345 histoires érotiques et pornographiques fantasmes récits coquins gratuits ont été publiés pour vous ! 👀

- Anonyme - 533 Vues

Rencontre sur le net

Jamais je n’aurai cru une personne qui m’aurait racontée l’histoire que je vais vous narrer, tant je ne croyais pas du tout aux annonces coquines via le net, et pourtant ! ! ! J’ai commencé à répondre aux petites annonces coquines via le site CONTACT…, car il y a pas mal de femmes célibataires présentes.
Certes, les hommes seuls constituent la très grosse majorité des annonces présentes sur le site (la plupart des annonces rédigées par ces hommes concernant des recherches de femmes seules pour relations coquines), les annonces de couples arrivant après, et les annonces de femmes seules étant, bien sûr, largement minoritaires. Le jour où j’ai été sur ce site, j’ai décidé de répondre à TOUTES les annonces de femmes du dernier mois, soient 47 annonces!!
J’ai pris le temps de rédiger un mail adapté à chacune de ces annonces et j’ai attendu les réponses. Quelques minutes plus tard, les premières fausses joies : des réponses vénales toutes faites, j’entends par là des mails qui renvoie soit vers des sites payants soit sur des numéros de téléphone payants. Bref, sur les 47 mails envoyés, une dizaine de réponses et 3 seulement de sérieuses : une signée Alina, une signée Chifonnette et une signée Nath.
Après une correspondance engagée avec ces 3 filles, deux relations sont vite devenues inenvisageables : Alina cherchait un homme bi pour faire l’amour avec elle ET AVEC SON MARI, m’avouant qu’elle fantasmait sur le fait de voir son homme se faire sucer et se faire sodomiser. Chiffonnette, quant à  » elle  » m’avoua rapidement être un travesti.
Du coup, seule la correspondance avec Nath continua. Son fantasme était de se faire prendre par  » deux mecs très bien membrés « . N’ayant pas la chance d’être TBM (sigle très récurrent dans les annonces, j’ai pu le découvrir), j’ai quand même continué la correspondance. Après avoir évoqué ce que nous faisions, où nous habitions, nos dispos, et que tout semblait propice à une rencontre, un mail de Nath fut plus explicite et me demanda si je respectai bien les critères de la petite annonce et qui était mon  » collègue de jeux  » pour reprendre le terme employé par Nath. Elle me demandai de préciser la taille en centimètres de nos deux sexes, d’ailleurs.

J’ai tout d’abord failli répondre immédiatement et inventer n’importe quoi pour le  » collègue de jeu  » et la taille en centimètres de nos deux sexes mais, j’ai préféré réfléchir et essayer de voir si je ne pouvais pas réellement trouver un collègue de jeu. Et là, après avoir passé en revue quelques-uns uns de mes amis à qui je me sentais capable de parler de tout ça, je me suis rendu compte, à chaque fois, que, même s’ils seraient peut être partants, je ne pouvais pas savoir s’ils répondaient au critère Très Bien Membré.
J’ai donc raisonné en sens inverse et me suis demandé si je connaissais quelqu’un qui était Très Bien Membré. Et c’est là que tout m’a alors semblé évident : mon cousin Christian. Certes, je ne l’avais pas revu dans son plus simple appareil depuis plusieurs années, mais, adolescents (nous avons un an d’écart tous les deux) nous regardions nos premiers films X ensemble et nous masturbions devant. Là, j’avais pu remarquer l’impressionnante taille de son sexe. Lorsqu’il plaçait sa main à la base pour se masturber, elle semblait toute petite devant le reste de son sexe. De surcroît, le diamètre de celui-ci était proportionnel à la taille. Sans demander son avis à Christian (je me disais qu’il serait toujours assez tôt pour lui en parler), je répondis à Nath, en lui disant que Christian et moi, tous deux très bien membrés, étions prêts pour la rencontrer.

Elle me répondit alors qu’elle tenait à voir des photos de nos sexes avant de pouvoir envisager une rencontre, ainsi que des photos de nos têtes. Je cherchais donc une photo où il y avait Christian et une photo de moi que je scannais puis m’en allais récupérer deux photos de sexes énormes sur le net, et qui pouvait facilement passer pour les nôtres, ce qui fût une opération assez rapide.
Ceci fait, j’envoie les 4 photos scannées (deux photos avec chacune de nos deux têtes et deux photos de gros sexes récupérées sur le Net) et, le lendemain, miracle : réponse de Nath qui était d’accord et nous félicitaient pour nos beaux engins qu’elle voulait à présent toucher et avoir en bouche au plus vite. Après quelques mails pour fixer les détails logistiques, un rendez-vous fut convenu dans un hôtel de la banlieue parisienne qui arrangeait tout le monde. Entre-temps, j’avais été chez Christian pour lui parler de tout cela. Il était carrément partant pour cette rencontre, voulait voir une photo d’elle (ah, ça, j’avais pas) mais refusait d’y croire,  » trop beau pour être vrai  » disait-il).

Le jour J, nous voilà devant l’hôtel avec 5 minutes d’avance, et là, une fois sortis de la voiture, Christian et moi restons devant l’hôtel. A peine devant l’hôtel, une voix nous appelle :
–  » Christian, Vincent ?  » Nous nous tournons et voyons une femme, brune, aux cheveux très courts, entre 30 et 40, c’est clair, petite, certes, mais mignonne. En s’approchant d’elle, elle continue :
–  » Moi, c’est Nath, comme vous devez le supposer  » Là, je suis surpris, très surpris et je vois que Christian l’est tout autant que moi. Nous en rêvions mais, nous nous forcions à ne pas trop y croire pour éviter une cruelle déception. Après quelques petites phrases banales (il faut avouer qu’avec du recul je me rends compte à quel point on avait l’air idiots tous les 3, à essayer de broder des banalités pour meubler), nous entrons dans l’hôtel, demandons une chambre et passons aux choses sérieuses. A peine rentrés dans la chambre, Nath prend les choses en main :
–  » Qui de vous deux me montre en premier son bel engin ?  »
Là, mon regard vers Christian est clair, je le laisse attaquer. Mon cousin va très vite et ne met que quelques secondes à baisser son pantalon et son caleçon pour sortir son sexe, en début d’érection, et vraiment très gros, je ne m’étais pas trompé. Nath a l’air ravie :
–  » Magnifique, je peux le sucer ?  »
–  » Euh, oui, oui, bien sûr  » répond mon cousin qui a un air halluciné à ce moment-là, n’ayant l’air de pas croire à ce qu’il lui arrive. Là, Nath commence sa fellation, lèche les couilles de Christian qui sont elles aussi à la hauteur de son engin, puis branle son engin d’une main, à sa base, et le suce en même temps. Rapidement, le sexe de Christian est en pleine érection. Nath est émerveillé :
–  » MMMhhh, qu’il est beau ce sexe, qu’il est gros, j’ai envie qu’il me prenne .. « , disait-elle, tout en laissant son index parcourir son engin de la base jusqu’au gland. Puis, elle enchaîne :
 » Et toi, Vincent, tu ne te mets pas à l’aise ?  » Et là, je me sens un peu con, me demande ce que je suis venu faire ici, surtout qu’elle rajoute :
–  » Est-ce qu’il est encore plus gros que ça  » tout en prenant à pleine main le sexe de Christian. Voyant que je ne bouge pas, elle vient et me déshabille. Le stress fait que je ne suis pas en érection, loin de là. Une fois nu, je suis rassuré, je n’ai aucune réflexion, je sens la langue de Nath me lécher les couilles puis mettre mon gland dans sa bouche, rapidement, je suis en érection, et là, une fois l’érection atteinte, Nath se recule et lâche :
–  » J’ai l’impression que ce n’est pas le même que sur la photo ! !  » Elle a l’air furieuse tout d’un coup. Elle continue :
–  » Tu te l’es fait couper depuis ?  »
–  » Si c’est pour jouer avec un sexe pareil, je serais avec mon mari à cet instant « .

Stupéfait, jamais je n’aurai cru pouvoir me faire incendier par une femme au sujet de mon sexe, je la trouvais bien  » chienne  » de tenir pareil propos, mariée de surcroît!! J’allais m’énerver mais un geste de la main de Christian me supplia de ne pas le faire et il dit :
–  » Ben, si ma bite te plait, commence à jouer avec  » Et là, sans rien dire, elle retourna auprès de Christian et recommença à le sucer. Rapidement, Christian arrêta son mouvement en lui prenant la tête à deux mains et lui dit :
–  » Et si maintenant je te pénétrais un peu ?  » Christian, avec son érection mettant en avant ce gros sexe bien droit continue  » Lèche lui un peu le minou pendant le temps que j’enfile un préservatif  »

Là, sans aucun dialogue entre Nath et moi, je m’avance vers elle, qui était en train de se dévêtir. Après quelques instants, elle fut complètement nue. Je remarquais que Christian prenait volontairement son temps pour mettre son préservatif. Je me mets à quatre pattes, et Nath, assise sur le lit écarte ses jambes. Je commence le cunnilingus et constate qu’elle est déjà bien excitée. Tout en donnant les premiers coups de langues, je mets un doigt, puis deux, puis trois, et ce en peu de temps. Sa chatte s’ouvre sans aucune difficulté, mes trois doigts vont et viennent allègrement et son clitoris est déjà très dur et très gonflé. Ses premiers gémissements, ses premiers ondulements arrivent petit à petit et je suis heureux. Je n’ai cependant pas le temps d’être heureux très longtemps car Christian arrive, il a quitté chaussettes et tee-shirt, et n’est maintenant vêtu que de son préservatif qui a l’air tellement petit pour son gros engin.
Je lui laisse place et Christian prend remarquablement bien les choses en main à présent. Il lui demande de se mettre en levrette, et à peine est elle sur ses quatre pattes, sur le lit, que Christian la pénètre, et d’un coup sec, accompagné d’un cri assez strident de Nath, je vois l’énorme sexe de Christian complètement introduit dans la chatte de Nath. Et voilà que la situation si excitante que nous vivons rend Christian plus prolixe qu’à son habitude :
–  » Eh bien, ma cochonne, t’avais envie de bite dis-moi. C’est passé comme une lettre à la poste  »
Puis de continuer, en me faisant un clin d’œil que la levrette ne permettait pas à Nath d’apercevoir :
–  » Pour remercier Vincent du broute-minou, tu vas le sucer, d’accord ! ! »

Et là, heureux que j’étais avec mon érection entre les jambes, je me place sur les genoux sur le lit, face au visage de Nath et face à Christian que je voyais s’agiter, son sexe continuant son va et vient alors qu’il écartait les deux fesses de Nath bien fort de ses deux mains.
De mon côté, Nath me suçait si bien que je sentais que je n’allais pas tarder à venir. Les coups de boutoir de plus en plus puissants que Christian lui donnait rendait ses coups de langues et sa fellation de plus en plus agréables. Je sortis mon sexe de sa bouche pour finir en éjaculation faciale. A peine ai-je eu le temps de finir que ce furent les cris de Christian qui survinrent. Nath après quelques instants pour récupérer elle aussi, lança à Christian :
–  » J’espère que tu es fin prêt pour m’enculer, car, je suis venue dans l’intention de me faire enculer par une grosse bite, alors …
– « Mon fantasme aurait été de me faire prendre des deux côtés en même temps par deux gros engins, mais, je dois reconnaître que deux bites comme la tienne, je ne sais pas si je l’aurais senti. Je crois que celle de Vincent et la tienne, ça suffira pour cette fois .. « .
Là, en entendant ces mots, malgré la fellation, je me sentis assez excité pour  » ré-attaquer « . Surtout que Nath nous suça et nous branla de sa langue et de ses mains agiles jusqu’à ce que nous retrouvions une belle érection Christian et moi. Une fois les préservatifs enfilés, nous nous mîmes en position pour attaquer la pénétration simultanée. Christian commença par glisser un doigt puis deux dans l’anus de Nath n’oublia pas d’humidifier au maximum l’anus pour faciliter la prochaine pénétration.

Lorsqu’il jugea que la sodomie était suffisamment préparés, Christian et moi nous positionnons chacun en face de l’orifice qui nous intéressait et la pénétration commença. En ce qui me concerne, je n’eus aucune difficulté à m’introduire, Nath étant suffisamment excitée, et passant de surcroît après Christian. Pour Christian, ce fut plus difficile, mais, il ne fallut malgré tout pas très longtemps à mon cousin pour qu’il s’introduise parfaitement. Après pas mal de va et vient de la part de chacun de nous, je fus le premier à éjaculer, suivi quelques instants plus tard par Christian. Nath était ravie du moment que nous avions passés ensemble, mais, malgré nos propositions renouvelées pour recommencer pareille expérience, Nath nous quitta sans que nous en sachions davantage.
De son côté, Christian me fit comprendre que si j’avais d’autres plans de ce type grâce à Internet, fallait que je lui en parle ! ! Il n’y a d’ailleurs pas une seule rencontre entre mon cousin et moi sans que nous n’en parlions. Depuis, j’ai laissé des annonces partout sur le net, répondu à quantité d’annonces, mais jamais occasion de la sorte ne se présenta à nouveau …

Alors, mesdames, mesdemoiselles, si un fantasme, quel qu’il soit, vous vient à l’esprit et que je peux vous aider en quoique ce soit à le réaliser, n’hésitez pas, ce sera un plaisir, et en plus, cela me permettra d’avoir une histoire de plus à narrer sur ce site.

.......

A propos de l'auteur :

Hétéro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrire le résultat de l\'opération dans la case * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.