369 histoires érotiques et pornographiques fantasmes récits coquins gratuits ont été publiés pour vous ! 👀

- Sabrina.k - 1865 Vues

Dans la peau d’un auteur d’histoires érotiques

Bonjour, je me présente.
Je suis un homme d’une cinquantaine d’années, je suis plutôt pas mal conservé pour mon âge, je pratique un peu de sport, je suis marié.
J’aime écrire des histoires érotiques, j’aime aussi que les femmes fantasment sur mes histoires et sur moi.
Je publie souvent des histoires avec l’aide de correspondantes qui me racontent leur vécu, parfois leurs fantasmes, ou simplement ce qu’elles aimeraient vivre, et qu’elles n’osent pas demander à personne.
Au début je ne le faisais pas spécialement pour échanger avec des femmes, mais c’est venu tout seul. Il y a plusieurs sortes de femmes, celles qui osent, qui se foutent de tout, et qui ne doivent rien à personne.
Il y a des femmes qui aiment s’exhiber, les échanges entre elles et moi étaient plus intenses que la normale, j’aime cette partie d’échange sans avoir vraiment de lien sérieux
D’autres qui osent, mais que ça intéressent une ou deux fois, juste le temps de vivre un bon moment d’excitation puis elles passent à autre chose.
Puis il y a celles avec qui il ne se passera jamais rien, juste des échanges d’idées, et qui deviennent des confidentes, des femmes avec lesquelles j’aime partager de temps en temps les choses de la vie.
Et enfin il y a celles avec qui on accroche de suite, ça accroche tellement qu’il se passe comme une alchimie, une attirance à tous points de vue, une envie de sexe permanente dans les deux sens et bien sur l’envie de passer au réel.
Alors parfois on peut céder à l’appel de la chair si cela ce révèle dans le domaine du possible.

Apres plusieurs année de publication d’histoires, j’ai pas mal de photos de femmes qu’elles m’ont confiées et que je garde pour mon usage strictement personnel.
Je suis un homme très sérieux à ce sujet, j’ai comme principe de ne jamais divulguer aucune photo sans l’autorisation de la personne concernée, mais en général ce sont des échanges personnels rien que pour moi et elles.
Ce sont les femmes qui me contactent après avoir lu mes histoires, et après quelques échanges, je sais cerner assez rapidement ce qu’elles recherchent.
Il y a celle qui se présente sans vraiment savoir ce qu’elle veut, puis petit-à-petit ose se lâcher.
Elle se libère derrière son écran, la transformation est flagrante, et en très peu de temps elle arrive à me livrer ses fantasmes et son corps. Et j’arrive à les convaincre d’aller plus loin sans jamais m’imposer.
Je ne force jamais une femme, elle est libre de faire ce qu’elle veut.
Si son désir est de rester vivre une expérience avec moi, je suis toujours partant, sinon libre à elle de partir ou de continuer à converser avec moi en soft ou en hard.
J’aime vivre toutes sortes d’expériences, découvrir jusqu’où ça peut nous mener.
Voila, je vous ai résumé ce qui se passe dans ma vie d’auteur sur le net.
Maintenant je vais vous raconter ce que j’ai vécu avec une de mes correspondantes.

Un jour je reçois comme à mon habitude un message d’une de mes fans.
Elle se présente et dit qu’elle voudrait écrire une histoire avec mon aide mais qu’elle ne sais pas comment s’y prendre et n’a pas d’idée sur le sujet .
Je suis étonné, parce que quelqu’un qui veut écrire une histoire a au moins une ou deux idées mais elle, elle n’en avait aucune. Je me demande si cette femme ne recherche pas quelque chose d’autre, mais je vais dans son sens pour voir ce qu’elle veut.
Je décide je lui poser des questions sur ce qu’elle aime, je m’intéresse à ce quelle ose m’avouer.
Je l’écoute, et je corresponds de plus en plus régulièrement avec elle. Elle voit qu’elle peut avoir confiance en moi, et que je peux lui venir en aide, qu’elle peut s’ouvrir à moi.
Puis un jour elle décide de franchir le Rubicon, et elle se livre à moi comme la pénitente au confessionnal.
Elle me livre sa vie de couple, ses envies, ses fantasmes. Elle est mariée et très timide, mais grâce à l’anonymat du clavier elle peut s’exprimer sans avoir peur, sans rougir, elle aimerait devenir mon esclave sexuelle, ma chose, une proposition que je ne peux refuser.
Alors je vais faire ce qu’elle me propose, et lui demande de se photographier d’abord en sous-vêtements puis très vite je veux voir ces seins sa chatte, tout son corps.
Elle est un peu réticente, mais je lui rappelle que c’est elle qui m’a contacté pour être mon esclave et que là je ne lui demande juste que de simples photos.
Après avoir argumenté elle est d’accord, c’est vraiment une belle femme, j’aime ses formes généreuses, elle me plait beaucoup.
Puis je continue de lui demander de se montrer nue, de se caresser, et elle m’obéit, discutant de moins en moins mes suggestions qui se transforment en ordres formels.
Elle m’avoue même que toutes mes demandes l’excitent, qu’elle aime être soumise à mes attentes ce qui me fait bander direct.
Je lui ordonne de se masturber devant moi en live sur Skype, que je veux l’entendre jouir.
Elle essaie de trouver des excuses, alors je la stoppe de suite en lui rappelant encore une fois que c’est elle qui m’a contacté, et que je suis la pour assouvir ces fantasmes.
Elle se décide et le fait devant moi, je bande comme un fou et je suis obligé de me branler tellement elle est bonne et excitante.
Elle m’avoue qu’elle a pris un pied fou à se donner à moi par écran interposé, et qu’elle voudrait aller plus loin, que je dois lui en demander bien plus.
Je l’a prends au mot :
– Gode-toi, et met-toi un doigt dans le cul, masturbe-toi comme ça !
Elle ne discute plus aucun de mes désirs et réalise sous mes yeux tous les fantasmes que je lui suggère.
Pendant plusieurs semaines je lui fais faire toutes les positions imaginables, elle me montre qu’elle est docile et qu’elle mouille énormément.
Je lui ordonne de mettre un Plug anal pendant une journée, elle adore cette idée.
Pour une timide, elle c’est vite décoincée, elle est complètement ouverte à mes propositions, je suis fou, complément fou de lubricité, et le comble c’est qu’elle en redemande.
Cela a durer deux semaines de sexe intense, pour mon plus grand bonheur, et certainement aussi son plus grand plaisir.
Mais elle a dû se lasser, et un jour n’a plus répondu à mes mails sans explication.
Peut-être attendait-t-elle encore plus de moi ?
Que l’on se rencontre pour devenir ma vraie esclave soumise ?
Je suis sûr qu’elle va me recontacter un jour, patience.

Je suis déçu, mais j’attends avec impatience la prochaine femme qui voudra tenter une nouvelle aventure avec moi.

Je me suis inspirée d’un auteur que je connais bien pour écrire ce récit, mesdames pas la peine de me contacter pour vivre cela avec moi, je suis une femme, et messieurs, pas la peine non plus, je ne cherche pas à vivre de telles aventures avec vous.

.......

A propos de l'auteur :

Je suis une femme mariée qui aime écrire des histoires érotiques ...

Exhibition / Fantasmes / Hétéro / Histoire vraie / Masturbation / Soumission / Voyeurisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrire le résultat de l\'opération dans la case * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.