342 histoires érotiques et pornographiques fantasmes récits coquins gratuits ont été publiés pour vous ! 👀

- Sabrina.k - 2014 Vues

Lexie sa dernière séance au club

La deuxième séance s’est terminée et c’est une impression de vide qui me parcourt. Nathan veut que je lui fasse confiance, mais c’est ce que je fais, seulement avec toutes ces émotions , peut être aussi des sentiments, je suis confuse, je sais plus, la seule chose que je sois sûre, c’est que je retourne vendredi pour une dernière séance cette fois.

Ça y est c’est vendredi soir, J’entre dans le club je suis prête , je traverse le long couloir la tête baissée, puis je relève la tête, je regarde le hall d’entrée qui est plein de monde, couple, trios, hétérosexuels, homosexuels, et tout ce qu’on peut imaginer, se trouve dans ce hall, quand Nathan me rejoint, je suis morte de honte d’avoir été surprise en plein voyeurisme.
– Ah, tu es là ?
– Tu es superbe !
– Merci .
Ensemble on avance dans le club, il finit par s’arrêter, on est au deuxième étage,  il regarde autour de lui, puis son regard s’arrête, la pièce qu’il regarde est ouverte destiné aux exhibitions en publics.
– Tu peux le faire, tu as besoin de cela.
J’inspire profondément, une fois , puis une deuxième, je suis tendu mais ça m’aide.
– Les règles sont les mêmes Lexie,  rouge stop, vert ok, jaune attention.
– D’accord.
En quelques secondes je me retrouve attachée bras et jambes écartés sur une croix de St André, totalement exhibée à tous ceux qui se trouvent dans la salle .
– Ouvre les yeux Lexie.
– Oui
Il est debout devant moi, il joue avec la fermeture éclair de mon bustier puis l’ouvre,  il observe ma réaction une fois qu’il a mis mes seins à la vue de tous.
– Magnifique !
Le lieu où je me trouve ne change rien à la façon dont mon corps réagit lorsque je suis attaché, je m’abandonne.
– Je vais utiliser un fouet ce soir, il te laissera des marques bien rouge, tu les regarderas demain et tu penseras à moi !
En prononçant ces mots il promène la lanière de cuir le long des cuisses, le désir se noue dans mon ventre.
– Tu vas me supplier de te laisser jouir, mais tu ne jouiras pas tant que je ne te le dit pas, tu ne doutera pas de moi, et tu ne me résistera pas, rends moi fier de toi, montre à tout le monde quelle bonne soumise tu es.
La brûlure mordante du fouet sur les cuisses me fait reculer.
– Pourquoi es tu là Lexie, réponds moi ?
La brûlure se pose sur mes seins.
Je luis réponds doucement
– Pour trouver un dominateur
Le fouet s’abat à nouveau sur mes seins
– Mauvaise réponse !
La lanière s’abat cette fois sur mon ventre.
J’essaie de croiser les yeux de Nathan, mais il est concentré sur mon corps, un nouveau coup fuse, et la douleur est plus intense, j’ai du mal à penser.
– Je ne sais pas.
– Concentre toi, tu connais la réponse !

Il me donne un baiser sur la bouche puis recule.
– Réponds !
– Pour être touchée.
– Bien, pourquoi veux tu être touchée ?
-Parce qu’il ne me touche pas assez.
– Qui ?
– Qui, mais allez vous faire foutre !
Clac, une autre morsure sur mes cuisses.
– Tu me désobéis, Lexie !
– Désolé Maître.
– Qui est ce qui commande ici ?
– Toi !
– A qui tu dois répondre ?
-Toi !
– Alors réponds Lexie, répond maintenant ou on arrête tout !
Je sais que je peux utiliser une couleur pour tout arrêter mais c’est pas ce que je veux.
– Mon mari.
– C’est bien, à qui la faute Lexie ?
Je lutte pour ne pas répondre, je veux pas décevoir Nathan.
– La mienne.
– Mauvaise réponse !
Je me demande à quoi il joue, j’ai fait quoi de mal pour qu’il se comporte comme cela, une nouvelle brûlure sur mes seins, une sensation intense se propage de nouveau de mes tétons jusqu’à mon sexe, ce qui active mon désir, je veux serrer mes cuisses , je veux cacher ma culotte mouillée à tous ces gens, mais pas moyen, c’est impossible de la cacher. D’un geste brusque Nathan arrache ma culotte en dentelle.
– Il y a plus rien à cacher maintenant donne moi une réponse !
Il pose presque le fouet sur ma chatte, comme une caresse. Je me concentre, je suis incapable de formuler la moindre pensée, mon attention est dirigée sur mon corps et mes sensations que Nathan éveille en moi. Je ne me suis jamais senti aussi vulnérable, ni si exposée de toute ma vie.
– La faute à personne.
– Mauvaise réponse !
La réprimande est exprimé d’une voix sèche, et d’un coup de fouet sur mon sexe exhibé
– La Sienne.
– Bonne réponse Lexie, crois tu ce que tu viens de dire ?
Je suis pas capable de penser.
– Tu es merveilleuse Lexie, généreuse et magnifique, celui qui ne voit pas ça est un imbécile, si tu ne me crois pas, tu dois les les croire eux, regarde leur visage !
Je regarde la foule dans la salle mon coeur bat fort.
– Regarde, tu vois le respect sur leur visage et l’admiration.
– Le respect, l’admiration ?
– Regarde comment ils t’envient, te respectent te désir, tout ça pour toi !
À ce moment la, je comprends que ces gens ne jugent pas; ils acceptent , pas la moindre trace de pitié ni de mépris ce lis sur leurs visages, au même moment Nathan appelle maître Benoît.
– Cette soumise à besoin de ton aide, peux tu m’assister ?
Quoi, j’étais  trop choquée pour réagir, il m’a jamais dit qu’il veut me partager.
– Avec plaisir Maître Nathan, que voulez vous que je fasse ?
– Lèche lui la chatte dis moi quel goût elle a !
J’ai envie de me sauver, mais je peux aller nul part, Maître Benoît s’agenouille devant moi, me caresse les jambes lentement. Au prix d’un immense effort, je me rappelle ce que veut Nathan, je lui fais plaisir en laissant Benoît me toucher. Une fois que mes pensées sont en accord avec mon corps je sens qu’il réagit, un souffle chaud sur mon sexe me fais pousser un soupir.
– Arrête !
Nathan donne l’ordre à Benoît de s’arrêter, il s’écarte de moi, se lève et regarde Nathan.
– Bien sûr Maître Nathan.
Nathan se met  à genoux, pose sa bouche sur ma chatte, suivit de sa langue, plus rien n’existe que lui et moi. Il glisse ses doigts en même temps qu’il me lèche, j’attends juste qu’il me fasse jouir.
– S’il te plait Nathan.
– Tu l’as mérité !
Soudain il pose sa bouche, avec férocité il suce, lèche, mordille, mon clitoris.
– Jouis pour moi Lexie !
C’est instantané, en  vagues successives, mes muscles se contractent, l’orgasme est intense. À bout de forces, je peux même plus ouvrir les yeux, j’ai pas besoin de voir, je sens que Nathan est prêt de moi pour me protéger, il me décroche d’abords les pieds puis les bras et il me tient. Je reste dans ses bras un petit moment le temps de reprendre mes esprits, puis je lui dis que :

– C’est ma dernière séance je ne reviendrais plus.

– Pourquoi,  tu viens à peine de commencer ?

– Oui je sais, j’ai aimé être ta soumise, j’ai aimé ce que j’ai ressenti, je me suis prouvée à moi même ce que je savais, et que je n’osais pas être, aujourd’hui c’est fait, et j’en suis plus qu’heureuse.

– Lexie tu ne pourras pas te passer des séances maintenant qui tu as confiance en moi.

– On verra bien, quand j’ai passé la porte du club, je voulais juste savoir si j’en était capable, et si c’était ce qu’il me fallait, aujourd’hui, et grâce à toi Nathan je sais, et je te remercie pour tout, et si un jour mes envies sont de retour, je reviendrai te voir Nathan.

Je lui dis au revoir et je pars, en sachant que dès que l’envie et le besoin se fera sentir, le club sera là, et que moi je prendrai beaucoup de plaisir à y revenir….

 

.......

A propos de l'auteur :

Je suis une femme mariée qui aime écrire des histoires érotiques ...

Exhibition / Fantasmes / Hétéro / Masturbation / SM / Soumission / Voyeurisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrire le résultat de l\'opération dans la case * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.