379 histoires érotiques et pornographiques fantasmes récits coquins gratuits ont été publiés pour vous ! 👀

- Patrick - 2557 Vues

Conte de Noël.

Le lutin du père Noël. (Conte)

Ça y est, on est en décembre… Comme chaque année mon mari et moi allons faire un petit séjour à la neige.
Nous n’avons à nous occuper que de nous même, nous avons dans la cinquantaine, on est un couple aisé mais il me manque quelque chose.
Notre vie de couple a toujours été assez calme, et comme en plus la nature ne l’a pas gâté, il n’est pas trop porté sur la chose. Il a toujours été complexé de ce coté là, j’ai dû en faire mon deuil mais je suis une femme fidèle et je ne l’ai jamais trompé.
Il sait que j’aurais voulu des enfants et qu’il n’a jamais été à la hauteur mais il m’aime et me gâte pour compenser.
Que va-t-il m’offrir pour Noël ? Des bijoux ? Des choses hors de prix que je ne vais porter qu’une ou deux fois avant de les ranger dans mes placards ?

C’est la nuit de Noël, Nous avons fait un bon repas et nous regagnons notre studio de Morzine.
Je vais me changer pendant qu’il s’éclipse. Quand je reviens en robe de chambre passé sur ma nuisette, je le vois sortir du salon habillé en père Noël.

-OH ! OH ! OH !… As-tu été sage pour que le père Noël te fasse un beau cadeau ? S’exclame-il.
-Mais enfin Alain, qu’est ce qui te prends ? Je lui réplique. Quelle idée as-tu encore derrière la tête ?
Il me rétorque goguenard, se tenant le ventre:
-Pour la nuit de Noël, j’ai demandé à un de mes lutins de venir te donner mon cadeau !
Il se dirige vers la porte, l’ouvre et fait rentrer un lutin tout de rouge et de vert vêtu aux oreilles pointues.
Si le père Noël est sensé être un vieux monsieur de plus de 600 ans, Le lutin est tout à l’opposé. Je ne sais pas l’âge qu’il a mais on dirait le petit Jésus dans la crèche.

-Et c’est ça mon cadeau ? Qu’a-t-il pour moi dans sa hotte ?
-Il n’a rien dans sa hotte mais à toi de chercher ton cadeau !
Et il me pousse vers lui.
-Fouille-le déshabille le s’il le faut, il a un cadeau rien que pour toi.

Je cherche dans ses poches mais ne trouve rien, je lui retire sa veste, il n’a rien en dessous à part un corps d’ange. J’essaie de descendre son pantalon qu’il retient de ses deux mains, mais sur un signe de mon mari, il lâche tout et je me retrouve devant le petit Jésus le jour de sa naissance.
Là aussi, il n’avait rien dessous.

-Profite de mon cadeau de Noël, il parait qu’il est miraculeux !
Je regarde tour à tour Alain et le jeune éphèbe au corps de rêve, on dirait un chérubin mais ce qui a jaillit de son pantalon le transformerait plutôt en Cupidon.
Une barre de belle taille comme au garde-à-vous se dresse au centre de son bas-ventre.
Oh et puis zut, c’est la nuit de Noël et pour une fois, le cadeau répond à des vœux qui ne se sont jamais réalisés jusqu’à ce jour !
Je vais pour m’occuper de ce jeune épi quand le lutin me met en garde :
-Il faut que je vous prévienne, Pinocchio avait le nez qui s’allongeait à chaque mensonge, pour nous les lutins, une certaine action entraine une drôle de réaction. (Et ce n’est pas tout mais vous le découvrirez si vous savez bien œuvrer…)

Je ne sais pas ce qu’il veut dire par là mais ce sucre d’orge me rappelle ceux de ma jeunesse pendus au sapin et mes mains et ma bouche s’active sur ce sexe guère plus long que celui de mon mari.
Il a un goût délicieux et en quelques minutes, je recueille dans ma bouche ma première friandise.
Sa semence a un goût bizarre mais exquis, je la déguste comme un grand millésime.
Mais que se passe-t-il ? J’ai l’impression que sa verge grossit et grandit. Je la retire d’entre mes lèvres et constate que sa brindille vient bien de prendre au moins 3 centimètres et s’est épaissit.
Il me regarde et me dit :

-Je vous avais prévenu mais cet élixir a encore un autre pouvoir…
Mon mari, qui n’a rien rater du spectacle l’interrompt et me jette :
-Mais… Mais que t’arrive-t-il ? On dirait que tu as rajeuni de 10 ans !!!
Qu’est-ce qu’il raconte ? Je tourne la tête pour me regarder dans la glace de l’armoire et constate effarée qu’effectivement je parais plus jeune, la peau de mon visage est plus ferme.
-C’est… C’est votre sperme qui m’a fait ça ?
-Oui, l’effet est différent chez les gens mais pour vous, c’est une source de jouvence.
Délicatement, il dénoue la ceinture de ma robe de chambre, la fait glisser de mes épaules et me retire ma nuisette.
Mes petits seins sont moins tombants et mes bourrelets ont presque disparus.

-L’effet est permanent et peut être encore amélioré si…………

Après un moment de stupeur, je réalise qu’a chaque fois que le lutin éjaculera sur moi, je vais encore rajeunir. Il me prend par la main et me conduit à la chambre et m’étend sur le lit.
Il m’écarte les cuisses et me fait un cunnilingus de rêve, sa langue et ses doigts s’activent dans mon intimité comme n’a jamais réussi à le faire Alain et je sens vibrer mon corps comme une corde de guitare.
Une jouissance comme je n’en ai jamais connue déferle sur moi et je lâche les grandes eaux, noyant la bouche du gnome magicien.

-Aaaaaaaarrrggghhh, Que c’est boooonnnn ! Ooouuuiii !
Mais je n’ai pas le temps de récupérer que son épée tendue a pris la place de sa langue. Son dard me transperce et cette fois, la chevauchée est plus longue avant qu’il se déverse en moi.
Ces giclées sont plus nombreuses et plus copieuses que la première fois. Je suis copieusement remplie.
De nouveau, j’ai la sensation d’une dilatation nouvelle de son pieu, mon vagin doit se distendre pour accueillir la croissance exponentielle de son sexe.
Il se retire satisfait et attend sagement que je reprenne pied. Quand je reprends mes esprits, je ne peux m’empêcher d’aller me regarder de la tête aux pieds dans la glace.
J’ai encore rajeunit, mes varices ont disparues, ma peau est redevenue lisse. Je remarque que mes seins sont revenus bien fermes mais surtout ont pris deux tailles de bonnets, mes citrons se sont transformés en deux beaux pamplemousses.

-Attention Madame ! Il ne faut pas abuser de l’élixir car à partir d’une certaine dose, ça pourrait avoir l’effet contraire !
Je me retourne vers lui, le regarde droit dans les yeux avant que mon regard ne soit attiré par l’objet du miracle.
Les quinze centimètres du début se sont transformés en un bon double-décimètre d’un bon diamètre.
-Il ne faut pas avoir les yeux plus gros que le ventre. Reprend-t-il.
Mais je ne peux résister à ce beau bélier. Je viens m’agenouiller devant lui et entame une fellation pendant que mes mains explorent ses bourses et sa hampe magnifique.
Je n’ai jamais tenu un tel organe dans les mains, si dur, si doux, si ferme. Son gland me titille la glotte mais je ne veux pas qu’un seul centimètre n’échappe à mes lèvres quitte à m’étouffer.
Je dois m’escrimer longtemps avant qu’il ne rende les armes car comme pour le reste, à chaque fois qu’il jouit, sa résistance augmente ainsi que le temps avant l’instant fatidique.
Il me faut de longues minutes avant qu’il ne se mette à râler sentant la jouissance proche.
Soudain il grommelle en retirant de force son engin de ma bouche-four et se reculant d’un bon mètre.

-Attention devant !
Sa queue en liberté monte et baisse au rythme des contractions de son bas-ventre.
Un flot ininterrompu de crème épaisse en jaillit et inonde mon corps. J’en ai partout mais la source ne tarit plus.
Des jets d’une rare violence me zèbre du bas en haut. Mon ventre, mes seins, mon visage, mes cheveux en sont couverts et le sol derrière moi en reçoit aussi sa part.
Je me masse copieusement de son élixir de jeunesse et vais vite me mirer devant la glace.
J’ai retrouvé mon corps de vingt, svelte et élancé. Mais j’admire ma poitrine où les pamplemousses bariolés de sa semence se sont transformés en de beaux petits melons bien fermes.
Je cours faire une bise au lutin, reluquant avec envie la tige pharaonique d’un diamètre phénoménal qui se dresse toujours.
Mais mon mari affolé vient me tirer par les épaules.

-Ne le touche plus, je ne veux pas que tu retombes en enfance. Mais que vais-je devenir maintenant, avec une femme de trente ans plus jeune que moi ?

A suivre…

Contactez Patrick

Voir toutes les histoires de Patrick

Voir les photos de la bite de Patrick

.......

A propos de l'auteur :

Mon mail pour me contacter : t229602@orange.fr Toujours à la recherche de nouvelles idées, vous pouvez me proposer un sujet. Si vous cherchez une âme sœur pour épancher votre cœur, je veux bien me dévouer pour vous écouter.

En famille / Hétéro / Voyeurisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrire le résultat de l\'opération dans la case * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.