348 histoires érotiques et pornographiques fantasmes récits coquins gratuits ont été publiés pour vous ! 👀

- See You - 3016 Vues

Un trio pervers la rencontre

Le trio pervers  épisode 1

Voici le premier épisode de la série de récits sur le trio pervers, ces récits sont une pure invention, mais les personnages sont eux bien réels, ces récits ont été imaginé par ces personnes à la suite d’un échange avec de nombreux mails, échanges qui continuent toujours, et donc les récits aussi, je ne peux donc dire combien il y aura d’épisodes en tout.. Ces récits sont fictifs, mais ils pourraient être réels, car c’est vraiment ce qu’aimerait vivre les personnages entre eux, habitant à plusieurs centaines de kilomètres de ces filles, la rencontre est donc impossible, du moins pour le moment. J’attends vos réactions et commentaires, encouragez les filles à continuer leurs aventures avec moi, et je vous en ferai profiter en vous les racontant.

Un trio pervers la rencontre

Mercredi 17 Août

C’est une belle journée d’été, je suis un homme de 57 ans, encore bien physiquement, je me promène sans but précis, il fait chaud et j’ai subitement envie de boire quelque chose de frais. J’aperçois un café avec une terrasse à l’ombre et juste deux jeunes femmes qui attirent mon attention, je m’installe à une table en face d’elles, légèrement sur le côté.

Elles sont très belles et très jeunes, juste vingt ans je dirai, toutes les deux blondes avec des cheveux fins mi long. Il y en a une bien blonde avec des yeux bleus, et l’autre plutôt blonde vénitienne, les cheveux plus foncés, avec des yeux marrons, avec toutes les deux, une bouche délicieuse, et un nez fin. Elles sont habillées très sexy, une jupe très courte pour toutes les deux, et un haut sage pour la plus blonde, et un haut très court au dessus du nombril avec une belle échancrure pour sa copine, elles sont minces avec des petits seins.

Je commande un diabolo mente, et pendant que je le sirote tranquillement, je les observe. C’est deux copines, mais je sens qu’elles sont plus que cela, la plus blonde à l’air d’avoir l’ascendant sur l’autre. Elles me regardent aussi toutes les deux, avec des yeux coquins, la dominatrice, je l’appelle comme cela pour le moment, chuchote à l’oreille de sa copine, celle ci me regarde en rougissant un peu, et en baissant le regard, puis je la vois écarter doucement et légèrement ses cuisses, sa copine me regarde en me faisant un clin d’œil. J’aperçois la culotte blanche de sa copine, je fais signe d’écarter un peut plus les jambes, et de remonter un peu sa jupe déjà très courte. Elle regarde sa dominatrice qui lui fait signe de la tête de s’exécuter. La soumise frétille en s’exécutant, visiblement elle aime s’exhiber ainsi, et ça l’excite. J’apprécie le spectacle, je les invite à me rejoindre à ma table.

Je me présente :

– Je m’appelle Mathieu, et vous, comment vous appelez vous ?

La dominatrice fait les présentations avec un petit accent anglais, elle s’appelle Kate, et sa soumise Roxane, elles ont 22 ans et sont étudiantes, elles font leurs études dans une université française dans cette ville, et comme je le pensais plus que copines. Elles me racontent qu’elles se connaissent depuis l’enfance, et qu’elles sont copines depuis tout ce temps. Mais que depuis six ans environ, elles sont aussi amantes, mais bi toutes les deux, car elles un chacune un copain. Kate me demande :

– Ça vous à plu ce que Roxane vous a montré ?

– Oui beaucoup !

– Vous aimeriez en voir plus ?

– Oui j’aimerais beaucoup, et aussi diriger Roxane avec vous Kate, si vous me le permettez toutes les deux !

– Voila une excellente idée Mathieu, tu en dis quoi Roxane ?

– Oh oui, j’adore, j’en suis déjà toute excitée !

Je glisse ma main entre les cuisses de Roxane :

– Vous permettez toutes les deux que je vérifie ?

Kate me dis de le faire, et Roxane écarte bien ses cuisses, laissant ma main remonter le long de ses jambes à la peau très douce, jusqu’à sa petite culotte que je sens bien humide, mes doigts effleurent le tissus humide, caressant très légèrement sa petite chatte qui fait comme un abricot, que je prend plaisir à toucher avec mon index. Je la sens frissonner à mon contacte, une vrai pile électrique.

Kate me fait remarquer que j’excite sa copine, et que tous les deux on va bien s’amuser avec elle.

Je lui répond que j’en suis persuadé, que je sens que l’on est aussi pervers l’un que l’autre, et que Roxane va beaucoup apprécier ce que l’on va faire tous les trois.

Kate me dit que l’on va aller chez elle, elle vit seule, on ne sera pas dérangé et son appartement est bien équipé avec tout le confort. Nous demandons à Roxane de passer devant nous et de remuer du cul, parfois elle soulève sa jupe et baisse un peut sa culotte, pour nous exciter encore plus, nous la suivons en profitant du spectacle, elle a un très beau petit cul, avec des fesses rondes bien rebondies, D’après ce que j’ai vu Kate aussi, nous arrivons chez elle et nous entrons.

Nous nous installons à l’aise dans le salon, Kate et moi chacun dans un fauteuil en face du canapé sur lequel prend place Roxane, ses yeux marrons brillants d’excitation. Je dis à Roxane qu’elle devra m’appeler Monsieur, ou Monsieur Mathieu pendant nos jeux, et je lui demande de prendre des poses coquines, Kate rajoute :

– Oui vas y fais ta chienne !

Roxane se place à quatre pattes, et se fait féline, elle ondule de la croupe, fait semblant de griffer, marche à quatre pattes en remuant du cul. Je me lève et lui file une tape sur une fesse, en lui ordonnant :

– Plus haut ton cul, plus cambré !

Kate approuve, se lève à son tour, et lui donne une tape sur son autre fesse, Roxane lève bien son cul en écartant les jambes, et marche à quatre pattes en dandinant son adorable petit cul bien cambré.

– Voila qui est mieux, bien maintenant lève toi et fais nous une danse extrêmement coquine !

Lui ordonne Kate, pendant que l’on se rassoient en s’enfonçant dans nos fauteuils bas. Roxane commence sa danse, lascive, lente, en ondulant bien du bassin, remuant ses fesses et ses seins, se caressant à travers ses vêtements, nous regardant avec des yeux qui en disent long sur ses envies coquines. Je lui fais signe d’approcher, elle m’enjambe, à califourchon mais en restant debout, levant sa jupe, sa culotte devant ma figure, je la prend par les fesses et je colle ma bouche sur sa fente à travers sa petite culotte, je l’embrasse, puis je lèche sa fente à travers le tissu, elle adore car elle gémit et se trémousse entre mes mains qui lui pelotent les fesses, je la repousse et je lui dis :

– Oui, c’est bien, continues ta danse, maintenant en te déshabillant !

Elle s’exécute, en commençant par enlever son top qu’elle lance à Kate avec un regard complice, puis lentement son soutien gorge, qu’elle me lance avec un regard à faire exploser ma braguette. Comme je le pensais, elle a de petits seins, jolis, bien fait, bien rond, avec de petits tétons qui se tendent. Elle s’amuse à nous frôler en se dandinant, elle tourne son cul vers nous, puis se penche en avant, en descendant sa mini jupe, sa petite culotte blanche laisse apparaître une belle tache de mouille. Elle lance sa jupe à sa copine, se penche sur elle, pour frotter ses seins sur son visage, puis elle vient vers moi, et fait de même, j’en profite pour lui donner un grand coup de langue sur ses seins. Je la sens frémir, et ses tétons durcir encore plus, elle se recule, et se baisse à nouveau, nous montrant sa croupe bien haut en la dandinant, elle baisse sa culotte, en la faisant glisser sur ses pieds, elle prend son temps pour nous faire admirer son cul. Elle se relève, ramasse sa culotte qu’elle me lance avec un regard en coin complice, je la hume longuement, emplissant mes poumons de ses délicieuses effluves de femelle en chaleur.

– Hummm, quel délicieux parfum de petite chienne, de femelle !

– J’aimerai humer celui de Kate, déshabille la sensuellement, et passe moi sa culotte :

Kate se lève pour que Roxane la déshabille, elle prend son temps pour lui enlever ses vêtements un à un délicatement, Kate en profite pour lui embrasser les seins, ou le ventre au passage. Kate a de magnifiques petits seins aussi, bien rond, similaire à ceux de Roxane, et quand cette dernière lui enlève sa culotte, elle lui embrasse sa chatte au passage et m’apporte la culotte de Kate posée sur ses mains, comme sur un plateau.

– Voila pour vous Monsieur !

Je l’a prend délicatement comme un présent précieux, elle est bien humide aussi, et je la hume longuement comme celle de Roxane, emplissant mes poumons de son délicieux parfum.

– Hummmm un parfum délicieux et délicat, celui d’une femme, d’une vrai maîtresse sans aucun doute !

– Je me sens un peu ridicule, d’être le seul à être encore habillé, Roxane déshabilles moi, doucement !

Je me lève, Roxane approche et m’enlève mon T-shirt, elle frotte au passage ses tétons contre les miens, on s’électrise mutuellement, mes tétons comme les siens se tendent sous l’excitation. Elle se baisse pour me dégrafer mon pantalon, puis le laisse glisser au sol, ses yeux sont rivés sur la bosse de mon caleçon. Je dégage mon pantalon de mes pieds, et j’ordonne à Roxane :

– Enlèves moi mon caleçon avec tes dents, attention de ne pas me mordre et interdiction d’utiliser tes mains !

– Oui Monsieur, j’obéis !

Kate s’approche pour ne rien rater du spectacle, Roxane attrape avec difficulté le bord élastique de mon caleçon, tire dessus pour dégager ma bite en commençant à le baisser, ce qui a pour effet de faire bondir ma verge bien raide hors du caleçon, en plein dans la figure de Roxane, mon sexe bien raide lui donnant une baffe au passage, ce qui fait rire Kate et moi aussi, Roxane a du mal à garder son sérieux, elle manque d’échapper le caleçon, mais parvient à le garder entre ses dents. Elle poursuit sa descente, ma bite frottant sur son visage, elle parvient enfin à bien dégager mon trois pièces, le caleçon lâchant mes fesses d’un coup, elle se retrouve aplatie à mes pieds, le caleçon entre les dents, dans un éclat de rire général.

– C’est bien Roxane, tu t’en est bien sortie, relèves toi maintenant !

Ce quelle fait, je m’aperçois qu’elles lorgnent toutes les deux sur ma bite bien raide au garde à vous, avec des yeux gourmands.

– Doucement les filles, pas tout de suite, cette gourmandise se mérite, surtout pour toi Roxane !

A ce moment là je m’aperçois que Roxane n’est pas entièrement épilée de la chatte, je me tourne vers Kate, et je le lui fait remarquer, je lui dit que ça fait un peu négligé, qu’il va falloir que l’on arrange cela tous les deux. Je lui demande de me passer une serviette et d’aller chercher le nécessaire pour la raser complètement. Kate me lance une grande serviette que je place sur le canapé, j’ordonne à Roxane de se coucher sur le dos, sur la serviette, de relever ses jambes bien haut et de bien les écarter, de rester comme cela, et de ne surtout pas bouger. Voyant qu’elle a du mal à garder la position je demande à Kate d’apporter de quoi lui attacher les pieds avec les mains. Elle revient avec un rasoir, de la mousse, une cuvette avec un peu d’eau et des morceaux de tissu. On lui plaque bien ses chevilles contre ses poignets, et on la ligote ainsi, les cuisses bien écartées, la chatte et le cul bien offert et ouvert.

Je dis à Kate, on va lui raser chacun une moitié, et je commence par savonner ma moitié avec la mousse, puis je prends le rasoir et je la rase d’un geste sur et ferme, puis une fois ma moitié faite, je passe le rasoir à Kate qui fait de même. Une fois notre travail fini, je lui lave bien le sexe et le cul avec l’eau de la cuvette, je demande une serviette à Kate, et elle revient avec et lui sèche bien le sexe et les fesses et son cul.

Kate et Roxane ont des corps très semblables, et même leur chattes lisses se ressemblent, délicieuses avec des lèvres charnues qui bordent leur fente, et qui cachent leur clito, des chattes de jeunes filles en fleurs extrêmement excitante.

– Voila qui est mieux, bien plus présentable, maintenant j’ai envie de goûter à ce que tu nous offres, mais pas tout seul, avec toi Kate, ensemble, léchons lui chacun notre moitié, sa chatte déjà bien humide et son petit trou du cul !

Kate est plus que d’accord, et dans un même élan nous nous plaçons à quatre pattes entres ses cuisses chacun d’un côté, côte à côte. Nos langues caressent les lèvres de son intimité, remontent sur le côté de son clito, elles se retrouvent pour s’insinuer dans sa fente, se mélangent sur son clito qui gonfle et durci. Roxane gémit, se tord sous nos caresses de langues, elle ne peux pas bouger à cause de ses entraves. Nous sentons qu’elle est prête à jouir, et d’un commun accord nous stoppons nos léchouilles.

– Kate je vois que nous sommes d’accord, elle ne doit pas jouir, pas encore !

– Oui Mathieu tu as raison, il faut faire durer le plaisir, je la connais bien elle est trop sensible du clito, occupons nous de son cul avec nos doigts !

– Très bonne idée Kate, il est déjà bien lubrifié avec nos langues et toute sa mouille !

Avec Kate nous plaçons nos index l’un contre l’autre côte à côte, de façon à pouvoir lui caresser la rondelle avec la partie charnue de nos doigts, son petit trou est déjà entrouvert. On commence par lui masser doucement sa rosette, celle ci commence à se relâcher encore plus, nous appuyons plus fermement, et d’un clin d’œil entre nous pour donner le signal, nous pénétrons nos index dans son intimité, lui arrachant un petit cri, mélange de douleur et de plaisir. Nous commençons très doucement à enfoncer à fond nos index, avant de leurs faire commencer un lent va et vient, Roxane apprécie et bouge sa croupe pour devancer nos mouvements, et nous faire comprendre que l’on doit accélérer.

Avec Kate on se regarde, elle me fait un signe de tête complice, et d’un même élan on se met à lui pilonner sans ménagement le cul avec nos doigts, lui arrachant des gémissement et petits cris jouissifs, ça nous excite beaucoup de l’entendre ainsi, et on ne se contrôle plus trop, jusqu’à ce que Roxane hurle de plaisir ou de douleur, nous suppliant d’arrêter.

– Merci Monsieur, merci Kate, j’ai jamais connu une sensation aussi intense, est ce que vous pouvez me détacher, c’est pas très confortable comme position !

Nous nous saisissons chacun d’un lien que nous lui défaisons, la libérant ainsi toute haletante. Pendant qu’elle reprend son souffle je lui dis :

– Tu es une sacré cochonne, super jolie, et extrêmement excitante qui nous donne envie d’être très pervers avec toi, c’est pas Kate qui va me contredire !

– Oh oui Mathieu, elle a des possibilités, qu’elle ne soupçonne pas encore, mais que l’on va lui faire découvrir tous les deux, cette petite salope m’a terriblement excitée, j’ai besoin de jouir !

Kate se couche à la place de Roxane, sa chatte à suintée sur ses cuisses.

– Mathieu place toi en 69 au dessus de moi, je vais te traire pendant que tu me lèche avec Roxane, n’ai pas peur d’éjaculer sur moi, Roxane viendra tout lécher !

J’ai la queue super raide tellement je suis excité, je me place en 69, Kate me branle comme si elle était entrain de traire une vache, tout en me donnant des coup de langue sur mon gland, je lui déguste la chatte goulûment avec Roxane, elle gémit et pousse de petits cris jouissifs. J’adore le goût de sa chatte, j’aime sentir ma langue la pénétrer, et celle de Roxane qui caresse ma langue et me lèche ma bouche en même temps que la chatte de Kate, la main de Kate coulisse tantôt délicatement sur ma queue, tantôt elle la presse fermement comme si elle trayait une vache, sa langue lèche délicatement mon gland, je fais de gros effort pour ne pas jouir trop rapidement. Avec Roxane on redouble d’effort sur son coquillage, pour la faire jouir, celui ci laisse échapper maintenant de plus en plus de cyprine, elle se secoue, gémis, pousse des petits cris de plus en plus fort, je sens sa jouissance arriver et la mienne aussi, nous explosons ensemble, moi dans un râle, elle dans des cris et soubresauts, j’éjacule puissamment en de grands jets sur sa figure et ses seins, elle inonde de sa cyprine ma bouche et celle de Roxane. Je me relève, et Kate ordonne à Roxane de bien me sucer la bite pour me la nettoyer, et ensuite de la lécher elle aussi car je l’ai enduit de sperme.

Roxane a une bouche et une langue experte, et ne met pas longtemps à me nettoyer à fond, c’est une sensation exquise sur mon sexe devenu très sensible. Elle lèche ensuite sa copine consciencieusement, sur ses seins, sa figure, il y en a partout, une vrai chienne lesbienne qui lèche sa copine, je joui de ce spectacle fortement érotique, elles finissent par se rouler une pelle langoureuse. Nous reprenons tranquillement nos esprits, quand Roxane nous fait remarquer qu’elle a pas joui de la minette. Je me penche à l’oreille de Kate, et je lui suggère que Roxane se masturbe devant nous jusqu’à la jouissance, elle me regarde, puis dit :

– Très bonne idée Mathieu, notre cochonne va se branler devant nous, comme une bonne chienne en chaleur qu’elle est !

– Oh oui, merci Kate, merci Monsieur !

Nous nous replaçons dans nos fauteuils face au canapé, sur lequel prend place Roxane. Elle commence par se caresser les seins en se pinçant les tétons, en nous regardant avec ses yeux de cochonne à l’air innocente. Puis une de ses mains descend sur sa chatte, pendant que l’autre s’occupe de son téton, elle se caresse d’abord les replis de son intimité, puis elle enfonce un doigt dans sa chatte dégoulinante, qu’elle ressort pour frotter énergiquement son clitoris bien gonflé de désir. Elle passe sa main par derrière ses fesses, en remontant vers sa fente et en s’enfonçant son indes dans sa minette, son autre main quitte ses seins pour venir caresser son clitoris, elle nous regarde chacun notre tour droit des les yeux en le faisant, ses doigts s’activant sur sa chatte bien lisse et fort trempée, sa respiration s’accélère, ses gémissements se font plus fort, elle couine fort, se secoue dans tous les sens, son orgasme explose brutalement et bruyamment, sa chatte inonde ses cuisses, elles est prise de spasmes très fort, elle est au bord de l’évanouissement. Nous nous précipitons pour la retenir et l’allonger sur le canapé, ou elle reprend très lentement ses esprits, sa respiration redevenant plus lente. Elle finit par émerger au bout de longues minutes en nous regardant avec un regard reconnaissant, et en nous disant :

– C’est la première fois qu’en me masturbant, je joui aussi fortement et intensément, c’était merveilleusement bon, merci pour m’avoir fait découvrir un tel plaisir !

Je lui répond que c’est la première fois que je vois une coquine comme elle jouir comme ça, et que c’est un spectacle qui m’a rempli de joie, que je suis très fier d’elle, et que j’aimerai lui faire découvrir toutes les possibilités de jouissance qu’elle a en elle et qu’elle ignore encore, avec l’aide de Kate bien sur si elle est d’accord. Kate me répond qu’elle est d’accord, que l’on forme un trio de pervers des plus intéressant, et que l’on va bien s’amuser ensemble, à s’occuper de notre petite femelle Roxane.

Je tiens à te préciser Roxane, et je pense que Kate sera d’accord avec moi, que nous sommes là pour te faire jouir le plus possible, te faire découvrir toutes sortes de plaisirs, et tes envies qui sont cachées en toi, te montrer de quoi tu es capable, et tu dois absolument nous dire non, lorsque ce que l’on te demande de faire ne te convient pas, ou si tu es pas encore prête à le faire. En aucun cas tu ne seras notre jouet sexuel, avec lequel nous ferons n’importe quoi sans s’occuper de ton bien être, même si tu dois jouer la soumise avec nous, on te dois beaucoup de respect, et surtout ne rien faire contre ta volonté. Ce sera toujours ton plaisir en premier, nous prendrons le notre en te voyant jouir, comme tu viens de le faire, et quand ce ne sera pas suffisant, tu t’occuperas de notre plaisir, que si tu y consens, et que si tu en as vraiment envie.

Roxane me regarde un peu interloquée, et laisse juste échapper un merci. Kate me regarde en me disant :

– J’étais sur que tu étais quelqu’un de bien, en qui on peut avoir confiance, je ne me suis pas trompé sur toi, si j’en avais pas été persuadée, jamais je ne t’aurai autorisée à approcher Roxane, et encore moins à la toucher, tous les deux on va lui concocter de savoureuses découvertes.

Nous échangeons nos numéros de téléphone et nos adresses mails, il y a une vrai complicité entre nous trois, et je dis à Kate que je la contacterai pour voir avec elle pour préparer nos prochaines rencontres. Je dis à Roxane qu’elle peut me contacter quand elle le veut, qu’elle peut me poser toutes les questions qu’elle veut, que je peux être son confident si besoin, mais que je ne la rencontrerai jamais sans Kate avec moi.

Puis nous nous habillons, et je les quitte en leurs promettant de les revoir très vite, après avoir déposé un baiser sur la bouche de chacune d’elles, et leur avoir roulé une pelle.

Le soir de cette superbe journée, je reçois un mail de Roxane, qui me remercie pour cette après midi qu’elle a trouvé formidable, elle m’explique qu’elle a envie de beaucoup d’autres journées comme celle là, et elle me confie ses envies, que je ne vous dévoilerai pas tout de suite, je vous les ferai découvrir quand je les réaliserai avec elle. Elle ajoute aussi qu’elle a été frustré de ne pas avoir ma queue dans sa chatte, elle aurait aimé que je la baise, par contre elle me précise, que je ne devrai jamais mettre ma bite dans son cul, seulement mes doigts, ma bite sera réservée à sa chatte et sa bouche. Voila un mail fort intéressant et instructif, don je tiendrai compte pour nos prochain rendez vous.

Un moment plus tard, c’est Kate qui m’envoie un mail, pour me dire qu’elle a apprécié cette après midi, et qu’elle est ravie de se sentir sur la même longueur d’onde que moi concernant Roxane. Elle m’en dit plus sur Roxane et les envies qu’elle peut avoir, et sur les idées qu’elle a elle aussi pour satisfaire Roxane. Elle finit son mail en me disant qu’elle a adorer me traire et me lécher le gland cette après midi, mais qu’une autre fois elle aura sûrement envie que je la baise, elles sont bi toutes les deux, et même si elles ont une préférence pour faire des coquineries entre elles, elles apprécient aussi les hommes et leurs bites. Encore un mail passionnant, je sens que l’on va bien s’amuser ensemble, car pour moi comme pour elles, le sexe est un jeu, et le sexe ne devient un immense plaisir que si on y joue à deux ou plus. Beaucoup trop de personnes baisent tristement, je dirai presque pour l’hygiène, sans amusement, que cela est triste. Une bonne baise en s’amusant, c’est tellement bon et gratifiant.Ce soir là je m’endors en repensant à cette merveilleuse journée passée, à ces deux filles sublimes et excitantes, terriblement perverses comme moi, et en pensant à ce que l’on va bien pouvoir faire comme coquineries ensemble.

A suivre……..

Le trio pervers fait la connaissance d’un couple libertin

Pour en savoir plus sur moi, lisez à propos de l’auteur si dessous, et hésitez pas à me contacter.

A bientôt de vous lire, peut-être !

Voir toutes les histoires de See You

Vous avez aimé cette histoire cliquez sur ce lien pour contacter See You par mail.

Vous qui avez lu: Un trio pervers la rencontre, vous êtes...

View Results

Loading ... Loading ...

.......

A propos de l'auteur :

Je suis un homme marié la cinquantaine qui aime écrire des histoires érotiques.

Bi sexuels / Exhibition / Hétéro / Lesbiennes / Lieux publics / Masturbation / Soumission / Voyeurisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrire le résultat de l\'opération dans la case * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.