345 histoires érotiques et pornographiques fantasmes récits coquins gratuits ont été publiés pour vous ! 👀

- Anonyme - 1030 Vues

Une belle salope

 

Je me présente, Nathalie, 1m69, 52 kg, brune aux cheveux longs, un bon 90C, c’est vrai qu’il n’est pas rare qu’on me siffle dans la rue ou dans le métro; on me trouve belle plante.

Je suis depuis toujours très portée sur la chose et je vais vous raconter une histoire qui m’est arrivée récemment.

J’étais dans une boîte parisienne, et un groupe de mecs essayait à tour de rôle de me draguer, se frottaient à moi, me complimentaient, et c’est vrai que ça commençait à m’émoustiller quelque peu, et je répondais plus ou moins à leurs avances par quelques gestes qui devaient les inciter à continuer.
L’un deux, Franck, qui me plaisait particulièrement, me proposa d’aller chez lui; je lui dis « d’accord, mais emmène aussi tes copains alors… ». Il n’en revint pas, et alla parler à ses acolytes qui avaient les yeux écarquillés.
Je me dis que j’allais passer une super soirée…

Nous arrivâmes tous les 5 chez Franck.
Après quelques coupes de champagne, je commençais à caresser la bite de Franck à travers son jean, ce qui eut pour effet de provoquer une belle bosse et un soupir de sa part. Je le déboutonnais et le prit en bouche, elle était maintenant fièrement dressée et je le suçais avec délectation.
Pendant ce temps, Steve, le beau métis, défis ma jupe et ma culotte et commença à me brouter la chatte, je mouillais déjà abondamment et l’excitation montait progressivement.
Mais Raphaël et Luc ne restaient pas inactifs et avaient sorti leur queue.
J’alternais maintenant entre Franck Raphaël et Luc pendant que Steve me bouffait la chatte avec habileté.
Leurs bites devenaient très dures, je les branlais et les suçais de mon mieux, et ils ne cessaient de me parler « hum elle suce bien cette salope, vas-y continue à me pomper putain les gars vous avez vu elle me lèche les couilles, on va te défoncer… ». Ca m’excitait de les entendre me parler comme ça.

Ils m’allongèrent et ceux fut alors des jeux de mains, de langues sur tout mon corps, ils me sucèrent les seins, et Steve et Luc s’occupaient de ma chatte et de mon petit trou; j’étais aux anges, 4 mecs rien que pour moi!
Franck commença à me pénétrer en missionnaire, c’était la délivrance pour moi, ça faisait une heure que j’attendais que ça, ça queue était longue et puissante, il me bourrait énergiquement et j’avais la belle queue de Steve dans la bouche pendant que les autres se branlaient en me regardant et en m’insultant « t’aimes ça sale pute on va te prendre à deux tu vas voir » et Franck qui me disait « putain qu’est-ce que t’es bonne prends ça! » il me prenait à fond c’était trop bon.
Puis Steve me fit allonger sur lui pendant que Luc vint par derrière; ils allaient effectivement me prendre en sandwich, chose que je n’avais jamais connu.
Luc présenta son gland devant mon anus qu’il avait préalablement bien léché, puis il poussa progressivement, j’étais maintenant possédée par deux bites, plus celles de Raphaël et de Franck que je suçais difficilement, étant secouée énergiquement par les deux autres dont les mouvements étaient coordonnés et de plus en plus rapides.
Je prenais un pied immense, hurlant ma jouissance comme jamais.
Luc me tirait les cheveux pendant qu’il m’enculait alors que Steve me tenait fermement par les hanches. Je me sentais déchirée par ces deux queues, je me sentais tellement remplie, c’était incroyable.
Luc criait « je t’encule salope, t’aimes ça dis-le! » et moi je les encourageais à continuer « oui j’aime ça défoncez-moi, je suis votre chienne, c’est bon ahhh je jouis » et en effet un orgasme indescriptible m’envahit de la tête aux pieds, j’étais à la limite de perdre conscience.

Luc laissa sa place à Raphaël qui voulait aussi m’enculer, ce qu’il fit avec violence, ce qui eut pour effet de provoquer un deuxième orgasme qui me fit crier encore davantage.
Puis ils se retirèrent et Luc dit « maintenant on va t’arroser salope! » effectivement aucun de mes 4 mâles n’avait encore jouis, je les vis alors s’astiquer au-dessus de moi, Steve fut le premier à venir, il me fourra sa queue dans la bouche et me tint la tête par les cheveux, il me dit « allez bois mon foutre salope, bois tout! ahhh… » et j’avalai tout son sperme avec délectation, les autres s’approchèrent et se contentèrent de m’arroser les seins et le visage, j’étais aux anges, recouverte de sperme que je m’étalais sur les seins et la figure, j’en avais même dans les cheveux.
« Quelle pute! » fit Franck, ce qui me fit sourire.

Je n’ai plus jamais pris un tel pied depuis ce soir-là

.......

A propos de l'auteur :

Hétéro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrire le résultat de l\'opération dans la case * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.