342 histoires érotiques et pornographiques fantasmes récits coquins gratuits ont été publiés pour vous ! 👀

- Sabrina.k - 3279 Vues

Monsieur Henry

Quand j’étais petite j’avais le rêve que toute les filles ont, de trouver le prince charmant et qu’il serait à tout jamais a moi.

Je vie seule dans un immeuble de trois appartements. Sur l’étage du haut vit un jeune couple que je ne vois jamais, sur celui du milieu un y a moi, et à celui du bas y a un monsieur la cinquantaine, qui doit vivre seul car je ne vois jamais personne chez lui, c’est Mr Henry.

J’ai une amie depuis mon plus jeune âge, qui vient régulièrement chez moi, on fait des soirées soit dehors, soit dans mon appartement.

Des amies comme nous deux il y en a pas beaucoup. Je viens d’avoir trente ans, je suis brune au yeux vert, les cheveux en coupe carré. Je ne suis pas mince, mais pas grosse non plus, on va dire que j’ai quelques kilos en trop, mais ça ne me dérange pas.

Je m’appelle Élise, et celle qui partage ma vie depuis si longtemps comme amie bien sûr, se prénomme Romane.

Romane et moi on est pareil, et depuis toujours on aime les hommes beaux, bien fait, pas des athlètes, des hommes normaux, mais beaux, et on fantasme toutes les deux sur les hommes plus mûres, mais pas n’importe lesquels. Les hommes séduisants, grisonnants, ceux qui ne laissent pas indifférent, oui c’est bien ce genre la.

Nous sommes en plein milieu de l’été, je porte un débardeur bleu et un short en jeans assez court, j’ai été livrée de plein de cartons, le reste de mes affaires qui se trouvaient encore chez mes parents.

Je commence à monter avec les cartons, je transpire tellement que je sens la sueur couler de partout, la chaleur se fait vraiment sentir, quand soudain le monsieur de la cinquantaine ouvre sa porte, et me demande poliment si il peut m’aider. C’est pas souvent que je le vois en dehors de ma fenêtre, ou j’espionne mes voisins, alors quand je le vois près de sa porte d’entrée, je le dévore des yeux, car pour un hommes mûr, il est vraiment séduisant. J’avais jamais vraiment fait attention, c’est que je le surveillais un peu, pour voir si il était marié ou voir ce qu’il faisait de ses journées, mais je n’ai jamais rien remarqué de spécial.

Alors aujourd’hui, j’ai l’intention de faire ma petite curieuse, et de profiter de la situation. Comme ce cher monsieur a décidé de se montrer, et en plus de me proposer son aide, alors je décide très vite d’accepter.

Une fois les cartons montés, je demande à Mr Henry si il veut boire quelque chose, il me répond qu’il veut bien de l’eau, je prend les verres, et l’eau dans la cuisine, puis je me dirige vers la salon et lui tend son verre. Il s’assoit sur le canapé et je m’assois en face, il me regarde, puis me demande :

– Vous avez quelqu’un dans votre vie ?

Je rougis à cette simple question :

– Non personne.

– Et vous, je vous vois souvent seul, c’est le cas ?

– Oui je suis seul, j’ai de la famille, mais il me rende visite que très peu souvent, je suis trop souvent seul.

Sur cet aveu qui me rend triste je lui dis :

– Si vous voulez ne plus vous sentir seul, vous pouvez monter aussi souvent que vous le voulez, même le soir, on pourrait regarder la TV ensemble, ça ne me dérange pas, il sourit en me disant :

– Je vais y penser, mais sachez que si je viens, vous aurez du mal à me faire partir.

On discute de la pluie,  et du beau temps, et je vois que de temps à autre, il regarde mon débardeur au niveau de mes seins, qui sont généreux, je suis gênée, mais flattée, quand soudain Romane débarque, folle de joie, elle avait reçu ses résultats du concours d’infirmière qu’elle avait passé, et qu’elle avait réussi, vu son enthousiasme. Mr Henry lui se faisait discret, mais nous scrutait, quand soudain Romane se tourne et lui présente ses excuses :

– Je ne vous avait pas vu, et j’étais tellement contente de l’annoncer à Élise que…

– Ne vous inquiétez pas je sais ce que c’est, il lui sourit et me regarde comme si il s’attendait à ce que je dise quelque chose.

 Je vire au rouge coquelicot, il le remarque, je me tourne vite pour me rendre dans la cuisine. Romane me crie qu’elle revient, qu’elle va chercher un truc dans la voiture. Quand je me retourne, Mr Henry est devant moi, je reste immobile surprise qu’il m’ait suivi jusqu’à la cuisine, je lui demande :

– Il y a quelque chose qui qui ne va pas Mr Henry ?

– Non pas du tout Élise.

– Vous avez besoin de quelque chose alors ?

– A vous de me le dire.

– Je, je ne comprends pas.

– Bien sûr que tu comprends.

– Que voulez vous dire ?

C’est à ce moment que Romane arrive :

– Alors Mr Henry, vous êtes le voisin d’Élise, mais moi je ne vous ai jamais vu dans l’immeuble, pourtant vous êtes un homme qui ne passe pas inaperçu, eh bien, je suis sur qu’Élise à fait exprès de ne pas me le dire !

– Mais non, pas du tout !

Et le regard que me donne Mr Henry me va droit au cœur, un sourire sur ses lèvres me fait me sentir toute bizarre.

– Je me demandais si vous aviez quelque chose de prévu ce soir, nous pourrions passer la soirée ensemble tout les trois.

– Oui vous pouvez tout les deux, moi j’ai quelque chose de prévu, je sors avec un ami ce soir, que je n’ai pas vu depuis longtemps, et j’ai hâte de le revoir, Élise c’est super si Mr Henry passe la soirée avec toi, tu ne seras pas seul !

Et hop je vire au rouge.

– Oui Mr Henry, on peut se retrouver ce soir c’est une excellente idée.

Il se rapproche de moi et me murmure qu’il savait que l’idée me plairait.

Le soir quand l’heure approche je deviens nerveuse, Romane est prête à partir, elle est ravissante. Quand enfin je suis seule, je prépare des boissons, et je commande des pizzas, quand soudain on toc à la porte.

Mr Henry dans toute sa splendeur.

– Entrez, je vous laisse vous installer.

Il décide de me suivre, je sens qu’il s’est placé juste derrière moi, le plus près possible, je reste comme je suis impossible de bouger, quand sa main se pose sur ma hanche, je me tourne vers lui et le regarde droit dans les yeux :

– Vous faites quoi là, Mr Henry, vous me faites du rentre dedans ?

– Oui on dirait, vous savez que vous êtes très jolie, et très sexy.

– Moi sexy, mais ne dites pas n’importe quoi.

Il approche sa bouche et la colle sur mes lèvres, m’embrasse, puis nos langues s’emmêlent, je sens mon corps qui répond facilement à son baiser. Ma main se pose sur ses bras je le tiens, il m’attrape d’une main pas la taille, et de l’autre par les épaules, et il me serre fort contre lui. Je suis à la fois surprise et excitée, mon corps répond, l’ébullition est présente, il s’arrête un instant et me regarde.

– J’ai vraiment envie de toi.

–  Vous êtes sûre de ce que vous dites ?

– Je vais te montrer comment j’en suis sur.

Il enlève mon tee-shirt, et mon short, je me retrouve en sous vêtements en un clin d’œil.

Il tourne autour de moi, derrière moi, il s’arrête, renifle mes cheveux en déposant un bisou dans mon cou, se qui me fait frissonner, puis il continue en passant sa main sur ma culotte, mes fesses sont chaudes, il fait glisser ses doigts le long du tissu, il tourne, atterri devant, il m’embrasse à nouveau, passe ses doigts sur l’élastique, puis glisse sa main à l’intérieur, il découvre un minou lisse ce qui l’excite encore plus. De ses doigts magiques, il passent sur mes lèvres, les écartes, il remarque que je mouille, il continue, ma respiration est plus forte, plus hachée, il me rend complètement faible, puis il pénètre un doigt dans mon intimité, tout en dégrafant mon soutien gorge. Une fois mes seins à l’air, il en prend un dans sa bouche, suce, aspire, lèche mon téton, qui se dresse comme jamais, puis il recommence avec l’autre, je suis complètement à sa merci. Quand il remarque que je suis prête à lui donné tout ce qu’il veut, il me ramène sur le canapé, enlève ma culotte déjà bien mouillée, je suis nue, alors je décide de l’aider à se déshabiller. Il apprécie, quand soudain il sort son membre, je suis en admiration, il faut dire que j’ai pas eu encore beaucoup d’homme dans ma vie.

Je l’embrasse dans le cou, puis je continue, en descendant sur son torse, son ventre, puis je m’agenouille, je décide de goûter à ce membre tendu, je sors ma langue, goûte délicatement, je fais le tour, puis je le fais rentrer dans ma bouche, je suce doucement, je descend et remonte, je suce plus fort, je l’entend gémir, il apprécie toujours plus, quand il sent que ça devient trop fort, il m’attrape par Le bras et me fait remonter sur le rebord du canapé, puis il m’écarte les jambes, et vient me déguster le minou, il me lèche, titille mon clitoris, me doigte ma chatte, ma respiration s’accélère, des sons sortent de ma bouches sans que je puisse les contrôler. Il remarque que je suis sur le point de jouir, il s’arrête, me sourit, et me dit on a pas fini, attend encore un peu. Il prend son membre le dirige vers mon intimité, il passe sa verge sur mon clitoris en la frottant dessus, il répète plusieurs fois le mouvement en faisant des vas et viens dessus, je lui dis que je n’en peux plus, alors il me pénètre très doucement, puis plus rapidement, plus profond, j’accompagne ses mouvements, je sens monter en moi une vague intense, quand soudain je suis prise de convulsions, je m’agrippe au canapé, attends encore une fois me dit il, et la c’est lui, qui dans un dernier coup de rein jouit, je sens ses jets de sperme au fond de mon vagin, il se retire, éjectant un dernier jet de son foutre, je reçois sa semence chaude sur mon ventre, elle coule doucement. Je suis couchée, presque immobile, je respire encore très fort, je mets du temps à reprendre mes esprits, il me prend dans ses bras et me dit que c’était parfait, et qu’on pourra remettre cela quand je veux.

Après avoir repris mes esprits et mon souffle je propose à Mr Henry de prendre une douche avant de passer à table, la soirée se termine tranquillement et après le repas, il retourne chez lui en me remerciant pour ces bons moments passé ensemble, et après m’avoir donné un dernier baisé.

Le lendemain je me pose plein de questions, cet homme vient de me baiser   :

– Est ce que c’est vraiment arrivé ?

– Ressent-il quelque chose pour moi ?

– Est ce qu’on va le refaire ?

Après plus d’une semaine sans nouvelle de Mr Henry je le croise sur le parking de l’immeuble.

Quand il m’aperçoit son visage s’éclaircit.
Bonjour Mr Henry vous allez bien ?
Oui et toi Élise, comment ça va depuis la dernière fois ?
Euh ça va, oui je veux dire que je vais bien.
Bien Élise on pourrait alors se refaire une soirée tout les deux qu’en penses tu ?
Je rougi direct, mais ce que je ressens au moment où il me le propose est comme une décharge électrique qui traverse tout mon corps.
Je ,euh, je suis à la maison ce soir Mr Henry.
Élise je veux que tu m’attendes, je veux que tu mettes tes plus beaux sous vêtements.
Je le regarde et avec un petit sourire en coin, je lui dis que je l’attendrai en sous vêtement, que je ferai ce qu’il veut, à condition qu’il en face autant. Il s’approche de moi et me chuchote à l’oreille que pour moi il le fera.
Je remonte vite dans mon appartement et je commence à le ranger. Juste une heure avant l’arrivée de mon très cher Mr Henry, je prends une douche, et je décide de mettre mes plus beau sous vêtements, un joli soutien gorge et une culotte en dentelle de couleur noir, et je l’attends, conformément à sa demande.
Quand Mr Henry toc à la porte d’entrée, je cours lui ouvrir. Il entre, habillé d’un jeans et d’un t-shirt noir, il est vraiment super séduisant. Il me regarde et sourit, comme s’il était content que j’ai exécuté sa volonté. Je suis contente de le rendre heureux juste avec mes sous vêtements. Je le regarde assez satisfaite de moi, et je lui fait remarquer qu’il était censé en faire autant. Il me regarde descend son pantalon, et me dit qu’il a mis son plus beau caleçon rien que pour moi, c’est un caleçon de couleur bleu, avec un large élastique blanc sur la taille.
Je décide de prendre les choses en main, je passe ma main sur son caleçon, je fais le tour de lui, pour arriver à nouveau devant,  je glisse d’abord un doigt dans ce large élastique, puis ma main, je sens son membre déjà durci, dressé, je le caresse doucement.
Il m’embrasse sur la joue, puis la bouche, introduit sa langue pour me donner un baiser passionné. Sa main me caresse le dos, descend vers ma culotte, des frissons me parcours le corps, ma respiration est déjà plus forte, et il sait que mon corps répond facilement à ces caresses. Je sors ma main de son caleçon accompagné de son membre, il fait glisser son caleçon au sol. Je me serre contre lui, cette tendresse que je peux pas maîtriser, gonfle ma poitrine, ce baiser passionné et intense m’électrise. Je sens son membre contre mon ventre, et l’envie de lui augmente à chaque instant. Je suis tellement excitée que je me frotte contre sa cuisse.

Soudain Il me tourne, me plaque contre le mur, attrape mes seins, pince légèrement les tétons, ce qui me procure une divine sensation, qui me fait respirer très fort. Avec ses pieds il écarte mes jambes, et les bloque, il est collé contre moi, il me serre, je le sens, lui aussi est excité, à ce moment précis je voudrai qu’il me prenne de cette façon, je suis tellement mouillé que je suis prête à l’accueillir sans préliminaires, et il le sait. Mais il n’en fait rien, il me murmure à l’oreille que je suis trop pressée, qu’il va falloir apprendre à être plus patiente. Sa main longe le flanc de mon corps, puis délicatement elle se dirige vers mes fesses, qu’il commence à presser, à les écarter, il glisse un doigt sur ma rondelle, qui jusqu’ici ne s’est pas encore fait tripoter, je suis vierge de ce côté la.

 – Humm un jour je te montrerai, je te préparerai.

Je ne dis rien il peut faire à mon corps ce qu’il aime, je suis prête à lui donner tout ce qu’il veut. Puis il continu son chemin vers ma chatte, il me caresse très légèrement, et d’un coup sec pénètre deux doigts, ce qui me fait échapper un petit cri, il me doigte, mon corps n’a plus de force, je suis affaibli par ses doigts. Quand il remarque que je ne tiens presque plus sur mes jambes, il m’emmène dans ma chambre, me pose sur le lit, il me regarde, mon cœur bat fort, nos deux corps s’enlacent, s’emmêlent, il effleure ma bouche de la pointe de sa langue, il dessine mes lèvres avec, puis c’est au tour de nos langues de danser amoureusement. Il me demande si je suis prête, et je souri, je lui fais un petit signe de la tête, et avec une grande délicatesse, il me pénètre jusqu’au fond, pour se retirer ensuite, et il recommence, humm c’est si bon. Puis il me pénètre plus fort, plus vite, je suis submergé de plaisir, je ne sais plus comment mon corps peut réagir, tellement c’est bon.

Puis un temps de pose, il me retourne à plat ventre, se couche sur moi et me pénètre à nouveau, je suis au bord de l’évanouissement, il me chevauche tellement rapidement, son doigt me caresse mon clitoris, et au moment où je suis prête à jouir, il se retire encore une fois, et la, je le supplie, je veux qu’il me prenne encore et encore. Alors il décide enfin de me prendre jusqu’à ce que nous jouissons ensemble.

Je reprends mes esprits et je me dirige vers la salle de bain suivi de Mr Henry. La douche chaude avec le corps de Mr Henry à côté de moi me redonne envie de lui. Je passe juste ma main sur sa taille pour l’attirer contre moi ce qu’il fait sans se faire prier, l’eau coule sur nous, sans que cela nous gêne. Mr Henry m’attrape la cuisse et la soulève, ma jambe se pose sur ces fesses, puis il décide de me soulever, il me porte, mes jambes font le tour de son bassin, il me soulève une seconde fois pour pouvoir s’introduire en moi, humm. Il me tient pas les fesses et fait des mouvements de vas et vient, j’adore ça, il me regarde, j’aime la façon dont il me baise, j’aime tout chez lui. Il me fait jouir encore intensément, et lui aussi prend beaucoup de plaisir. Lorsqu’on a terminé il me câline avant de sortir de la douche.

Quand soudain mon amie Romane ouvre la porte et nous surprend.

 – Romane, en voilà une surprise !
– Euh je suis désolée je savais pas que tu étais occupée !
– Ne dis pas de bêtises, tu es chez toi, et je crois que tu connais Mr Henry.
– Oui je me souviens, mais il était habillé.
Tous les trois nous éclatons de rires. Assis sur le canapé du salon on discute de boulot, je sais que Romane a des questions et qu’elle va me les poser, seulement elle attends le bon moment. Mr Henry lui, nous observe l’une après l’autre, et je le vois sourire par moment comme si il avait une idée derrière la tête. Je décide donc d’en savoir un peu plus sur ce que Mr Henry avait dans la tête. Je propose que l’on trinque, pas vraiment d’excuse, mais tous les deux étaient d’accord, je sors une bouteille de tequila et du jus d’orange, plusieurs petits verres histoire de s’amuser.
Les premiers shots de tequila descendent comme de l’eau, j’ai chaud, je me lève pour ouvrir une fenêtre, mais Mr Henry m’attrape par la bras, et me fait basculer sur ses jambes, à ce moment la, il demande à Romane ce qu’elle pense de mes seins. J’ai la tête dans le brouillard avec la tequila, mais quand il commence à soulever mon t-shirt, mon ventre se crispe, ses mains sur mon corps me déstabilisent direct, Romane s’approche elle sait que ce Mr Henry me perturbe, elle pose l’une de ses mains sur mon ventre, et l’autre sur Mr Henry, j’ai tout de suite compris où elle voulait en venir, et cette idée m’excite, elle me regarde, sourit, soulève mon t-shirt et caresse mes seins au-dessus de mon soutien gorge, puis des bouts des doigts, elle passe sous le tissus, mes yeux la fixe, puis elle s’approche doucement de ma bouche pour m’embrasser, je réponds à son baiser en ajoutant ma langue. Mr Henry, lui nous observe toute les deux, sous son regard lubrique, je décide de me relever et de continuer ce que Romane a commencé, j’enlève mon t-shirt, mon pantalon, je me retrouve en sous vêtements et je dis à Romane:
– Alors Romane, qu’est ce que tu attends !
Puis Romane ne se fait pas prier, en deux temps, deux mouvements, la voilà en slip et soutien gorge, toutes les deux debout, nous commençons à danser, ou plutôt à se trémousser. Puis j’en rajoute, je me colle à Romane, nos corps se frôlent, se caressent, Romane joue le jeu, elle se serre contre moi, avec sa main elle dégrafe mon soutien gorge, puis elle attrape un verre de tequila et le renverse sur mon corps, qu’elle lèche sans retenu. Ma respiration est saccadée, je ne sais plus si c’est l’effet de l’alcool ou Romane, mais je m’en fou, le désir de sexe à ce moment là est le plus fort. Mr Henry lui est plutôt admiratif de ce qu’il voit, je regarde Romane et elle comprend à mon geste que j’ai envie de le faire participer, je me mets devant Mr Henry, et je lui tends la main, je veux qu’il se lève, une fois debout, je passe mes mains sur lui, je commence par ses épaules que j’embrasse au passage, puis je tourne autour de lui, et j’invite de la tête Romane à venir nous rejoindre. Moi devant, Romane derrière, on décide de bien s’occuper de ce cher Mr Henry.

Une fois nos trois corps devenus brûlant, et prêt à s’offrir à chacun, Romane s’accroupit, attrape le membre de Mr Henry comme un bâton de glace, elle lèche, suce, aspire, une vrai gourmande, de la voir lui donner autant de plaisir me fait mouiller. À force de les regarder je commence à me caresser la chatte, hum, que c’est bon. Romane me voit faire, et elle s’arrête, je m’approche d’eux, et je m’agenouille à côté d’elle, et chacune son tour nous lui suçons la bite. On l’entend gémir de plaisir, il se tend se raidit, sa jouissance n’est pas loin, on s’arrête, le temps qu’il puisse reprendre son souffle.

Je décide de pousser la petite table situé près du canapé, je pose deux couvertures au sol pour pouvoir nous coucher tous les trois.

Mr Henry se couche sur le dos, moi je passe ma jambe au dessus de sa tête pour qu’il me lèche la chatte, Romane elle passe au dessus du bassin de Mr Henry, et introduit son membre en douceur dans son minou.

On se retrouve l’une en face de l’autre, Romane se penche vers moi et moi vers elle, nos bouches se collent nos langues se frôlent, nous sommes tellement excitée que peu importe qui se touche qui s’embrasse, nos corps   sont chaud, Romane fait des vas et vient sur Mr Henry, et je la vois qui mouille, elle est mouillée autant que moi qui me fait lécher ma chatte, ma respiration est très forte, la langue de Mr Henry me fouille partout, je suis si faible, le plaisir est si fort, que j’ai du mal à me tenir.

Je sens que je vais jouir, sa langue me fait perdre mes moyens, mon corps commence à sentir les premières convulsions, les spasmes de plaisir, j’en peu plus je décide de me relever, je veux que Mr Henry me prenne maintenant.

A ce moment la, c’est Romane qui perd le contrôle de son corps, elle gémit :

– oh oui Mr Henry, plus vite, ouiiiii, je vais jouiiiiirr !

Je me glisse délicatement derrière Romane, je caresse ses seins, titillent ses tétons, jusqu’à ce qu’elle pousse un cri, et se retire.

Moi le corps toujours en ébullition, je regarde Mr Henry, qui lui se relève pour venir sur moi, il m’embrasse d’un baiser passionné avec nos langues qui s’emmêlent, puis une fois à terre, prends sa bite en main, la dirige vers ma fente, il fait pénétrer juste le gland, puis se retire, et il recommence, mon désir est tellement intense, que je le supplie de me prendre.

Puis d’un coup sec il s’enfonce en moi, un crie de plaisir s’échappe de ma bouche, il sait ce que je veux, ce dont j’ai besoin. Il Continue à me prendre à coup sec et rapide et profond, humm c’est si bon. Je soulève mon bassin pour sentir sa queue encore plus profondément, je sens que je vais jouir, mon ventre se tend, ma respiration se bloque à plusieurs reprise, je ne contrôle plus rien, ni ma tête, ni mon corps, au moment même où je joui.

Mr Henry se retire, laisse échapper des jets de sperme chaud sur mon ventre, ma chatte, cette sensation me procure un réel plaisir.

Après avoir repris nos état d’esprit, je regarde autour de nous, la couverture est humide, l’odeur de baise est présent. Je souris et dis bêtement :

 – Je crois qu’on a tous besoin d’une douche.

Mr Henry et Romane sont d’accord avec moi.

Depuis ce jour là, je sais que Mr Henry est très important pour moi, mes sentiments pour lui ne pourront pas changer, ce qu’il arrive à faire de mon corps, je l’ai jamais connu avant, et cette soirée à trois, était toute aussi excitante, qu’a deux, Romane elle aussi à apprécier se mélange des corps, et après en avoir discuté ensemble, on s’est dit que nous pourrions le faire plus souvent.

Cliquez sur ce lien pour contacter l’auteur de cette histoire par mail.

 

 

.......

A propos de l'auteur :

Je suis une femme mariée qui aime écrire des histoires érotiques ...

Bi sexuels / Fantasmes / Hétéro / Lesbiennes / Masturbation

Comments

  • Mr H dit :

    Je vous félicite pour cette première histoire fort bien écrite, et très excitante.

    Continuez à enchanter le lecteur que je suis, merci.

    • Votre sexe: Homme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrire le résultat de l\'opération dans la case * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.