348 histoires érotiques et pornographiques fantasmes récits coquins gratuits ont été publiés pour vous ! 👀

- Patrick - 1665 Vues

Un amant en double exemplaire. 2

Un amant en double exemplaire. 2

Bonjour, je vais vous raconter l’aventure qu’il m’est arrivée dans ma jeunesse.
Suite :

Cela fait 3 semaines que nous faisons des galipettes mais cette semaine je ne sais pas ce qu’il lui arrive. Je l’ai rencontré dans la rue près de mon studio et lui ai sauté au cou.
Je lui ai glissé dans le creux de l’oreille :

-Jules, j’ai trop envie, je ne pourrai pas attendre jusqu’à ce soir et mon studio et juste à côté, je veux baiser avec toi !
Il a eu l’air un peu surpris mais m’a suivit. Une fois dans le studio, lui, d’une extrême douceur d’habitude, m’a prise sans ménagement. Lui si attentionné adorant faire durer les préliminaires, m’a sauté à la Hussarde étant même brutal.
Je l’aime trop pour lui demander ce qu’il lui arrive et ne suis pas contre découvrir d’autres façons de faire l’amour mais je ne reconnais plus le Jules de nos premières rencontres, si doux et ne cherchant qu’à assouvir tous les désirs de sa partenaire.

D’habitude c’est toujours moi qui le contacte mais depuis ce jour lui aussi m’appelle pour me donner rendez-vous mais jamais chez lui. Quand on se retrouve dans son studio, il est toujours aussi attentionné qu’au premier jour mais à chaque fois que je me rends à ses appels, il redevient une vraie brute me prenant sans aucun ménagement. C’est dur à avouer mais j’aime ça, être prise sans ménagement pour le seul plaisir du mâle. Se sentir l’instrument dont il se sert pour assouvir ses plus bas instincts.

Je suis complètement perdue et ose enfin lui demander à quoi rime un tel changement de comportement :
-Jules, pourquoi es-tu si doux avec moi certains jours et te transformes-tu avec moi comme un client avec une pute quand tu me donnes rendez-vous? Que t’arrives-t-il ?
Je ne te reconnais plus, on dirait que c’est un autre homme qui me fait l’amour.
Il explose de colère et s’exclame :
-Putain, il a encore recommencé !
-De qui tu parles ?
-De mon frère jumeau Xavier, ce n’est pas la 1ère fois qu’il me fait le coup, le salaud !
Il me prend dans ses bras pour me consoler et me raconte les crasses de son frère, je suis choquée mais rassurée que Jules ne soit pas un amant bipolaire, il m’embrasse tendrement et me fait l’amour avec encore plus de délicatesse que d’habitude.
-Viens demain à mon studio, je dirai à Xavier dont tu as dû deviner qu’il était mon colocataire d’être présent.
La journée du lendemain n’en finit pas, les cours enfin terminés, je cours presque pour aller chez Jules. Je sonne, il me fait entrer au salon et je me retrouve soudain devant la copie conforme de mon amour. Le choc est rude. Je ne me sens pas bien quand je réalise que ces 2 hommes connaissent tout de mon corps, que moi aussi, j’ai caressé leur corps et sucer avec amour leur verge. J’ai comme un étourdissement et si Jules ne s’était pas précipité pour m’étendre sur le divan, je me serait écroulée.

Quand je reviens à moi ils sont en train de s’engueuler et en viennent aux mains. Que faire ?
Je ne peux pas les laisser s’étriper et vais m’interposer entre eux, je vis un cauchemar !!!
Xavier me regarde et prend la parole :
-Je Suis un saligaud Margot, ce que j’ai fais est inadmissible, tu ne me pardonneras peut-être jamais ce que j’ai fait mais je suis fou de toi et de ton corps. Jules, je ferai tout ce que tu voudras, je me plierai à votre décision à tous les deux.
– La décision finale revient à Margot, réplique Jules, toute notre jeunesse, on a toujours tout partagé mais là, ce n’est plus la même chose, tu es allé trop loin !
Xavier essaie de s’expliquer.
-J’ai bien vu que tu te rendais compte que quelque chose clochait, j’espère que je ne te fais pas horreur mais bien que tu te posais des questions, tu criais comme une folle sous tes jouissances quand je te pilonnais comme un dément, j’espère que tu me pardonneras. Ce que je vais te proposer va te paraître dément mais pense au plaisir dédoublé que tu aurais avec deux amants qui te feraient découvrir une autre facette du plaisir, être prise par deux hommes en même temps.
Jules le traite de tout les noms et est prêt à en découdre de nouveau mais l’idée fait son chemin dans ma tête. C’est horrible mais la proposition de Xavier me tente.
Ce n’est pas comme si un inconnu venait se joindre à notre couple, l’un comme l’autre bien que de façons très différentes et qui se complètent, m’ont amené à l’orgasme. Qu’en serait-t-il avec les deux ensembles ?

J’essaie de calmer Jules :
-Tais-toi Jules ! Comme tu l’as dit, c’est à moi de décider. Je dois te l’avouer, si j’adore être traitée en déesse avec toi, ton frère quand il me prend comme une traînée sans ménagement
me fait aussi monter au plafond. Je voudrais essayer au moins une fois de faire l’amour avec « Abel et Caïn ».
Bien entendu, Xavier est d’accord et Jules ronchonne mais finit par abdiquer et accepte d’accéder à ma demande.
-Bon d’accord ! Et tu as sûrement deviné que ce ne sera pas la 1ère fois pour nous. Mais toi je t’aime et j’aurais voulu te garder pour moi seul, mon amour !

Xavier n’a pas attendu la fin de sa déclaration, ses mains glissent sur mon corps et son jumeau, voyant cela fait de même.
En un rien de temps, ils m’ont effeuillé comme une marguerite. Xavier a collé son torse à mon dos et me pétrit la poitrine de ses deux mains. Sa bouche cherche mes lèvres, sa langue en force le passage et trouve la mienne pendant que Jules insinue une main entre mes cuisses. Sa bouche vient lui prêter main forte et se colle comme une sangsue sur ma vulve gonflée de désir, déclenchant en moi des sensations nouvelles.
Quatre mains me caressent, deux bouches embrassent mes lèvres si différentes.
Je suis complètement à la merci de mes deux amants, folle de leurs baisers, de leurs caresses qui déclenchent en moi un orage de plaisir, l’orgasme comme un éclair foudroyant, parcourt mon corps à une vitesse folle. Je tremble de tout mon corps sous ce plaisir ultra-rapide.

Je n’en peux plus de leurs caresses qui me rendent folles. Je leur demande de s’asseoir dans le divan pour à mon tour les tourmenter. Ils se dénudent et pour la 1ère fois je peux admirer ces verges si identiques mais pourtant si différentes. L’une si douce dans les coïts, l’autre si brutale dans ses pénétrations de sauvage.
Ils sont les deux affalés dans le divan, leur verge tendue couchée sur leur ventre musclé.
Mes mains s’occupent à tour de rôle de la bite de l’un pendant que j’embouche la verge de l’autre.
Je les lèche, les mordille, les suce, ma langue s’active sur leur mandrin, ma bouche aspire entre mes lèvres leurs bourses gorgées de suc. Quand je les sens sur le point de jouir, je me retire aussitôt, faisant durer le supplice le plus longtemps possible.

Je les fais se lever pour qu’ils me présentent les glands violacés que j’engouffre en même temps dans ma bouche. J’essaie de les amener au point de non-retour en même temps.
Xavier décharge enfin dans ma bouche à peine quelques secondes avant Jules.
J’ai la bouche pleine de leurs spermes mêlés, je pétris leurs bourses gonflées qui donnent tout ce qu’elles peuvent dans un ultime spasme, ne voulant rien perdre de ce divin nectar.
Comme dans les films pornos, j’ouvre ma bouche pleine de leurs semences pour leur montrer qu’ils sont de braves petits soldats reproducteurs et dois déglutir plusieurs fois avant de rouvrir la bouche pour leur prouver que j’ai tout avalé.

A suivre……………

Contactez Patrick

Voir toutes les histoires de Patrick

Voir les photos de la bite de Patrick

.......

A propos de l'auteur :

Mon mail pour me contacter : t229602@orange.fr
Toujours à la recherche de nouvelles idées, vous pouvez me proposer un sujet.
Si vous cherchez une âme sœur pour épancher votre cœur, je veux bien me dévouer pour vous écouter.

Hétéro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrire le résultat de l\'opération dans la case * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.