307 histoires érotiques et porno fantasmes récits coquins gratuits ont été publiés pour vous !

- Anonyme - 2205 Vues

Droit de cuissage

Cette histoire est réelle et s’est passée en France au début des années 90. J’étais à l’époque un jeune et brillant ingénieur sortant d’une école réputée. Ma femme Emilie était une amie d’enfance avec qui j’avais fini par me marier. C’était une petite poupée brune très fragile et très belle. Je parle d’elle à l’imparfait parce que depuis ces incidents nous avons fini par nous séparer et par divorcer. A l’époque nous venions juste d’avoir une petite fille et je venais de trouver un premier boulot dans une entreprise assez importante d’une grande ville du sud. J’en étais très heureux d’autant plus qu’à court terme on me proposait d’avoir de plus hautes responsabilités et de faire partie du comité de direction. Ce que je compris plus tard et en fait trop tard, c’est qu’il y avait quelques conditions à cette ascension sociale rapide. Le fait que je sois particulièrement qualifié dans mon domaine ne suffisait sans doute pas.

Tout a commencé par une invitation chez le PDG de la boîte. Nous étions plusieurs cadres à y être conviés et il était fortement recommandé d’amener nos épouses. Et je crois que dès qu’il la vit, le PDG eut envie de mettre ma femme dans son lit. Il lui fit d’ailleurs la cour toute la soirée tandis que je bouillais intérieurement. Et lorsque je rentrai à la maison le lendemain soir, Emilie me dit que mon patron l’avait appelée plusieurs fois dans la journée pour lui proposer de sortir avec lui quelque part. Les semaines suivantes, il ne se passa pas un jour sans incident. Soit ce vieux cochon appelait chez moi, soit il m’interpellait dans les couloirs pour essayer de nous inviter chez lui. Nous tînmes bon tout ce temps là faisant corps contre ce harcèlement. Et finalement, il parut lâcher prise jusqu’au jour où je fut convoqué dans son bureau. Et de but en blanc il me dit :
–  » Soit vous arrangez une entrevue avec votre épouse, soit vous êtes viré… « . N’en croyant pas mes oreilles je dis:
– » Pardon ? « .
Oui j’ai trouvé un petit gars qui pourrait très bien vous remplacer. Sa copine semble beaucoup moins farouche, il est tout aussi compétent et en plus ses prétentions en matière de salaire sont moins élevées… Je vous donne une semaine pour réfléchir à tout ça, et en attendant je vous épargne vos commentaires.

Je suis sorti du bureau comme un condamné à mort. J’avais besoin de ce boulot pour vivre, en plus il était palpitant, exactement ce que je rêvais. Mais d’un autre côté je me voyais mal obliger Emilie à s’offrir à un autre homme, surtout un vieux comme mon patron. Finalement, je tergiversai et décidai d’accepter une invitation chez lui avec ma femme en me disant qu’une fois là-bas, s’il la voulait vraiment il aurait qu’à essayer de la séduire. Et à elle, pour la convaincre, je lui dis que cette soirée était particulièrement importante pour mon travail et qu’il fallait que nous soyons bien habillés et courtois. Le jour venu, nous nous présentons chez le boss et à ma grande surprise, il n’est pas seul mais avec l’expert comptable de la boîte et un banquier. Et dès l’apéritif, ils commencent tous à attaquer mon épouse et à la presser de regards lubriques. Finalement le patron dit à ma femme :
–  » Votre mari vous a dit qu’il vous prêtait pour la soirée ? « .
Et Emilie de me regarder complètement hagarde. J’essaie de lui dire que ce n’est pas vrai mais aucun mot ne sortent de ma bouche. Et le banquier d’ajouter
– « Allez le petit grouillot, laisse-nous, tu n’auras qu’à venir chercher ta pouf demain matin « .
Je me suis laissé raccompagné par mon patron jusqu’à la porte. Emilie aurait pu me suivre sans problème, aucun d’entre eux ne la retenait vraiment, c’était plus un jeu qu’autre chose. Mais je crois qu’elle se sentait très déçue, bafouée et que plus rien ne lui importait. Elle a baisé avec ces 3 mecs toute la nuit tandis que je l’attendais dans la voiture.
Je n’ai jamais su ce qui s’était passé réellement mais quand je l’ai revue j’ai tout de suite su que tout était terminé entre nous.

.......

A propos de l'auteur :

Hétéro

Comments

  • neveu de crisenoy dit :

    Idée excellente, mais histoire tristement « linéaire », il faut des DETAILS très « sexe » pour rendre un texte excitant qui fait que la queue se redresse et ce n’est pas le cas.
    C’est tristounet comme histoire;
    METTEZ du PIMENT pour EXCITER le lecteur!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrire le résultat de l\'opération dans la case * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.