338 histoires érotiques et pornographiques fantasmes récits coquins gratuits ont été publiés pour vous ! 👀

- Anonyme - 865 Vues

Nathalie

L’action de cette histoire à eu lieu il y bientôt dix ans, elle est véridique.
J’ai connu Nathalie et Marc dans mon boulot, nous avons sympathisé et j’avoue que Nathalie m’a toujours attirée. Nous avons toujours parlé librement de sexe entre nous.
Ces amis ont divorcé et Marc et reparti travailler au siège, à Paris et son ex et restée sur la côte, mais je l’avais perdue de vue.

Un mercredi soir, je l’ai croisée en ville et elle ma invité à venir passer la matinée de samedi à la plage avec elle, n’ayant rien de prévu ce jour là j’ai accepté son invitation.
Le samedi matin je passe donc la prendre à son appartement et elle m’apparaît dans un ensemble short caraco, jaune, des plus mini !

Dans la voiture elle me dit que depuis son divorce elle n’a eu qu’une aventure, et qu’elle est en manque, ayant recours souvent le soir à la masturbation pour assouvir ses désirs. Ma queue dans mon short commence à grossir. Elle m’avoue avoir fait l’amour avec une de ses amies et y avoir pris beaucoup de plaisir, je lui demande de m’en dire plus, mais elle refuse  » vie privée  » me dit-elle ! Hélas.

Arrivé à la plage, j’ai choisi un endroit un peu isolé et pour nous installer.
Nous étalons nos serviettes et Nathalie enlève son ensemble en commençant par le short qu’elle fait glisser lentement sur ses jambes en tortillant des fesses pour le faire descendre.

Moi, je me suis assis sur le sable te je la regarde faire son strip-tease. uniquement pour moi.

Elle porte un string qui est des plus mini, ses magnifiques fesses apparaissent complètement et son sexe et juste caché par un petit triangle de tissu.

– Tu te rince l’œil mon cochon, ça te plait au moins
– Superbe, mais un peu grand pour mon goût.
– Toi qui me caressais les fesses à l’époque de mon mariage et bien maintenant regarde-les de plus près !

(Je profite pleinement de ce moment, y ayant souvent rêvé, dans mes plaisirs solitaires)

Elle déboutonne son caraco et me regarde droit dans les yeux.
– Et mes seins tu les aime ?
– A ton avis ?
– Oui. je vois la bosse dans ton short et suppose que tu aimerais te mettre à l’aise ?
– A ton avis ?
– Ne te gène pas pour moi, d’ailleurs moi, si tu permets. j’aime bronzer nue, comme ça tu auras tout vu en une seule fois. Ça te gène pas au moins ?
Ma bouche est sèche, et mon sexe au garde à vous dans mon short, il me faut trente seconde pour réaliser que je suis en train de vivre un de mes fantasmes. Je reprends le dessus et décide de jouer le jeu jusqu’au bout. arrivera ce qui arrivera !
– Bien au contraire, mais aide moi car ma queue bloque mon short et je n’arrive pas à la dégager
– T’es toujours aussi vicieux ma parole !
– Eh! Oui. dis-je en la regardant droit dans les yeux.

Elle quitte son string et me le jette à la figure. Je ne peux résister au plaisir de sentir l’entrejambe, où une petite tache de mouille apparaît.

– Mais tu mouilles, ma cochonne ?
– Oui, de t’avoir raconté mes histoires « de cul » dans la voiture, cela ma excitée, j’ai très envie de baiser maintenant, surtout qu’avec toi cela ne date pas d’hier.

Elle s’approche de moi, s’agenouille entre mes cuisses et passe ses bras autour de mon cou, et colle sa bouche à la mienne.
Nous échangeons un baiser brûlant où nos langues jouent dans nos bouches.
Mes mains partent à la découverte de sa poitrine, je caresse ses seins en les soupesant, tirant sur un mamelon, faisant rouler l’autre sous mes doigts.

Nathalie passe sa main sur mon short et dégrafe ma ceinture et les boutons de ma braguette.
Elle passe une main dans mon maillot et se saisi de ma queue, qui est maintenant dure et gonflée au maximum.

– J’ai envie de ta queue dans ma bouche me glisse-t-elle à l’oreille.
– Fais attention de ne pas me faire jouir, j’ai envie de jouir en toi !
– Allonge-toi, et laisse-moi faire

Elle descend sa tête au niveau de mon sexe, dégage mon short et mon maillot d’un seul geste, je l’aide en soulevant les fesses et me voilà nu, comme elle sur cette plage.
Un regard circulaire rapide me rassure, personne en vue.

Sa langue passe doucement sur mon gland, ses lèvres se referment sur ma queue, puis elle entreprend de lents aller-retour sur ma tige, jouant de sa langue sur mon gland, elle couvre de baisers ma hampe et passe sa langue sur mes bourses.

J’en profite pour lui caresser les seins, agaçant ses mamelons qui durcissent encore. Au bout de quelques minutes, je suis sur le point d’exploser, et la repousse doucement.

– Allonge-toi, j’ai envie de lécher moi aussi.

Elle prend ma place sur le paréo et je me retrouve allongé entre ses jambes, nous échangeons d’abord un long baiser, où je retrouve sur ses lèvres, le goût de ma queue, puis, je descends vers ses siens et gobe un téton que je taquine du bout de la langue, j’aime faire durcir un téton sous ma langue, quand le premier et bien dur je passe au suivant !

Nathalie pose ses mains sur ma tête et me pousse vers son ventre, doucement je descends vers son sexe et découvre ses lèvres gonflées et rouges, je les suce un moment évitant son clitoris.
Elle tend son bassin vers ma bouche essayant d’y coller son clitoris qui est sorti de sa cache et se dresse fièrement gros comme un petit pois.
Sa respiration et de plus en plus rapide, saccadée, elle pousse de petits cris et des soupirs à n’en plus finir.
Pendant que je suce son clitoris, j’introduis un doigt dans sa chatte, elle coule comme une rivière, son odeur et très agréable. Un deuxième doigt vient rejoindre le premier et je la pistonne sur des rythmes différents, elle ne peut retenir un premier orgasme, qui lui soulève les fesses.  » Hummm. c’est bon.  » Elle reste tendue, les jambes ouvertes et le fesses dans l’air pendant une vingtaine de seconde avant de retomber sur la serviette.
Je la laisse se détendre doucement et reprends mes caresses sur ses cuisses, ses hanches et doucement je reviens vers son sexe, qui baille et me dévoile ses petites lèvres que je caresse d’un doigt léger.
– C’est bon, continue, n’oublie pas mon petit trou, lui aussi il aime être occupé !

Je reprends mes caresses buccales, et descend vers sa chatte ou je lèche tout le jus qui coule encore
– Mets ta langue, dans ma grotte, loin. loin.
J’enfonce ma langue dans son puits d’amour et glisse vers ce cul tant convoité.
Avec ses mains elle s’écarte les fesses pour me faciliter le passage.
Ma langue va de sa chatte à son petit trou qui se dilate sous mes caresses, j’introduis un doigt et continu de détendre son sphincter, un deuxième doigt et maintenant dans son cul et je la pistonne doucement
– Met moi ta queue dans le derrière, j’en ai envie, fais moi jouir encore.

Elle récupère rapidement dans son sac un tube de gel, me le tend et me dit :
– Mets en sur ta queue et sur ma rosette

Elle se positionne en levrette et me tend ses fesses en écartant les deux joues.
Ma queue est raide et je lubrifie son trou avec le gel, je pousse doucement ayant peur de lui faire mal, mais d’un mouvement brusque, elle vient s’empaler sur mon sexe faisant passer mon gland avec une facilité qui me surprend !
Je suis maintenant fermement tenu, serré par son anneau ! Doucement je commence des va et vient qui déclenchent chez elle des cris de bonheur.

Je la pistonne pendant de longues minutes, ralentissant mon rythme pour ne pas jouir trop vite, elle par contre se laisse aller en prend son pied.
Je vais venir et lui demande de jouir avec moi, elle accélère le rythme et m’impose ses mouvements, elle glisse une main sous elle et pince son clitoris, le frictionne.
Nous venons tous les deux en même temps, je lâche au fond de ses reins de longues giclées de sperme. De son côté elle me mouille les couilles avec le jus de sa chatte.

Nous retombons tous les deux sur la serviette et j’attends que mon sexe se dégonfle avant de sortir d’elle à regret.
Elle se retourne et m’embrasse avec beaucoup de douceur.
– Ca fait longtemps que je n’avais pas joui de la sorte ; Depuis le temps que j’aie envie de faire l’amour avec toi.
– Moi aussi j’avais envie de toi.
– Tu sais quand je me masturbe, je pense souvent que tu me fais l’amour et j’ai des orgasmes très forts.
– Moi aussi, je me caresse en pensant à toi.

Elle reprend mes lèvres pour un long baiser. Elle m’embrasse divinement bien ce qui provoque chez moi un début d’érection !

Elle me lâche enfin et s’allonge à coté de moi.

– Dis-moi quel fantasme tu aimerais assouvir avec moi ? Me dit-elle.

– J’aimerais que tu te caresses devant moi.
– Avec plaisir, mais pas ici, dans ma chambre se sera mieux, j’ai ce qu’il faut pour jouir, c’est tout ?
– Non. j’aimerais te voir faire l’amour avec une autre femme !
– Petit coquin. si tu en as envie pourquoi pas, mais c’est moi qui choisis la fille.
– D’accord, quand tu veux.
– Embrasse-moi, j’ai encore envie de t’aimer, de te sentir dans ma chatte !

Elle me tend ses lèvres et nous échangeons un doux baiser pendant lequel elle me caresse le torse, les épaules, le cou, le ventre pour venir enfin se poser sa main sur mon sexe.

Je n’ai pas encore une érection très forte, mais les jeux de mains de Nathalie ont vite fait de me remettre en forme.

Cette fois elle me chevauche, glissant mon sexe dans sa chatte, elle a des petits mouvements de bassin et elle commence à frotter son clitoris sur moi, elle varie son plaisir en montant et descendant sur ma tige.
Mes mains caressent ses seins, son ventre, ses hanches, son cou, son visage, ses longs cheveux, puis je reviens sur ses seins, que j’aime vraiment beaucoup.
Nathalie me chevauche pendant plusieurs minutes. La jouissance vient finalement pour elle comme pour moi.
Je me répands en elle, et elle jouit une fois encore en feulant comme une lionne.

Pour nous remettre de nos émotions, nous allons nager dans la mer qui nous rafraîchit et nous lave de tout ce foutre qui maculait nos corps.

Dans l’eau nous échangeons encore de long baisers, et allons nous sécher pour repartir en ville car l’heure tourne et Nathalie doit prendre ses enfants à l’école.

.......

A propos de l'auteur :

Hétéro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrire le résultat de l\'opération dans la case * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.