc des sous vêtement en dentelle très sexy, j’adore les sous vêtements en dentelle, un shorty et un soutien gorge, blanc avec des motifs noirs, normalement ils ne les verront pas, mais j’ai déjà passé des soirées parfois arrosées avec eux, ou on a fait des jeux parfois coquins, et je me suis déjà retrouvé en sous vêtements devant eux. Ensuite je me choisi une mini jupe plissé de couleur noire, qui me vient à mi cuisse, puis un haut, un chemisier blanc avec des motifs noirs, des broderies ressemblant à des fleurs stylisées, et avec un beau décolleté mettant en valeur l’arrondi de mes seins qui sont d’assez bonne taille un 90C . Je complète avec une paire de chaussure noire à talon aiguille, puis je me regarde dans un grand miroir, j’ai une allure assez classe et très sexy, mes longs cheveux blonds légèrement bouclé tombent sur mes épaules jusqu’à mi dos, et mes yeux bleus brillent et sont mis en valeur par un léger maquillage, ainsi que pour ma bouche pulpeuse. Après quelques légères retouches, je suis satisfaite du résultat, j’enfile un manteau, je prend mon sac à main, et je sors de chez moi pour me rendre chez Nicolas, ou doit avoir lieu la soirée………

    Lire voir la suite de l'histoire porno
  • Cours d’éducation sexuelle des futures courtisanes au moyen âge.

    1ère leçon.

    Il y a quelques siècles, les femmes de basse noblesse n’avaient qu’un seul moyen pour s’élever dans la société ; prendre en épousailles un bon parti et pour cela leur famille les envoyait dans des « couvents » assez spéciaux.
    Bien-entendu, on leur apprenait les bonnes manières et tout ce qu’il fallait savoir pour être une bonne épouse et savoir tenir une grande maison.

    Mais il y était aussi dispensé des cours assez spéciaux pour faire de ces jeunes filles des courtisanes dont les plus célèbres ont épousé des Rois.

    Je vais vous conter ce qui dans ce temps-là se passait à l’abri d’épais murs en pierres où il n’y avait que de la gente féminine, à part peut-être le jardinier et homme à tout faire que ces demoiselles rabaissaient plus bas que terre et surnommaient sans trop savoir pourquoi le « défricheur ».
    La […]

    Lire voir la suite de l'histoire porno
  • - See You - 3815 Vues

    Le trio pervers séance de dressage

    Le trio pervers séance de dressage épisode 4

    Vendredi 20 Août

    Ce matin j’ai reçu un mail de Kate, m’expliquant que la journée d’hier a été la plus formidable depuis que l’on se connaît, et elle souhaite avec mon accord que Mandy fasse partie de notre groupe, Mandy est d’accord, elle adore être avec elles deux, et elle fait des coquineries avec elles depuis très longtemps, de plus elle me trouve très sympa, et Kate ajoute qu’elle a remarqué que Mandy m’excite beaucoup, comme elles deux le sont aussi en sa compagnie.

    Donc si je suis d’accord, elles ont décidé toutes les trois de me réserver une surprise pour cette après midi, et cette fois ci c’est Kate qui organisera et dirigera tout chez elle, je devrais me laisser faire, elles attendent ma réponse.
    Je répond au mail de Kate, que je suis d’accord, et qu’au sujet de Mandy, effectivement elle a bien remarqué à raison qu’elle m’excitait un maximum, et qu’elle a toute sa place parmi nous, je rajoute que cette fille me trouble effectivement beaucoup, son aspect de petite fille faussement innocente est irrésistible pour moi, et je crois que pour elles deux aussi, si j’ai bien remarqué, je trouve dommage qu’elle soit exclusivement lesbienne, mais peut être qu’a notre contact, les trois pervers que nous sommes finiront peut être par la faire évoluer. Je les retrouverais donc toutes les trois avec beaucoup de plaisir cette après midi chez Kate.
    Je me demande bien ce qu’elles vont me réserver, je connais Kate, elle est dominante comme moi, et encore plus perverses que moi, et hier j’ai bien remarqué qu’elle a pris sont pied quand elle m’a enculé, elle a adorer le faire, et je pense que je vais y avoir droit encore cette après midi, je verrai bien elle a beaucoup d’imagination, ma curiosité fait que je suis impatient d’y être.
    L’heure de retrouver mes trois coquines arrive enfin, et c’est d’un pas léger que je me rends chez Kate. Cette dernière m’ouvre la porte très souriante, elle me fait entrer, les deux autre filles sont la, tout sourire aussi, Kate m’embrasse sur la bouche, suivi de Roxane qui me donne un baiser beaucoup plus prononcé, plus fougueux aussi, et enfin c’est le tour de Mandy qui se jette à mon coup en m’embrassant sur la joue. Je suis surpris par sa réaction, je pensais que j’aurais droit à un bisous des plus sage du bout des lèvres, pas à un accueil aussi chaleureux de sa part. Kate reste debout et nous fait asseoir dans les fauteuils, Roxane avec moi, et Mandy toute seule. Elle m’explique que toutes les trois ont beaucoup aimé la journée d’hier, et qu’elles ont trouvé que leur professeur leur avait donné de supers exercices à faire, elles ont donc décidé que c’était à leur tour de jouer au professeur, du moins ce serait elle Kate notre professeur, et nous ses élèves, moi compris, et que je devrais lui obéir et faire tout ce qu’elle va me demander sans broncher ni discuter ses ordres, que bien sur ce qu’elle nous réserve est une surprise pour tous les trois, elle en a pas parlé aux filles, elles ont juste décidé ensemble qu’aujourd’hui Kate serait le prof…….

    Lire voir la suite de l'histoire porno
  • Ceci est une histoire vraie, je suis Julie j’ai presque 19 ans, et lors d’une soirée beaucoup trop arrosée mes amis vont faire de moi une salope, à travers divers jeux de plus en plus coquins et obscènes, voici la suite, le troisième et quatrième jour.

    Nous sommes donc lundi matin, il est 7h30 et je m’apprête à partir au lycée, je suis réveillée et donc prête depuis quelques heures maintenant, je pense déjà à ma soirée, au sort qu’on me réserve.
    A huit heure j’arrive au lycée, je suis redevenue la fille timide, aux yeux de tous ceux qui ignorent mon week-end.
    Les cours ce passent normalement, c’est long et je m’ennuie, mon esprit divague. A 11h30 mon téléphone vibre, je regarde c’est Cindy qui m’envoie un SMS :
    – Bonjour salope, bien remise de tes émotions ?
    – N’oublie pas d’être à l’heure ce soir !
    Un petit sourire aux lèvres je range mon téléphone dans ma poche. La matinée se passe, le midi, repas à la cantine avec quelques échanges de SMS avec certains du groupe qui me félicite. Fin de journée, je monte en voiture, il est 17h30 et je roule en direction de chez Célia et Julien.
    Moins de quinze minutes plus tard, je me gare sur leur terrain, il n’y a pas la voiture de Cindy et Sulli, ni celle de Jean, par contre Benjamin et Arnaud sont la. Et il y a une voiture que je ne connais pas. J’envoie un texto à Célia :
    – Je peux pas faire le gage, il y a du monde chez toi !
    Réponse de Célia :
    – Si tu devrais pas rentrer à poil, je t’aurais prévenue, je t’ai rien dit, tu respectes tes engagements, et tu rentre entièrement nue comme une bonne salope, dépêche toi !
    Je m’avance vers la porte d’entrée et je m’arrête devant, je commence par défaire mes lacets, et enlever mes baskets, je retire en même temps mon pantalon et ma culotte. Je respire un grand coup, puis je vire mon maillot et mon soutif, me voilà toute nue, je frappe à la porte :
    – Vas y entre salope !
    J’ouvre la porte doucement, puis j’avance dans le couloir. Personne ne peut encore me voir, et je ne vois pas non plus qui il y a, à qui appartient cette voiture?
    Mon cœur bat à cent à l’heure, les secondes passent, et me présenter nue devant une ou des personnes, sans savoir qui ça peut être me terrifie, mes amis s’impatientent :
    – Fais pas ta timide salope, viens donc montrer ta salle chatte poilue, et pour ceux qui ont une bonne, très bonne vue tes petits nichons !
    J’avance timidement en me présentant nue sans même me cacher dans le salon. Un coup d’œil puis un deuxième plus attentif, soulagement, que des visages connus dont celui de Jean qui se lève immédiatement pour venir me saisir mon sexe a pleine main :
    – Tu mouilles pas salope, tu avais peur de te montrer ?
    – C’est ma deuxième voiture, Haha !
    Célia :
    – Mick ne pourras pas venir ce soir.
    Arnaud en s’adressant à moi :
    – Tu as bouffer un peu de bitte aujourd’hui ?
    Je répond pas, mais fais non d’un signe de tête, quand Cindy et Sulli se garent, ils rentrent dans le salon et Cindy rigole en me voyant :
    – La petite salope, toujours à poil !
    Moi :
    – Toi aussi hier, tu as montré ta chatte !
    Sulli surpris :
    – Hein ?
    Cindy :
    – Oui c’est bon, c’était juste pour lui faire bouffer mon string à cette pute, toi tu lui as bien bouffer sa chatte !
    Jean :
    – Elle aussi, elle t’as bouffer ta chatte Cindy !
    Éclats de rire général , alors que Cindy fouille dans son sac et me tend une enveloppe avec écrit dessus salope ……..

    Lire voir la suite de l'histoire porno
  • Ceci est une histoire vraie, je suis Julie j’ai presque 19 ans et lors d’une soirée beaucoup trop arrosée, mes amis vont faire de moi une salope, à travers divers jeux de plus en plus coquins et obscènes, voici la suite du premier jour.

    Je me réveille, je suis toujours nue sur le lit de la chambre de Célia et Julien, j’ai mal à la tête et je me lève difficilement. Je me souviens de tout, j’appréhende un peu de me lever, je repense à tout ce que j’avais fait la veille. J’allais plus jamais être la même à leur yeux, j’allais être leur jouet, leur traînée, mais bizarrement j’adorais cette idée.

    Après un rapide coup d’œil, et une recherche un peu plus approfondie dans la chambre, mes vêtements ont disparus. Je m’enroule dans le drap et sort de la chambre, la maison est vide, il est 13h30 sur l’horloge du micro-onde, j’entends mes amis parler et rire dehors, je m’approche de l’entrée, je les aperçois sur le salon de jardin à enfiler des bières en mangeant quelques merguez cuite au barbecue. Je les interpelles en demandant ou sont mes fringues, Célia réagi :

    – Quoi ?

    – Tu ne dis pas bonjour ?

    Moi pas très fraîche :

    – J’ai mal au crâne….

    – Ou sont mes vêtements ?

    Jean dit en me regardant avec un sourire en coin :

    – Tu n’as pas a t’inquiéter pour ça pour l’instant, viens t’asseoir !

    Je m’approche de la table enroulée dans mon drap, Jean me tend une chaise. Assise, je suis l’objet de tous les regards, un verre d’eau m’est tendu avec un Doliprane, puis une bière avec un petit bout de papier tendu par Célia qui me dit :

    – Tiens Pamela, tu n’avais pas oubliée que tu nous doit à tous un gage a réaliser avant le week-end prochain, voici le mien !

    Je bois mon verre d’eau en avalant le cachet, prends ce petit bout de papier, je l’ouvre , je le lis sans rien dire, puis le referme. Le silence règne, tous me dévisagent, avec un léger sourire aux lèvres pour la plupart. Je saisi ma bière, la rapproche de ma bouche, mon regard croise un part un les paires d’yeux brillants braqués sur moi, d’un petit signe de tête par lequel je voulais sûrement exprimer par un « à la votre » car aucun mots n’est sorti, je bois une première gorgée difficilement , je vais pour la reposer avant de croisé le regard de Jean qui prends la parole :

    – Tu as était parfaite hier ma Juju, continue, finis ta bière !

    Encore une fois je suis bloquée, je m’exécute, et d’un trait, tant bien que mal je finis ma bière, je la repose d’un coup sec sur la table, je me lève, puis laisse tomber délicatement le draps en offrant une nouvelles fois la vue de mon corps nu. Mick et Arnaud crient en cœur :

    – Bravo Julie !…………..

    Lire voir la suite de l'histoire porno
  • - See You - 9809 Vues

    Grosse surprise dans l’ascenseur

    Je suis mademoiselle Y, 23 ans, blonde avec de longs cheveux bouclés qui m’arrivent dans le bas du dos, assez petite 1,63m, et toute menu 43kg, avec une joli poitrine, un bon 90C qui fait se retourner les hommes, j’ai aussi un cul bien rebondi, qui fait lui aussi son effet. Aujourd’hui c’est une belle et chaude journée d’été, je suis habillé très sexy, une mini jupe avec un chemisier léger bien échancré, qui met en valeur mon décolleté, et laisse entre apercevoir la rondeur de mes seins.
    C’est le mois d’août, et les rues sont pratiquement désertes, comme mon immeuble en ce moment, c’est super calme, pratiquement tous mes voisins sont partis en vacances. En approchant de chez moi je suis loin de me douter de ce que je vais vivre.
    J’entre dans le hall de mon immeuble, il y a un homme brun, la trentaine, très grand, au moins 1,90m, avec une carrure extrêmement impressionnante, digne d’un rugbyman. Je le connais de vue, c’est monsieur Y, un de mes voisins qui habitent l’immeuble d’en face, je le vois depuis chez moi parfois, je me demande bien ce qu’il fait ici. Je me dirige vers l’ascenseur, j’appuie sur le bouton d’appel de celui ci, les portes s’ouvrent, j’entre suivi par cet homme. Je lui demande à quel étage il se rend, il me répond au quatrième. Tien bizarre, comme moi, pourtant je ne l’ai jamais rencontré ni dans mon immeuble, ni sur mon palier, et en ce moment il y a personne à mon étage. J’appuie sur le bouton numéro 4, les portes se ferment, et l’ascenseur démarre.
    A peine avons nous dépassé le deuxième étage, qu’il appuie sur le bouton qui stoppe l’appareil.
    – Qu’est ce que vous faite, ça va pas ?
    – Ça va très bien, tu vas faire tout ce que je vais te dire sans broncher et sans crier, sinon je vais être obliger de te massacrer, tu as bien compris petite salope ?
    Putain, ça va être ma fête, ce type à pas l’air de plaisanter, et vu comment il est bâti, je fais pas le poids, je crois que j’ai intérêt à lui obéir, je sais même pas ce qu’il veut……

    Lire voir la suite de l'histoire porno