👀
319 histoires érotiques et pornographiques fantasmes récits coquins gratuits ont été publiés pour vous !

- Ikusi11 - 4207 Vues

Dans une boite…

Elle essais d’interpeller l’homme derrière le comptoir du bar, mais sa petite taille et le bruit que font les gens au tour la rende invisible. Elle monte sur un tabouret qu’un client vient de quitter.Assise, sa merveilleuse bobine de belle brune au yeux vert profond, dépasse à peine du bar.
Elle a beau levé les bras le barman n’a toujours pas capté sa présence. C’est désespérant. Sa courte robe noire lui colle à la peau. Elle se sent sexy elle a choisit ce vêtement car il met parfaitement sa grosse paire tombante en valeur. Un décolleté vertigineux parce que ce soir, elle à faim de queues.
L’absence de sous vêtements ne l’arrête pas. Elle grimpe à genoux sur le haut tabouret, les mains posés sur le bar. Le bas de sa robe remonte d’un coup dévoilant un bon tiers de fesses et une belle chatte de jeunette moite et épilé.
Marion s’en tamponne le coquillard. Elle aime l’idée de combler les sens des deux trois voyeurs qu’elle a tout de suite repéré en entrant dans la boite. En appuie sur les genoux, tout seins en avant, elle hèle à nouveau le barman aveugle qui ayant soudainement recouvré la vue manque de se décrocher la mâchoire à l’apparition de ce mirage. Ayant remarqué la réaction Marion redouble la force de son appel et manque de s’étaler car le tabouret est en équilibre.
La lourde poitrine en suspension se balance d’avant en arrière, jaillit du décolleté, hypnotise le barman qui vit un rêve éveillé en se repassant les images au ralenti et vient s’étaler de tout son poids sur le bar. Le tabouret tombe, Marion se rattrape au bar. Soudain l’homme se met enfin en marche et accours vers elle.
Il l’a saisit par les avants bras et la soulève et la pose avec douceur et délicatesse sur le bar. La robe dans le même mouvement à finit par remonter jusqu’à la taille de la jeune femme. Le brouhaha a cessé dans la pièce, seule la musique plane dans la pièce.
Tous les regards sont tournés vers le bar. Marion se met lentement à quatre pâte sur le bar. Elle veut allumer le beau barman tout en muscle, elle veut allumer le monde entier, s’exhiber la fait mouiller, beaucoup.
La chaleur au creux de son ventre grandit encore quand elle voit la forme de la bite du barman qui tend la toile de son pantalon. Elle semble imposante. L’homme commence à se caresser au travers du tissus.
Marion tend sa croupe et se cambre tant qu’elle peut. Dire que dans la salle l’ambiance s’est réchauffé est euphémisme. Certain couples se sont formé à la vitesse de l’éclair et les vêtements commencent à tomber par terre.
Le barman ne tiens plus, le membre dressé il s’assoit sur bar après s’être défroquer. La chatte en chaleur n’a pas besoin d’encouragement, elle se jette tel une bête sur l’os qu’on luit tend. Elle ne se contente pas de le sucer, malgré sa petite bouche elle avale entièrement la belle bite du barman qui pousse un long soupir de satisfaction tout en tendant son bras vers la croupe tendu.
La cyprine inonde ses cuisses et coule jusqu’aux genoux, le jus commence à inonder le zinc. Le barman fourre deux doigts dans la fente baveuse de Marion qui aussi tôt s’empale dessus. Son corps vibre au rythme de ses hanche sans cesser de le sucer à fond.
Comme tout le reste de la boite qui s’est transformé en énorme partouze, au bord de l’explosion, le barman arrache brusquement sa queue en en feu à la bouche de la femme en lui tirant la tête par ses longs cheveux noirs. Ça fait un gros bruit de succion.
Marion halète toujours en position de chienne en chaleur quatre dois lui fourre maintenant la chatte et d’autres hommes la bite au garde à vous ne se gênent pas pour tirer sur ses tétons, qu’elle a longs et en érections et lui mettre de petites claques sur le derche.
A chaque claque elle tend un peu plus son beau cul qui laisse apparaître son anus. Le barman la pénètre d’un grand coup de hanche sans aucun ménagement et elle aime ça.
Marion pousse un cris rauque vite étouffé par un autre vit qui s’enfonce entre ses lèvres jusqu’au fond sa gorge. Elle est prise en rythme en entre deux sexe. Elle jouit et pousse un râle étouffé car elle voit venir la suite quand le barman lui met un pouce dans le petit trou.
Elle le chevauche le dos bien cambré, son anus est offert. Le deuxième homme ne se fait pas prier. Son membre en main il prend le cul superbe en grognant de plaisir.
Et Marion de crier: «Oh oui deux queues en même temps, j’aime la double! Allez-y bien à fond les garçons!»
Après quelques minute et de nombreux va et vient toute cette troupe prend son pieds. Ça gicle, sa jute de la chatte et ça crie son plaisir à qui mieux mieux.
En dernier le barman et l’autre s’extirpe des trous dilaté de la belles et se répandent sur ses gros seins et sur ça bouche.
Elle rassemble et boit tout ce sperme avant de nettoyer la bite de ces messieurs.

Contacter l’auteur par mail.

.......

A propos de l'auteur :

Exhibition / Fantasmes / Hétéro / Lieux publics / Voyeurisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrire le résultat de l\'opération dans la case * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.