389 histoires érotiques et pornographiques fantasmes récits coquins gratuits ont été publiés pour vous ! 👀

- Sabrina.k - 1837 Vues

La jeune muse et le vieux peintre

Je suis une jeune pucelle de 17 ans, je me rends dans une exposition de peinture, dans un musée, je suis habillée avec un chemisier blanc et un jean.

Je tombe sur un homme assez vieux, pas loin de soixante ans je pense, mais à qui je trouve un charme fou. Je discute avec lui de peinture, des œuvres exposées, des peintres.

Il me demande mon âge, je lui répond que j’ai 19 ans, je mens sur mon âge, je veux pas qu’il me prenne pour une gamine, je suis gênée de discuter avec lui au milieu des gens présent.

D’un coup sentant ma gêne il me propose d’aller chez lui, il habite pas loin du musée, il me propose de me montrer ses peintures et sa collection de livres sur l’art.

J’accepte, je suis enthousiaste à l’idée de voir ses toiles.

Arrivé chez lui il me montres ses œuvres, je suis impressionnée par la beauté de celles-ci.

Tu sais je peins aussi des modèles féminin me dit-il.

Puis il me montre quelques toiles de femmes, les premières légèrement dénudées puis les suivantes complètement nues. Je suis presque gêné de voir ces femmes, mais je suis curieuse et aussi émoustillée et je lui demande si il peint encore ce genre de toile.

Il me répond que ça lui arrive surtout quand il trouve un modèle qui l’inspire. Et il ajoute que je l’inspire beaucoup . Il me dis que si je suis d’accord pour que fasse le modèle pour lui, il faudra d’abord faire quelque photos, il aimerait beaucoup que je devienne sa muse.

Innocente, je suis très contente qu’il veuille faire des photos et me peindre, et très flattée de devenir sa muse.

Chez lui il y a une pièce pour faire des photographies avec des accessoires, chaises, table, chapeau, foulard, et plus encore.

Il me prend autour de mon cou et me fait visiter, au sol il y a un énorme tapis poilu blanc tout doux, il attrape son appareil et fait quelque clichés me laissant libre de mes mouvements.

J’essaie tous les accessoires, j’ai de plus en plus confiance en moi, je m’amuse beaucoup.

Puis soudain il ferme la porte à clé, il prend les choses en main, puis il me dit.

– Maintenant enlèves ton pantalon, montres moi ta culotte, et déboutonnes un bouton de ton chemisier, non deux, ne craint rien on est que tout les deux !

– Tout ce que tu vas me montrer, il n’y a que moi qui le verra, et les clichés je te les donnerai une fois la séance terminée, et ensuite je te ferai une toile pour toi, maintenant tu fais tout ce que je te demande, je vais te guider!

J’enlève mon pantalon, chaque mouvement en enregistré dans l’appareil.

Soudain il s’approche et me montre plusieurs positions, je fini assise sur la chaise, ma poitrine contre le dossier et les cuisses écartées.

– Regardes comment  tu es super sexy comme ça.

– Maintenant je veux en voir plus, je veux te voir nue.

Il s’approche et glisse sa main dans mon chemisier.

– Aller jeune fille, montres moi tes seins, mets les entre les barreaux de la chaise, gardes encore ta culotte on va faire plusieurs photos comme ça.

– Tu as le droit de les toucher ou de te les caresser.

J’hésite, mais je me laisse complètement guider, je me caresse les seins devant lui.

Puis j’enlève de moi même ma culotte en remuant mon cul.

Il me demande de te la lui donner, il l’inspecte et la renifle.

Il me dit :

– Humm elle est mouillée ta culotte, viens voir, viens la toucher.

Je la touche et je rougis, il en profite pour mettre sa main sur ma chatte juste pour voir comment c’est humide.

Il ajoute:

– Ça te plaît de faire des photos, écoutes on va encore en faire beaucoup des clichés, un peu plus coquins, je vois que tu en as envie.

– Alors pour commencer tu vas me montrer tes orifices, tous, je veux bien les voir.

Je m’assoie sur le bord de la chaise et j’écarte les jambes vraiment juste un peu.

Il me dit que comme ça il ne vois rien.

– Écartes tes cuisses !

– Et ouvres moi ta chatte !

– Oui comme ça, tires un peu sur tes lèvres pour l’ouvrir !

– Penches toi plus en arrière, que je vois ton petit trou du cul, humm oui comme ça !

– Maintenant mets toi à quatre pattes, je vais prendre quelques photos comme ça !

Il me fait mettre dans toute les positions possibles, puis on fait un petite pose.

Je suis assise sur le divan, il vient à côté de moi, avec son index il dessine sur mes seins comme si il avait un crayon, ou plutôt un pinceau, il insiste surtout sur mes tétons, il descends sur mon ventre jusqu’à l’ouverture de ma chatte.

– Est ce que tu aimes que je te touche ?

– Oui j’aime bien !

– Je suppose que tu as envie que je te montre comment je sais jouer .

Puis il appuie sur mon clitoris, ce qui me fait sursauter.

– Ha, ah c’est bon, écartes tes cuisses je vais te montrer ce que je sais faire !

Son doigt me caresse partout, puis il insiste au niveau du clitoris.

Il me branle le clitoris et il me demande de regarder son doigt faire.

– Tu vois je sais que tu aimes, ta petite chatte mouille et ton clitoris est tout dur !

Il pose son doigt à l’entrée de mon vagin et le glisse doucement en faisant des mouvements de va et vient, il ne l’enfonce pas à fond, heureusement car je suis vierge.

– Vas y bouges sur mon doigt !

Je bouge, je suis de plus en plus excitée.

– Humm tu t’excites comme une cochonne !

– Oui montre moi comment tu aimes, c’est bien continue !

Il pince entre ses doigts de son autre main mon clitoris et le branle plus fort.

Je gémis fort c’est une nouvelle sensation qui m’arrive.

Puis je le stoppe, un peu apeurée de tout ce plaisir qu’il me donne, que je ressens.

– Pourquoi tu veux plus, tu aimes pas ?

Si j’aime beaucoup.

– Alors viens, laisse moi te montrer, tu as pas besoin d’avoir peur je veux te faire jouir, tu vas aimer ça !

– Mais je suis vierge !

– Et alors depuis quand c’est un problème ?

– Écoute je peux aussi te baiser, je me ferai un immense plaisir de tout t’apprendre, aller laisse moi faire !

Il écarte à nouveau mes cuisses.

– Hummm je peux pas te laisser dans un état pareil toute pleine de mouille, je vais lécher ta chatte et ensuite tu suceras ma bite je vais t’apprendre à  bien sucer !

Puis il me lèche longuement.

J’aime beaucoup sa langue.

– Tu vois c’est bon, et si je fais  ça tu vas encore plus aimer !

Il ajoute deux doigts dans mon orifice et me doigte en même temps, j’ondule de plaisir.

– Ohhh c’est bon ça !

– Allez viens suces moi !

Il se déshabille et il tient sa bite pour me la mettre sur ma bouche.

– Sors ta langue et lèche mon gland !

– Ohhh ouii comme ça continue !

Puis avec son doigt il m’indique ou lécher, et je le fais, j’aime bien, ça me plait.

– Maintenant suce prend le dans ta bouche comme une sucette !

Il prend ma tête et me dirige.

– Continues comme ca suce moi bien, Ohh oui c’est bon comment tu suces, tu fais ça bien, tu es douée !

Il baise ma bouche doucement en tenant ma tête.

– Humm tu vois petite cochonne je baise ta bouche, regarde moi, tu m’excites  il faut que j’arrête sinon je vais jouir dans ta bouche !

Il stoppe.

– Couches toi sur le dos je vais te prendre, n’ai pas peur je vais te baiser doucement !

– Je vais t’embrasser, tu vas voir c’est bien meilleur !

Il se place au dessus de moi je sans sa bite sur ma chatte, il pose ses lèvres sur les miennes, j’ouvre la bouche, nos langues se trouve, se caresse, on échange un long baiser, j’adore, je ne pense plus à sa bite, qui est entrain de rentrer en moi doucement.

On s’embrasse, nos lèvres et nos langues restent soudées

Sa bite est à l’entrée de mon vagin et pousse doucement, il est contre mon hymen, il bouge et s’enfonce doucement petit à petit, j’aime qu’il s’enfonce, soudain c’est douloureux, mais il ne s’arrête pas, il me regarde et continue doucement en me demandant si ça va.

Je fais juste un petit signe de la tête oui, il s’enfonce à fond, je m’ouvre totalement en écartant mes cuisses.

Il se cramponne à mes épaules de chaque côté et me baise doucement,  il se retire presque et s’enfonce à nouveau doucement, plusieurs fois comme ça, je l’accompagne un peu en continuant à s’embrasser, puis il accélère le rythme de plus en plus, nos bouches se sépare pour que l’on puisse respirer.

Je prends tu plaisir, beaucoup de plaisir, la douleur de mon dépucelage est passée, maintenant je ne sens que mon plaisir et le sien, je sens ma jouissance arriver, je ne peux la contrôler, il gémit, son souffle est fort au moment ou je jouis, il se retire d’un coup et éjacule sur mon ventre, ça gicle jusque sur mes seins.

Il m’embrasse, me demande si j’ai aimé, je fais oui de la tête, il me présente sa bite, et me dit :

– Suces moi, nettoies avec ta bouche cette bite qui t’a fait perdre ta virginité, goûte à mon sperme et à ta mouille mélangé !

Je le fais s’en réfléchir, je le suce comme tout à l’heure, sa bite est plus molle, mais j’aime ce goût. Puis il retire sa bite, et se met à me lécher et sucer mes seins, mes tétons, bon sang cela m’électrise, puis il stoppe en me disant :

– Ce sera pour ta prochaine leçon!

Il s’assoit et me dis de venir sur ces genoux à califourchon, il me serre dans ses bras et on s’embrasse, de délicieux baisers, puis il me dit :

– Maintenant tu es ma muse, je t’ai dépucelé tu es à moi, est ce que tu acceptes d’être ma muse, de n’être qu’à moi ?

Je le regarde dans les yeux.

– Oui je suis ta muse et je suis qu’à toi !

Je le serre fort contre moi et l’embrasse, on reste comme ça un petit moment puis pour moi il est temps que je rentre avant que mes parents ne s’inquiètent.

Je m’habille et je demande quand on peut se revoir.

– Tu reviens quand tu veux, tu seras toujours la bienvenue, je vis seul ça ne pose pas de problème, mais avant je veux que tu me dise ton âge, le vrai sans me mentir, je sais que tu as pas 19 ans !

– Ok c’est vrai j’ai pas 19 ans, j’en ai 17, je dois y aller !

– Bon ça va tu as plus de 15 ans au point de vue de la loi il n’y a pas de problème, j’ai pas envie de finir en prison, personne ne peut rien dire, enfin il vaut mieux que tu le caches à tes parents, ils risquent de très mal le prendre !

Je souris, et je dis :

– Vous pensez vraiment que je raconte tout à mes parents ?

– Évidemment je ne ne dirai rien à personne !

Il me donne une tape sur les fesses en me disant :

– Allez files, tu vas beaucoup me manquer, reviens moi vite !

– À demain alors !

Puis je m’en vais, au moment de passer sa porte il me prend par le bras :

– Attends tu ne m’as même pas dit ton prénom, moi c’est Henry !

– Et moi c’est Sabrina.

– Au revoir Sabrina ma délicieuse muse adorée.

Je pars et je me retourne une dernière fois, il m’adresse un baiser avec sa main, ce qui me fait fondre, je le lui rend et je rentre chez moi toute joyeuse et légère, j’ai hâte de revenir le voir.

 

.......

A propos de l'auteur :

Je suis une femme mariée qui aime écrire des histoires érotiques ...

Hétéro / Soumission

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrire le résultat de l\'opération dans la case * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.