314 histoires érotiques et pornographiques fantasmes récits coquins gratuits ont été publiés pour vous !

- monalisa - 36158 Vues

Une aventure chaude et vraie au cinéma

Un soir mon amant de l’époque me propose d’aller au cinéma d’Avignon. Il y a peu de monde, nous nous asseyons vers l’arrière et le noir se fait. Mon copain est à ma gauche et soudain, je vois a peine un inconnu venir s’asseoir juste a coté de moi, a droite.
Je dis a mon copain  » il est gonflé , ce type il y a de la place partout ».
Puis après quelques minutes je sens sa main frôler le coté de ma cuisse droite comme je suis presque toujours en minijupe, le dos de sa main frôle ma chair, je retire ma jambe, mais sa main reviens et monte et descend le long de ma cuisse.
Je me penche vers mon ami et lui dit « il est pas bien ce mec, il me caresse la cuisse.. dis lui d’arrêter ».
Mon amant rigole et me dit  » ben non, c’est marrant allez laisse le faire, tu vas voir jusqu’où il ira et en plus tu risque rien.. allez fais le ça peut être drôle et sympa « .

Je suis gênée mais je fais ce que mon ami m’a dit et je ne retire plus ma cuisse alors sa main s’enhardit et cette fois passe sous ma jupe et remonte tout en haut de ma cuisse puis doucement vers l’intérieur il me caresse comme cela pendant un bon moment et j’avoue que ça me chauffe de plus en plus, voyant qu’il ne va pas plus loin, je rapproche même un peu ma cuisse de lui, et ferme les yeux pour profiter.
Sans doute l’a il vu car d’un seul coup sans que j’ai senti venir il glisse sa main entre mes cuisses et descend le plus profondément possible.
Je n’ai pas le temps de resserrer les cuisses que son coté de main et petit doigt est au contact de ma chatte.
Je prends son poignet et essaye de lui retirer, je n’y arrive pas car il est plus fort que moi.
J’essaye de le bloquer et je me tourne vers mon ami en lui disant « sa main est sur mon sexe dis lui qu’il arrête ».
Mon ami me prend la main gauche et dit « allez sois pas bigote, laisse le faire et essaye d’en profiter au contraire, sois pas coincée, en plus tu me racontera.. c’est super ».

Voyant que j’ai les 2 hommes contre moi, je sers quand même les cuisses au maximum pour l’empêcher de bouger, mais son petit doigt bouge très doucement sur mon sexe et il vient au contact de mon clitoris.
Alors la , c’est toujours immédiat chez moi.. je pers toute résistance.
C’est immédiat, ça m’est déjà arrivé dans des situations beaucoup plus hot ou d’un seul coup je cesse de résister et au contraire je participe.
C’est ce qui arrive au cinéma ou d’un seul coup , je me cambre écarte les cuisses et c’est plus fort que moi.
Alors surpris , il se penche vers moi et me dit « tu vas prendre ton pied, je vais te faire jouir , laisse toi faire ».
Et c’est vrai qu’il m’a branlée pendant longtemps très doucement, a peine et j’ai joui comme une folle, plusieurs fois, en me mordant les lèvres et tétanisée pour ne pas hurler.

D’un seul coup il a arrêté et m’a déshabillée du bas, jupe et string comme j’avais les yeux fermés et que j’étais presque dans le coma, je n’ai pas vu qu’il s’est agenouillé devant moi , très serré contre le dossier devant et sa tête était en haut au fond de mes cuisses que j’ai ouvert au maximum, les jambes sur ses épaules pour lui laisser la place.
La , il m’a sucée, presque sans bouger pendant encore une éternité. j’étais comme une folle car je ne pouvais pas me laisser aller alors que je prenais pied sur pied je n’en pouvais plus et d’un seul coup encore, il s’est arrêté est remonté sur son siège.
J’ai cru que c’était fini et me suis relâchée a l’arrière de mon siège.

Alors j’ai senti que d’une main il me serrait le poignet droit et de son autre main il me prenait par le cou avec sa main serrée très fort, limite de me faire mal.
Comme ses gestes étaient très forts, je n’ai pas essayé de résister, on aurait dit qu’il voulait me faire mal, c’était très sado maso comme façon de faire.
Il m’a attirée violemment vers lui jusqu’à ce que je me lève de mon siège et suive son geste, qui m’a amenée a m’asseoir sur ses cuisses, en lui tournant le dos.
Je m’étais appuyée sur le dossier de devant dans mon quasi coma, je n’avais pas vu qu’il n’avait plus de pantalon et était le sexe en l’air.
J’ai senti ses 2 mains qui se glissaient sous mes fesses de force – mais je vous rassure – je l’ai même aidé en me soulevant.. et il m’a fait retomber sur son sexe qui m’a empalée.
La, il m’a baisée en bougeant a peine pendant presque tout le reste du film, que je n’ai pas vu un seul instant, ni mon amant qui, comme mes cuisses étaient écartées de chaque coté des jambes du mec, me branlait doucement et j’adore, je sentais son sexe qui montait et descendait seulement par ses mouvement sur son fauteuil, c’était très doux et génial.

Après presque 1 heure comme ça, ou j’étais au ciel, il a jouit et moi aussi plusieurs fois d’ailleurs je pense, ensuite il m’a repoussée vers mon siège, s’est rhabillé, s’est penché vers moi, m’a embrassée dans le cou et sans un mot s’est levé.

Je ne sais pas si des gens ont vu, surement quand même avec le bruit des respirations et des petits cris que je ne pouvais pas arrêter.
Je n’ai jamais su si c’était fortuit un hasard génial ou si mon ami avait organisé en douce un traquenard, vu qu’il m’en a fait des bien pires, en tout cas j’adore ce genre de situations et j’ai joui tout le long comme une folle, ça a été un festival vivement que ça se reproduise mais depuis nada…

Vous aimez cette histoire laissez un commentaire pour son auteur ci-dessous, merci.

.......

A propos de l'auteur :

Mon Email pour me contacter: monalisa302010@hotmail.fr

Hétéro / Histoire vraie / Lieux publics

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrire le résultat de l\'opération dans la case * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.