307 histoires érotiques et porno fantasmes récits coquins gratuits ont été publiés pour vous !

- See You - 1900 Vues

Le trio pervers fait la connaissance d’un couple libertin

Le trio pervers  épisode 2

 Pour ceux qui auraient pas lu le premier épisode: Un trio pervers la rencontre. Petit résumé, Je suis un homme de 57 ans qui fait la rencontre de deux étudiantes de 22 ans, toutes les deux bisexuelles, qui vont s’avérer aussi perverses que moi. L’une est soumise et l’autre plutôt dominante. Je vais entreprendre avec la dominante l’éducation de sa soumise et leurs faire découvrir à toutes les deux de nouveaux plaisirs et sensations.

Le trio pervers fait la connaissance d’un couple libertin

Jeudi 18 Août

 Le lendemain matin les filles me contactent, elles ont envie de passer l’après midi avec moi, je leur donne rendez vous dans un parc public de la ville. Je précise que Roxane devra être habillé très sexy comme la veille, avec une jupe super courte. A l’heure convenue je me rend dans ce parc, j’ai avec moi un sac dans lequel j’ai mis quelques accessoires pour faire une surprise à Roxane. Comme la veille il fait très beau et chaud, il y a un peu de monde dans le parc, surtout des couples sans enfants, et quelques bandes de copains et copines, c’est parfait pour ce que j’ai en tête, les filles m’attendent à l’endroit convenu. Roxane se jette à mon cou, et veux m’embrasser sur la bouche, j’ai du mal à calmer son ardeur :

 – Chut pas sur la bouche en public !

Je lui donne un bisous sage sur la joue, ainsi qu’à Kate.

 – Roxane tu m’as l’air bien excité déjà !

 – Oh oui Monsieur, j’ai hâte de m’amuser avec vous, il y a quoi dans votre sac ?

 – Tu le verras tout à l’heure quand on sera à l’appartement, des petites surprises pour toi, pour bien s’amuser tous les trois !

 – Je vois que tu as suivi mes consignes, et que tu porte une jupe encore plus courte qu’hier, c’est très bien, plus court c’est pas possible, elle est parfaite, tout comme toi ma délicieuse petite salope !

 Roxane à ces mots ne se tien plus, elle frétille littéralement, vraiment elle est déjà très excitée, cela promet. Je les conduis dans un coin du parc ou il n’y a pas d’enfant, et pas trop de monde, il y a des bancs de libre, dont plusieurs qui se font face, je dis à Roxane de s’installer sur un banc, moi et Kate on s’installe sur un autre en face, légèrement décalé, on laisse le banc en face d’elle libre. Je prends mon téléphone et j’envoie un texto à Roxane :

 Dès qu’il y aura du monde sur le banc en face de toi tu devra prendre des poses sexy et provocantes…

 Roxane ne tien pas en place, quand enfin un couple environ la cinquantaine, plutôt bon chique bon genre, vient s’asseoir sur le banc en face d’elle. Aussitôt elle écarte les cuisses, laissant voir une ravissante culotte noire en dentelle bien ajourée au niveau de sa chatte, que l’on aperçoit à travers le tissu ajouré. Le couple ne fait pas attention à elle immédiatement, mais Roxane écarte bien les cuisses, puis elle croise ses jambes de manière provocante, puis elle fait semblant de faire tomber son téléphone par terre, elle se lève pour le ramasser, puis tourne le dos, elle se baisse pour le ramasser en levant bien haut son cul, et en prenant son temps, sa jupe hyper courte ne cache plus rien, et elle offre la vue de son cul et de cette petite culotte qui ne cache pas grand chose non plus. Cette fois le couple l’a vu, il l’a matte amusé, la femme murmure des choses à l’oreille de son homme, visiblement ça lui plaît. Roxane après avoir ramassé son téléphone se rassoit sur le banc en écartant bien les cuisses et en regardant le couple, qui ne perd rien du spectacle, et qui n’a l’air nullement choqué, bien au contraire. J’attends quelques minutes, laissant Roxane faire son show, cela lui plaît tant, puis avec Kate, on va voir le couple :

 – Spectacle charmant, n’est ce pas messieurs dame, peut on s’asseoir avec vous sur ce banc ?

 Le monsieur nous invite à le faire, en nous faisant remarquer qu’effectivement ce spectacle leur plaît beaucoup, puis il nous demande :

 – Vous semblez la connaître ?

 Je lui réponds, qu’en effet c’est une amie, à qui nous avons demandé de s’exhiber, et quelle adore cela. Il m’explique que cela tombe bien, car ils sont très voyeurs tous les deux, et que malheureusement il est très rare qu’ils puissent assouvir leurs envies perverses. Je leur explique que nous formons un trio assez pervers, que notre but c’est d’offrir et de faire découvrir de nouvelles sensations à Roxane, qui est une fille soumise, et avide de découvrir de nouvelles perversions. Je leur demande si ils seraient intéressés de se joindre à nous cette après midi en tant que voyeurs, qu’ils ne feraient que regarder. Ils sont ravis, et accepte avec joie. Ils se présentent, ils sont mariés, l’homme se prénomme Marc, et la femme Eve. Nous nous présentons à notre tour, puis j’envoie un SMS à Roxane :

 Tu as des spectateurs pour cette après midi, tu vas pouvoir faire un grand show, commence par venir devant nous enlever ta culotte et me la donner, et reviens sur ton banc…..

 Elle a l’air plus que ravit à la lecture du message, et ne se fait pas prier pour venir devant nous enlever sa culotte en nous regardant avec ses yeux marrons brillants de milles étincelles coquines. Elle me donne sa petite culotte et reviens s’asseoir sur son banc en dégageant sa jupe de dessous ses fesses, les cuisses bien écartées, nous offrant la vu de sa chatte brillante de sa mouille. Je regarde sa culotte, celle ci est bien humide, et même, il y a une petite tache épaisse, gluante. Je la fais voir aux autres, le couple me demande si ils peuvent la toucher et la sentir. Je la leur passe, ils sont ravis, ils examinent cette petite chose, puis ensemble ils hument son parfum qu’ils trouvent délicieux, tout comme moi la veille. Je leur fais remarquer que notre petite salope mouille déjà, tellement cela l’excite de s’exhiber devant nous, puis j’envoie un nouveau message à Roxane :

 Refais nous le coup du téléphone qui tombe et que tu ramasses, mets ton cul bien haut et écarte bien les jambes en le ramassant…..

 La coquine ne se fait pas prier, et s’exécute immédiatement avec enthousiasme, prenant bien son temps pour ramasser son téléphone, le cul à l’air, les cuisse écartées, nous offrant une vue sublime sur ses fesses rebondies, son petit trou du cul entrouvert d’excitation, et sa fente brillante de mouille. Nous aussi, nous sommes bien excités par le spectacle qu’elle nous offre, je bande, et Marc aussi si j’en crois la bosse dans son pantalon. Eve me fait remarquer qu’il y a pas que Roxane qui mouille, elle aussi, et me dis malicieusement, passe ta main sous ma jupe et touche. Je regarde Marc qui me fait un signe pour me donner son accord, Eve écarte ses cuisses et je passe ma main, en caressant l’intérieur de ses cuisses au passage et en remontant jusqu’à sa culotte, laquelle est effectivement humide, et je sens sa fente trempée au travers du tissu, que je caresse doucement avant de retirer ma main. Eve me dit que j’ai des doigts merveilleux, et me remercie pour mon touché délicat, elle me précise qu’ils sont un couple libertin, et que son mari ne s’offusquera pas si je la touche ou même la baise. Je lui dit que je suis la, d’abord pour Roxane, mais que dans nos jeux, si notre entente se confirme, je verrai bien pour la faire participer aussi, ainsi que son mari. Kate qui ne veut pas être en reste, me dis qu’elle aussi, elle mouille, et elle nous demande à moi et Marc, de vérifier, ce que nous faisons chacun notre tour en prenant notre temps. Roxane en face n’en perd pas une miette, et elle m’envoie un texto :

 J’en peux plus vous m’excitez trop, allons à l’appartement, ma mouille va couler sur mes cuisses si on reste là….

 Je dis à la compagnie qu’il est temps de nous rendre dans l’appartement de Kate, sinon on va ramasser notre petite salope de Roxane. On se lève tous et on la rejoint, puis comme la veille, nous la faisons passer devant nous pour admirer son joli petit cul qui se dandine, parfois elle se baisse, le cul bien en l’air pour faire semblant de remettre une chaussure, nous laissant admirer de prés, ses fesses et son petit trou du cul entrouvert et humide, et sa fente dégoulinante, elle est même obligée de faire parfois une pose, pour s’essuyer le haut des cuisses et son entrejambe avec un mouchoir en papier tellement qu’elle est excitée et qu’elle mouille.

 Arrivés à l’appartement, nous nous mettons à l’aise, le couple dans un grand fauteuil en face du canapé sur lequel prend place Roxane, moi et Kate sur un autre grand fauteuil, les même que la veille, mais j’avoue que je n’avais pas fait attention que c’était des grands fauteuils, dans lesquels nous pouvions tenir à deux, et Kate a recouvert le canapé et les fauteuils avec une protection en tissu super doux.

 Nous prenons des rafraîchissements, histoires de faire retomber un peu la pression, surtout pour Roxane, que je trouvais un peu trop excitée pour un début. Celle ci nous raconte qu’elle a adorer faire cette exhibition dans le parc et dans la rue ensuite, que de s’exhiber devant des voyeurs l’excite énormément, et que ça l’a excitée aussi de nous voir Marc et moi toucher Eve et Cathy. Je lui répond que l’on c’est bien rendu compte de son excitation, vu comment elle a mouillé. Ensuite une fois un peu rafraîchis, et la tension un peu retombée, je propose que l’on se mette tous tous nu, vu ce que nous a offert Roxane tout à l’heure, nous pouvons sauter l’étape du strip-tease pour elle, et autant se mettre tous à l’aise pour la suite. Personne ne se fait prier, et nous jetons nos vêtements derrière nos fauteuils, et Roxane à côté du canapé.

 Je demande à Roxane de se mettre à genoux parterre, les jambes écartées, les mains sur la tête, et lui précise que quoi qu’il se passe elle doit rester bien droite dans cette position sans bouger. Je sors du sac que j’avais caché derrière mon fauteuil un bandeau, je le place sur ses yeux, je lui demande si cela ne la gêne pas, elle répond que ça lui fait bizarre, mais que ça va. Je lui précise bien que si il y a un problème sérieux, que si jamais elle panique, ou si elle ne se sent pas bien et qu’elle veut arrêter, de le dire absolument, et on arrêtera tout. On l’oblige à rien, elle est libre, on est la pour son plaisir, pas pour lui faire du mal et des choses contre son gré. Mais que si tout va bien, elle devra se taire, elle a juste le droit de gémir, ou de crier son plaisir. Elle me répond qu’il y a pas de problème, elle me le dira si cela ne va pas, qu’elle a confiance en moi, et que je me dépêche de commencer car elle s’impatiente.

 Je retourne à mon sac, je fais signe aux autre participants de se taire, et je sort un martinet avec de longues lanières très souples. Avec les lanières je caresse la peau de Roxane en les faisant glisser le plus légèrement possible, d’abord sur ses épaules, elles s’enroulent sur son cou, glissent sur son dos, son ventre, remontes s’enrouler sur ses petits seins, frôlent ses tétons, comme si je la câlinais avec ce fouet. Je continu sur ces hanches, ses fesses, ses cuisses, puis je frôle sa chatte en remontant. Elle ondule sous les caresses des lanières, je lui dis de bien se laisser aller, de ne penser qu’au plaisir, à rien d’autre. Je lui ordonne de se mettre debout, les jambes bien écartée, et les mains toujours sur la tête.

 Je me mets à faire frétiller les lanière sur son cul, je lui ordonne de me donner son cul, de bien me l’offrir, elle se cambre brusquement, sa croupe bien offerte. Je lui cingle les fesses d’un coup bref, elle tends son ventre en avant, je lui dis de se laisser faire, que c’est comme une légère morsure, comme Kate aime lui faire parfois en la mordillant. Elle retend son cul à nouveau, je la félicite, je lui dis de s’abandonner au martinet complètement, de se laisser aller, de penser au plaisir qui va venir, et au yeux des spectateurs qui la regardent. Je lui redonne un coup sec mais pas appuyé, je ne veux pas la blesser ni lui faire mal, juste lui échauffer les chairs et le cerveau. Puis je lui caresse délicatement le cul, suivi d’un autre coup de martinet, j’alterne les coup et les caresses, sur son cul puis sur ses hanches, son dos, ses cuisses, ses seins qui ont les tétons qui se tendent. Je fais signe à Kate, Marc et Eve, de venir la caresser entre les coups. Roxane commence à gémir de plus en plus, laisse échapper un râle un peu plus fort de temps à autre. Je lui enlève son bandeau, pour qu’elle puisse nous voir œuvrer, elle est brûlante d’excitation, sa mouille commence à descendre sur ces cuisses. Je lui dis de bien écarter les cuisses et de garder les mains sur la tête, que je vais lui fouetter le sexe, sa chatte de salope, que je vais la faire crier d’envies et de douleurs mélangées. Roxane se met à trembler, mais elle ne m’a pas dit non, ni d’arrêter ce jeux, je me place derrière elle, je la fouette de bas en haut entre ses cuisses, les lanières s’enroulent entre ses fesses en remontant sur sa chatte en fouettant les lèvres de sa vulve, je fais cela avec tendresse, sans brutalité. Elle échappe un cri, pas un cri de douleur, mais plutôt de plaisir, elle se met à onduler pour accompagner les lanières qui glissent entres les lèvres de son intimité, jusqu’à son clitoris. Elle se met à crier, crier d’envies que cela continu, crier tout le plaisir qu’elle vient d’obtenir et de découvrir, elle tremble de plaisir, elle est au bord de l’orgasme.

 Je dis aux autres de venir la masturber tous ensemble, nos doigts glissent sur sa fente trempée, la pénètre, se croisent sur son clitoris, elle ne tarde pas à exploser littéralement entre nos doigts, son orgasme est puissant, elle cri, elle râle puissamment, sa mouille gicle entre nos doigts et coule sur ses cuisses, elle tremble, elle est prise de spasmes violents, et elle tombe pratiquement dans les pommes dans nos bras. On l’allonge en vitesse sur le canapé, elle est à moitié inconsciente, on la laisse reprendre ses esprits tranquillement.

 Kate et Eve sont à ses côtés, chacune d’un côté, à la surveiller, lui caressant doucement les joues, Roxane revient à elle petit à petit, et demande à avoir un peut d’air autour d’elle, que si les filles continuent à la toucher, elle va repartir à jouir, elle a besoin de refroidir un peu. Les filles s’écartent, elle nous explique pendant qu’elle retrouve ses esprits, qu’elle n’a jamais ressenti quelque chose d’aussi intense, d’aussi fort, d’aussi puissant, elle a jamais joui aussi intensément, elle ajoute qu’elle pensait avoir déjà eu des orgasmes, mais qu’elle se trompait, là elle vient d’en avoir un incroyable, maintenant elle sait ce que c’est d’avoir un orgasme, c’est dévastateur, et immensément bon en même temps, si puissant, si libérateur, si formidable, elle se sent si bien apprêt l’avoir eu. Elle nous remercie pour lui avoir fait connaître cela, et nous annonces qu’elle est prête si il y a une suite, ce qu’elle espère.

 Kate et Eve se regarde, Eve me dit, je suis frustré et Kate aussi, on ne c’est pas occupé de nous, de nos chattes, je t’ai dit sur le banc tout à l’heure que j’avais envie que tu me baises, maintenant je me tiens plu après cette séance si merveilleuse, j’ai vraiment envie d’être baisée. Je lui répond que toutes les trois vous avez envie d’être baisées, et cela tombe bien, on est deux mecs pour trois filles, et que j’ai promis à toutes les trois de vous baiser.

 Je leur demande de se mettre toutes les trois à quatre pattes sur le canapé, de lever bien haut leur croupe, pour bien nous offrir leur cul, on va les baiser toutes les trois, tous les deux avec Marc, chacun son tour. Marc est d’accord, je lui explique comment on va procéder, puis on enfile chacun un préservatif. Je commence par Kate, qui est la plus à gauche, je lui pelote son cul, ses seins, triture ses tétons, caresses sa chatte bien humide, son clito, elle gémis de plaisir, puis brutalement sans prévenir, je la baise, je l’enfile d’un coup sec, à fond, en lui donnant une claque sur le cul, je fais quatre vas et viens et je me retire.

 Elle cri putain que c’est bon, encore !

 Puis je dis à Marc vas y à toi maintenant, trois ou quatre coup dans sa chatte pas plus et tu passeras à la suivante. Je m’approche du cul de Roxane qui est au milieux, je la touche à peine, qu’elle vibre déjà, pas besoin de préliminaire, elle est plus que prête.

 Elle me supplie, baises moi, vas y, me fais pas attendre j’en peu plus, je veux ta bite en moi !

 Je ne me fais pas prier, et j’enfile sa fente complètement détrempée sans ménagement, une claque sur le cul, pour ne pas faire de jalouse, quatre vas et viens, et je me retire. Puis je passe à Eve, celle ci soupire, enfin je vais avoir une bite dans ma chatte. Je lui dis qu’elle est très bandante et que c’est un plaisir de la baiser. Je lui caresse ses seins beaucoup plus opulents que ceux des deux filles, il sont encore fermes pour son âge, ses tétons durcissent sous mes doigts, ils sont aussi plus gros et longs que ceux des filles. Puis c’est au tour de sa chatte, d’être visitée par mes doigts, elle est bien mouillée aussi.

 Eve me cri, enfile moi sans ménagement comme les deux autres petites salopes !

 Elle a pas fini, que je lui donne une claque sur une fesse tout en la pénétrant brutalement, sa chatte est plus serrée que les filles, je suis surpris, je la pilonne sans ménagement quatre ou cinq fois, elle grogne de plaisir, puis je me retire, et je retourne m’occuper de Kate pendant que Marc se retire de Roxane pour baiser Eve. Nous baisons ainsi les filles à tour de rôle, à la chaîne, en accélérant un peu le mouvement. Les filles apprécient, elles gémissent comme de vulgaires chiennes en chaleur, en bougeant leur cul pour mieux s’offrir à nos queues, elles m’excitent énormément et Marc aussi, c’est à celle qui sera la plus salope, je sens que je vais pas tarder à jouir quand j’arrive à Roxane, cela fait plusieurs tour de piste que l’on a fait, et quand je l’a pénètre à nouveau, ma bite gonfle et durci au maximum, cette fille m’excite de trop, je peux pas l’expliquer, en tous cas, je ne peux plus me retenir et je jouis en elle, en râlant longuement, pendant qu’elle couine de plaisir, je me vide en de longs jets remplissant le préservatif. Je regarde Marc et je le vois se crisper, et jouir à son tour dans la chatte de Kate, la aussi en râlant son plaisir et Kate couinant de bonheur. Ma bite est encore raide, cette situation contribue à garder mon excitation et à me maintenir en position, j’enlève le préservatif et j’en enfile un nouveau, puis je me précipite sur Eve qui a pas eu son compte, et je lui pilonne la chatte tant que ma bite reste raide, tout en lui mettant mon pouce dans son petit trou du cul, et je lui branle le cul en même temps que je la baise, elle était déjà super chaude, et je la fait jouir avant que ma bite ne commence à ramollir. De toute les filles c’est elle qui gueule le plus son plaisir, une vrai truie en chaleur, je me retire satisfait qu’elles est eu toutes les trois ce qu’elles voulaient.

 – Mes grosses salopes, pas la peine de vous demander si vous avez aimé, si j’en juge vos cris de jouissance vous avez l’air satisfaites.

 – Je pense que pour aujourd’hui cela suffit, et je vous réserve encore des surprises, mais pour une prochaine fois.

 – Marc et Eve, êtes vous partant pour une prochaine fois ?

 C’est Eve qui me répond, que oui, elle ne voudrait pas rater cela pour rien au monde, et Marc confirme qu’il est partant aussi, qu’il c’est bien amusé aujourd’hui avec nous. Je ne demande pas à mes deux petites salopes, je vois dans leurs yeux qu’elles attendent encore plus la prochaine fois, et je connais leurs désirs. Nous restons à bavarder un peu, puis j’échange mes coordonnées avec Marc et Eve, pour les contacter pour une prochaine fois. Ils finissent par partir, et je reste à discuter un peu avec mes délicieuses petites salopes.

 Roxane à plus qu’adoré cette après midi, elle en est encore toute chose, Kate à aimé aussi et me remercie pour la baise que je lui ai offert. Les deux filles ont beaucoup appréciées d’avoir deux mecs qui les baisent à tour de rôle, elles ont adoré les sensations différentes et à la chaîne dans leurs chatte surchauffées. Roxane à beaucoup aimé s’exhiber, rien que d’en parler elle mouille à nouveau, et la séance avec le martinet lui a provoqué des sensations qu’elle ne connaissait pas, et mis dans un état qu’elle redemande à retrouver, surtout quand on s’est mis à la caresser en même temps, et qu’elle a eu son premier vrai orgasme extrêmement puissant, qui la laisse encore dans un état second et rêveur quand elle en reparle.

 J’ai du mal à partir, les filles me lâchent pas, elles jouent les salopes devant moi en se caressant et en s’abrasant à pleine bouche pour m’exciter et me faire rester, elles veulent me sucer la bite, j’ai du mal à les calmer :

 – Doucement les filles, il faut pas abuser des bonnes choses, il faut en garder pour les prochaines fois !

 Elles finissent par me laisser partir, non sans m’avoir embrasser goulûment sur la bouche toutes les deux, j’avoue que je part à regret, mais il faut que je garde des forces pour la prochaine fois. Cette journée a été super pour tout le monde, pour les filles, pour ce couple rencontré par hasard dans le parc, et pour moi, il va falloir que je me surpasse pour la prochaine fois.

 La série de récits sur le trio pervers est une pure invention, mais les personnages sont eux bien réels, ces récits ont été imaginé par ces personnes à la suite d’un échange de nombreux mails, échanges qui continuent toujours, et donc les récits aussi, je ne peux donc dire combien il y aura d’épisodes en tout.. Ces récits sont fictifs, mais ils pourraient être réels, car c’est vraiment ce qu’aimerait vivre les personnages entre eux, habitant à plusieurs centaines de kilomètres de ces filles, la rencontre est donc impossible, du moins pour le moment. J’attends vos réactions et commentaires, encouragez les filles à continuer leurs aventures avec moi, et je vous en ferai profiter en vous les racontant.

A suivre……..

Le trio pervers devient un quatuor

 

Pour en savoir plus sur moi, lisez à propos de l’auteur si dessous, et hésitez pas à me contacter.

A bientôt de vous lire, peut-être !

Voir toutes les histoires de See You

Vous avez aimé cette histoire cliquez sur ce lien pour contacter See You par mail.

Vous qui avez lu: Le trio pervers fait la connaissance d'un couple libertin, vous êtes:

View Results

Loading ... Loading ...

.......

A propos de l'auteur :

Je suis un homme marié la cinquantaine qui aime écrire des histoires érotiques. Mesdames, mesdemoiselles, si vous avez des idées à me soumettre contactez moi, merci.

Bi sexuels / Exhibition / Fantasmes / Hétéro / Histoire vraie / Lesbiennes / Lieux publics / Masturbation / Soumission / Voyeurisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrire le résultat de l\'opération dans la case * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.