374 histoires érotiques et pornographiques fantasmes récits coquins gratuits ont été publiés pour vous ! 👀

- See You - 2902 Vues

Mes cousines les deux jumelles

Cette histoire ce passe dans les années 70 pendant l’été, j’étais un jeune garçon de 18 ans tout juste à l’époque, voici ce qui c’est passé.

J’ai passé des vacances en famille à Marseillan plage, au camping municipal, j’ai écumé les plages pendant un mois en matant les nanas à loisirs, j’ai même pu m’aventurer une paire de fois jusqu’au Cap d’Agde par la plage pour aller mater les nudistes, et quand je revenais au camping je m’isolais dans les douches pour me branler.

En un mois qu’est ce que j’avais vu comme seins, chattes et bites, seulement nous étions en 1977 et le Cap était bien loin de ce que c’est aujourd’hui, pas question alors de voir des couples légitimes ou pas baiser sur la plage.

C’est donc la tête pleine de ces images, de seins, de chattes, que je suis revenu finir les vacances dans la marne pas loin de Reims…..
Les parents sont rentrés dans les Ardenne, et je suis resté chez ma grand-mère, heureusement qu’il y a les cousins et cousines dans le village, sinon bonjour l’ennui.

Et de fait j’ai deux cousines de presque mon âge, elles sont plus jeunes de six mois, toutes les deux, ce sont des jumelles, qui viennent souvent en vacances.

L’une, Isa, est blonde comme les blés, un peu gironde, mais avec des seins bien développés, l’autre, Nath, châtain clair, est beaucoup plus fine, mais ses seins ont l’air pas mal aussi et surtout elle est bien plus jolie que sa sœur.
Un dimanche après midi nous sommes tous les trois ensemble, quand Isa désire aller dans un petit village à côté, ou il y a la fête foraine, c’est environ à cinq ou six kilomètres de route de campagne, qu’il faut faire à pieds, mais à 18 ans pas le genre à faire peur; et nous voila partis.
En chemin, nous parlons de tout, de rien, des vacances, de la mer qu’elles n’ont jamais vu, et c’est Isa qui attaque sur les garçons, les filles, le sexe :
– Tu as déjà fait l’amour me demande t’elle ?
Pas peu fier je lui réponds :
– Ouais, une fois seulement cet été !

En fait n’ayant pas du tout d’expérience, ça s’était limité à une paire de seins, et une chatte que j’avais léché selon les désirs de la fille, qui me guidait et qui ensuite m’a branlé jusqu’à ce que je crache .
– Ah oui, et ton zizi était tout dur ?
– Ben évidemment !
– Et ça fait pas mal ?
– Ben non, si ça devait faire mal, j’aurais souvent mal !
– Pourquoi il est souvent dur ?
– Assez souvent oui !
– Et la il est dur ?
– Là, non, mais si je le touche un peu il va durcir !
– Oh tu nous fais voir ?
Et Nath en rajoute une couche :
– Oh oui je voudrais bien voir aussi !
Un peu plus loin, comme je ne peux pas me débrailler sur le bord de la route, nous prenons un petit chemin à droite qui arrive près de la rivière.

Je commence à descendre ma braguette, mes deux cousines s’agenouillent face à moi, et je découvre leur culotte entre les jambes écartées, blanche pour Isa, rose pour Nath, je n’ai pas besoin de plus pour bander et je leur sors ma queue :
– Eh c’est gros quand même, je pensais pas, et ça fait pas mal !
– Non, c’est naturel !

Et je commence à m’astiquer le manche.
– Tu fais quoi là ?
– Je me branle, et au bout d’un moment je vais cracher, enfin mon zizi va cracher !
Elles rigolent toutes les deux d’un air presque bête.
– Ben quoi vous savez pas ?

Font elles les ingénues pour se moquer de moi, ou sont elles vraiment incrédules et surprises ?
– Non on a jamais vu de zizis, et encore moins de le voir cracher !
Je m’astique plus vite, j’ai déjà une belle queue, et je leur dis :
– Si c’est une de vous deux qui me touche ça ira plus vite !
Elles semblent un peu gênées, je pensais qu’Isa serait plus dévergondée que ça, mais apparemment ça lui plait plus de regarder que de toucher, Nath elle en reste bouche bée :
– Ou alors vous pourriez me montrer vos nénés ou vos zezettes sans culotte, pour que ça aille plus vite !
Nath la première se redresse enlève son chemisier et descend sa jupe, puis sa culotte, elle est belle, de jolis seins et une jolie touffe claire entre les jambes.

Isa pour ne pas être en reste en fait autant, les seins sont plus gros, mais la chatte moins poilue, c’est une vraie blonde, du coup je finis de tomber le short, le slip et le maillot, on se retrouve à poil tous les trois au bord de l’eau, personne aux alentours, et quelques arbres nous cachent.

On étend nos fringues parterre et on s’assoit dessus, les deux filles ont les cuisses écartées et je vois bien leur petite chatte maintenant, je recommence à me branler en les regardant et je les invite à faire de même :
– Touchez vous les filles, allez-y !
– Quoi, comment, c’est quoi ?

Disent elles presque en cœur.
– Ben mettez vos doigts sur votre chatte et caressez vous !
– Ben on a jamais fait ça !
Nath est la plus près de moi, j’allonge le bras et touche sa chatte, je passe un doigt dans la fente, c’est déjà humide, elle a confiance, elle écarte les cuisses, Isa n’en perd pas une miette, sa main descend et elle refait ce qu’elle me voit faire.
– Tu es mouillée dedans toi aussi ?
– Oui un peu .
– Ça veut dire que tu as envie !
Je lâche ma queue, et mon autre main va sur sa chatte pour lui appliquer le même traitement.
Elles mouillent d’avantage toutes les deux, leurs yeux se ferment, Nath attrape ma main comme si elle voulait que je ne l’enlève pas.

Elles ne craignent rien, plus je les caresse, plus elles ont l’air d’aimer çà.

Elles halètent toutes les deux, je vais de plus en plus vite et elles crient presque en même temps, sans le savoir à l’époque, je viens de les faire jouir.

Elles sont toutes rouges, elles ont du mal à respirer, et refont surface au bout d’un moment, c’est Nath qui réagit la première :
– C’est dingue !
– C’était bon ?

M’hasardais-je.
– Oui, oui, c’était bon !
– Ben maintenant c’est à vous de me faire pareil !
Je m’allonge, une fille de chaque côté, leurs mains s’emparent de ma queue et commence à me triturer !
– Hé doucement, plus doucement !

– Vous m’arracher la bite !
Nath bouge et se retrouve a quatre pattes à côté de moi à me branler, je prend sa jambe et attire sa chatte sur mon visage, appuis sur ses fesses pour que sa fente touche ma langue, et je commence à la lécher, elle se redresse vivement :
– Qu’est tu fais ?

– Ça va pas non ?
– Laisse toi faire, ça je sais faire, tu vas voir tu vas aimer !
– Mais c’est dégueulasse !
– Non c’est pas sale, c’est naturel, viens tu verras !
Elle se remet sur moi et je lui remet ma langue, je découvre cette fente et ce petit bouton que je commence à sucer, je fais comme j’ai fais à celle du camping, je ne sais pas encore que ça s’appelle un clito, j’étais assez ignorant, à l’époque pratiquement tous les jeunes, gars et filles l’étaient.

Effectivement elle commence à aimer ça, son petit cul chaloupe sur ma langue, plusieurs fois elle appuie bien sa chatte sur ma langue, Isa une nouvelle fois n’en perd pas une miette en continuant à me branler, Nath s’écrase carrément sur mes lèvres, elle jouit une seconde fois, elle se relève, et Isa qui ne veut pas être en reste prend sa place, et mon manège de langue recommence, jusqu’au même résultat.
– Bon maintenant les filles à vous, vous allez me faire la même chose, j’ai envie de jouir moi aussi,
ma queue est toute raide, j’en peux plus, j’ai envie de cracher !

Elles s’allongent près de moi, leurs têtes sur mes cuisses, et recommencent à me branler.
– Allez y, avec la bouche vous aussi !
– Ah, mais on a jamais fait ça !
– Voici mon gland faites lui des bisous !
Ce qu’elles font aussitôt toutes les deux, des gros bisous sonores, comme quand elles disent bonjour à quelqu’un, ça les fait rire, et moi aussi.
– Maintenant, sortez vos langues, et léchez doucement comme si c’était une glace !

Ce qu’elles font toutes les deux.

– Hummm deux langues sur ma bite c’est trop bon !
– Bon maintenant il y en a une qui la met dans sa bouche et la suce !
Une paire de lèvres entoure ma queue, puis une autre, elles se repassent ma queue de l’une à l’autre.
– Il faut qu’il y en ait une de vous deux qui la prenne dans sa bouche et qui fait comme si elle me branlait mais avec sa bouche !
Je suis surpris que ce soit encore Nath qui s’y colle, moi qui pensais qu’Isa était la plus délurée.

Mais je suis aux anges malgré notre peu d’expérience à tous les trois, je dois avouer que c’est très bon, je suis au bord de ne plus pouvoir me retenir et d’éjaculer, quand Isa remplace Nath.

Une autre façon, mais toute aussi bonne de vouloir faire plaisir, le jus monte le long de la colonne, elles changent encore, Nath me reprend en bouche, Isa me caresse les couilles sans que je le lui dise et là c’est trop, je n’en peux plus, ça part d’un coup, surprise Nath se relève, et les jets s’écrasent sur son visage et ses cheveux, elles regardent toutes les deux, hébétées, le foutre sortir en plusieurs fois.
– Hé c’est dégueulasse !
– Mais non c’est pas dégueulasse, tu n’avais qu’a pas enlever ta bouche, et tu aurais tout avalé !
– Beurk, et c’est comme ça quand un garçon jouit ?
– Ben oui !
Nous sommes toujours allongés, ma queue, avantage de la jeunesse, n’a pas molli d’un iota .
– Mais t’es encore dur !
– Ben c’est qu’on peut le faire plusieurs fois !
– Tu peux encore le faire cracher ?
– Ben surement, vous n’avez qu’a continuer on verra bien, ou alors il y en a une qui vient sur moi et je la lèche pendant qu’elle me suce !
Cette fois ci c’est Isa qui s’y colle, j’ai sa chatte dans la bouche, elle me suce, et je branle la chatte de Nath assise près de moi.

Un moment plus tard, j’envoie une deuxième fois la sauce, ce jus qu’Isa avale cette fois, désireuse surement de faire mieux et plus que sa sœur, qui ne tarde pas jouir sur mes doigts pendant que ma langue fait crier Isa !
Un après midi très chaud avec mes cousines, et nous ne manquerons pas de renouveler cela quelques fois pendant ces vacances, et bien après aussi !

Voilà comment j’ai dévergondée mes cousines, et comment elles m’ont fait aussi découvrir des plaisirs que je ne connaissais pas .

On a fait notre éducation sexuelle ensemble, et c’était diablement bon.

Voir toutes les histoires de See You

 

Vous qui avez lu "Mes cousines les deux jumelles", vous êtes ?

View Results

Loading ... Loading ...

.......

A propos de l'auteur :

Je suis un homme marié la cinquantaine qui aime écrire des histoires érotiques.

En famille / Exhibition / Hétéro / Histoire vraie / Masturbation / Soumission / Voyeurisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrire le résultat de l\'opération dans la case * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.