391 histoires érotiques et pornographiques fantasmes récits coquins gratuits ont été publiés pour vous ! 👀

- emmalacoquine - 3043 Vues

Des vacances pas comme les autres partie 1

Des vacances pas comme les autres 

Partie 1

Cette année là je décide de partir seule ayant quelque soucis dans ma vie.

Une amie qui,  trop souvent me console m’invite à partir quelques jours pour me changer les idées. 

J’accepte en lui demandant où et quand.

Elle me dit! demain 

10 jours en Espagne hôtel de luxe Ohla Barcelona tout  compris

– Il y a pas mieux ma poulette !

Contente de pouvoir m’échapper je prépare ma valise immédiatement.

Quand elle vient me chercher,  elle est pas seule je suis sur le cul.

Son conjoint vient avec nous, je suis prise entre la déception et la colère en aucun cas j’ai envie de tenir une chandelle à ces deux là . Mais quand ils ouvrent la portière de la voiture leurs sourires sont si accueillants, que je m’installe sans faire de commentaire.

Le voyage est rapide à force de discuter et de beaucoup rigoler.

Enfin on arrive à l’hôtel, il est vraiment très grand je suis impressionné, je laisse Johanna et Daniel faire les démarches pour la chambre.

Puis un porteur de valises nous accompagne, il ouvre la porte d’une grande suite et nous laisse entrer.

J’y prête pas tout de suite attention puisque je suis émerveillé par la beauté des lieux.

Le bagagiste s’en va et on se retrouve tout les trois seuls.

Puis je demande

mais où est ma chambre ? 

Johanna se m’est à éclater de rire.

Mais ma poulette tu dors avec nous ! il y a deux chambre t’inquiète pas !

Moi qui voulait pas tenir de chandelle c’est raté.

Je prends ma valise pour me changer et enfiler un maillot de bain et mon paréo et aller faire un tour des alentours.

Quand je sors de la chambre ils sont collés l’un contre l’autre à s’embrasser et se tripoter je reste immobile à les yeuté 

lui il a sa main sur ces fesses a première vue mais je me rends vite compte qu’elle est dans sa culotte, je vois bien comment il bouge, il la doigte par  l’arrière.

Je suis gênée mais je suis incapable de bouger.

Je continue à les mater sans rien dire sans faire de bruit 

Il faut dire que j’ai toujours aimé regarder je suis un peu vicieuse.

Quand ils s’arrêtent je fais comme si j’ai rien  vu et je leur dis que je suis prête pour faire la touriste.

Je traverse vite le couloir et me dirige vers la porte pour leur laisser le temps qu’il faut pour baiser.

Je descends et je marche un long moment, je me retrouve le long d’une petite plage où il y a presque personne ni dans l’eau ni sur le sable qui est si doux et chaud sous mes pieds.

Je pose ma serviette et je m’allonge dessus le soleil me fait extrêmement du bien sur la peau, j’adore.

Je regarde à gauche et à droite, toujours personnes là où je me trouve, j’en profite pour libérer mes seins et apprécier le soleil, ou bout d’un petit moment une folle idée me vient, 

Je regarde encore une fois autour de moi et j’apprécie de voir que je suis toujours loin des autres, j’attrape ma culotte et je la mets de côté, je veux pas l’enlever mais je veux sentir le soleil sur mon coquillage tout nu.

Je savoure et je dois dire que cela m’excite. Puis quand je lève ma tête un peu plus loin, je vois un couple lui est à moitié sur elle et j’ai comme l’impression qu’elle est totalement à poil.

Sur le coup je me dépêche de tout remettre, je m’assoie comme si rien était pour les regarder, mais je suis trop gêné,  je prends toutes mes affaires et je remonte dans la chambre.

Ce petit bain de soleil m’a réchauffé tout mon corps 

Putain. ! Ce que j’ai envie de sexe 

Mon abricot est mûr il a plein de jus, mes seins pointent on voit les tétons presque traverser mon maillot.

Arrivé, à l’hôtel j’entre dans l’ascenseur un homme mur disons presque la cinquantaine fixe mes tétons je détourne le regard, mais lui, il en rajoute en disant , non seulement tout le monde voit vos tétons qui je dois dire donne très très envie de les attraper et de les téter, mais ma chère, votre culotte est trempée on voit votre mouille! 

Je le regarde je souris et lui dit !

 -effectivement je suis allée sur la plage et le soleil à caressé tout mon corps et voilà le résultat alors imaginez ce que ce serait si un homme m’aurait tripoté !

La porte de l’ascenseur s’ouvre et je sors les joues rouges et très embarrassé.

Je retourne à la chambre, j’entre doucement, j’aperçois les deux tourtereaux à poils sur le lit, et sans gêne aucune,  ils se lèvent , moi  je suis hyper gêné de les voir ainsi.

Daniel le remarque et dit !

-tu veux peut-être que je m’habille ?

Tu sais pour que tu sois moins gêné tu devrais te mettre à poil aussi, on devrait vivre cette semaine tous les trois à poil, sans complexe sans gêne ça te changerait Emma !

Johanna se lève et elle me regarde, tu es pas obligée mais, il a raison en plus se serait marrant et cette gêne est ridicule.

Ok je vais y penser.

Le soir on se prépare tous pour aller manger j’enfile une longue robe noir décolletée dans le dos et sur mes seins, en m’habillant je pense à l’homme de l’ascenseur,  j’ai été tellement gêné que j’ai pas eu le temps de vraiment apprécier son physique, mais son visage, il me reste en tête, ces yeux bleus et sa voix douce me raisonne, j’aimerai bien le revoir.

Au restaurant Daniel et Johanna font traîner leur repas moi je termine plus rapidement et je vais me choisir un dessert.

Devant toutes les pâtisseries et ces fruits frais exposés, je mets un temps fou à choisir, quand soudain une main se pose sur ma hanche, elle me fait sursauté, je tourne juste ma tête, je suis nez à nez avec cet homme.

Il me murmure à l’oreille.

Vous êtes très jolie je suppose que votre culotte a eu le temps de sécher, dommage ! j’aurai aimer la toucher, la sentir mais vous vous êtes tellement vite sauvé que j’ai pas eu le temps de vous le proposer.

Je me retourne face à lui avec mes talons je suis aussi grande que lui j’aime bien, je regarde ces beaux yeux bleus et je lui dis vous pourriez me proposer un café où je sais pas quoi avant de mettre votre nez sur ma culotte !

On rit tous les deux puis je dis

 -vous êtes seul ? 

-Oui !

-Ecoutez j’étais entrain de choisir un désert vous pouvez vous  joindre à moi, on pourrait discuter un peu.

La soirée se passe très vite. Il m’apprend qu’il est seul en vacance sa femme est resté chez eux suite à quelque problème de santé, mais qu’il avait besoin de se changer les idées avant de péter les plombs ,  je lui en dis un peu moins sur moi, juste l’essentiel,  que je suis en vacance avec un couple d’amis.

Je cherche pas à tout savoir sur sa vie, mais j’ai envie d’en savoir plus sur lui.

Je commence par lui demander son âge il répond sans difficulté 

-je viens d’avoir 55 ans , je suis retraité depuis peu 

Je ris, et j’ajoute

-j’avais vu juste hihi 

-Et vous? 

-Moi je vais avoir 29 ans la semaine prochaine 

-Vous êtes si jeune on a une sacré différence d’âge.

-Oui j’avoue que c’est beaucoup.

-Ça vous pose un problème ? 

-Non!  enfin pas pour le moment.

Daniel et Johanna viennent à notre table pour me prévenir qu’ils montaient se coucher, et me demander si j’ai bien le passe de la chambre puis je leur souhaite une bonne nuit.

Quand ils quittent la table George me dit 

-et si vous viendriez voir la mienne de chambre !?

Je me lève et réplique

-allons-y montrez là moi votre chambre !

Dans l’ascenseur il se met derrière presque tout contre moi, je sens son souffle chaud sur ma nuque j’en frissonne.

La porte s’ouvre on sort, puis fait que quelque pas pour rentrer dans la chambre.

A peine passé la porte il m’attire contre lui et m’embrasse goulûment,  ça main brûlante me caresse les seins, mes tétons ne se font pas du tout timides,  ils pointent même à travers ma robe.

Il tire sur le tissu de ma robe pour découvrir une épaule et l’embrasser puis fait la même chose de l’autre côté, tout mon corps est en ébullition, il tire plus fort sur la robe pour faire le faire descendre et mettre à nu mes deux seins, la robe tombe au sol je n’ai plus que je ma petite culotte puisque je n’avais pas mis de soutif.

Mes seins pointent, il chope l’un d’eux et l’embrasse à pleine bouche partout des bisous très appuyés j’ai l’impression qu’il les gobe ça m’excite, puis il gobe tout mon mamelon et l’aspire, 

il suce mes tétons si fort que cela me fait gémir,  son autre main se glisse dans ma culotte , il caresse mes lèvres puis avec son majeure les écarte, il appuie et caresse mon orifice tout humide, il fait glisser son doigt sur mon clitoris puis redescendre 

Il m’excite tellement que je me mets à bouger sur son  doigt.

Ma tête se colle à la sienne, ma bouche cherche son oreille pour lui dire 

-Ohhh oui c’est bon ne t’arrête pas 

Il répond

-Oh nonnn ta petite chatte est trop mouiller pour que j’arrête j’aime trop,  ce jus de petite salope il m’excite 

-ohhh ouii je suis une petite salope et j’aime ça 

-humm oui montre moi ma salope comment tu aimes.

Couches toi sur le lit écarte bien tes cuisses et continue de te caresser je vais te regarder un peu faire, montre moi  bien comment tu mouilles et comment tu es une petite salope bien cochonne ,montre moi tout! 

Sans aucune hésitation je me couche sur le lit mes tétons son si durs et sensibles que je commence par caresser mes seins puis à pincer mes tétons et même à les tirer puis ma main descend sur mon ventre, j’écarte mes cuisses je caresse ma chatte toute trempée et je regarde Georges dans ces yeux, il m’excite à me regarder faire je bouge mon cul, je chercher à l’exciter beaucoup plus, je branle mon clitoris puis je me doigte la chatte devant lui, je gémis de plaisir tellement ça m’excite , je lui lui fais voir comment je suis excitée 

-oh putain ce que tu m’excites regarde ma bite comme elle est raide, je mouille comme toi petite salope 

-Je vais te la faire goûter bouges pas ! 

Il monte sur le lit, il est a quatre pattes au dessus de moi et remonte doucement, sa bite glisse le long de mon ventre, entre mes seins il l’attrape et pose son gland mouillé sur mes tétons je me gonfle pour lui donner mon sein, puis il continue de remonter avec sa verge dans sa main et la dirige sur ma bouche 

-tiens goûte ! 

J’ouvre ma bouche et il la pousse à l’intérieur et me baise doucement 

Je caresse ses hanches et son cul en même temps que je le suce, il gémit fort  sa bite est douce surtout dans ma bouche,j’aime qu’il me baise la bouche.

-continue! Dit il caresse toi branle toi la chatte bouge ton cul de salope allez vas-y montre moi comment tu aimes ça hummm ouiii montres moi  et fouilles toi mets tes doigts dans tes trous.

Il se retourne pour me regarder me doigter en même temps je continue de lui sucer sa queue 

Je suis excitée que je fais tout ce qu’il me dit je mouille, ma mouille dégouline.

Je me doigte et me branle ma chatte sous ses yeux 

Je sens ma jouissance monter je gémis de plus en plus mais il me stoppe 

-NON !!

 Pas encore il retire et tient mes mains pour que je ne puisse plus me toucher mais mon corps lui est pas du même avis je bouge j’ondule à la recherche du plaisir ultime.

-Regarde moi ça ! comme tu es excitée hummm j’adore je vais goûter un peu ton jus 

Sa bouche se pose sur mes lèvres et sa langue passe partout, je suis à la limite de crier tellement c’est intense je gémis et bouge encore plus et je lui dis

-Ouii ohh ouiii c’est bon encore ouii encore continue j’ai à peine ouvert ma bouche qu’il s’arrête à nouveau je suis presque frustrée je comprends pas 

Il se tourne et me regarde intensément dans les yeux puis m’embrasse il me regarde à nouveau dans les yeux et il dit 

-maintenant je vais te prendre petite salope tu es mûr à point.

D’un coup sec il me pénètre bien à fond et me baise fort pendant un court instant.

Il est déchaîné son doigt se pose sur mon clitoris et le triture j’en peux plus je jouis en criant fort oh oui baise moi ! et il suit,  il ejacule en grommelant fort son plaisir.

Quand il se relève il sourit plutôt satisfait 

Tu es délicieuse ton jus m’a tellement excitée que je me suis laissé emporter 

J’aimerai beaucoup que tu restes avec moi cette nuit.

Évidemment je reste serre moi fort contre toi 

Il me serre dans ces bras on reste enlacé puis on s’endort l’un contre l’autre.

Je passe plusieurs jours avec Georges jusqu’à la fin de ces vacances.

Avant de partir il le dit une phrase que je n’oublierai jamais

Jeune fille ! 

Le sexe c’est la vie 

La vie sans sexe c’est plus une vie baise tant que tu en as envie soit aussi salope que tu peux mais fais le avec envie et avec quelqu’un qui te mérite 

Et surtout prend tout le plaisir que la vie t’offre 

Puis Georges rentre chez lui et moi je retrouve Johanna et Daniel

.......

A propos de l'auteur :

Exhibition / Hétéro / Lieux publics / Masturbation / Soumission / Voyeurisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrire le résultat de l\'opération dans la case * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.