342 histoires érotiques et pornographiques fantasmes récits coquins gratuits ont été publiés pour vous ! 👀

- See You - 35713 Vues

Une secrétaire soumise à son patron

Je travaille dans un bureau, une petite entreprise, je suis la secrétaire personnelle du patron.

Je suis blonde pas très grande, mais très bien foutu, les hommes se retournent sur mon passage, à la demande de mon patron je dois m’habiller très sexy,

Ce dernier a su déceler en moi des besoins de salope soumise, et il a décidé de m’éduquer pour son plaisir et le mien.

Pour ma première séance il m’a fait venir dans son bureau dont il a fermé la porte à clef derrière moi, nous avons bu un peu pour que je sois plus à l’aise.

Je me déshabille devant lui en suivant ses désirs , sans me presser , il me fait prendre des poses érotiques , me déplacer devant lui à fur et à mesure que je me déshabille.

Une fois que je suis entièrement nue, il change de ton , il devient plus directif , plus exigeant , plus grossier .

Il me traite de petite salope en me demandant de prendre des poses obscènes , provocantes.

Il m’excite , le désir monte au creux de mon ventre.

Il me fait onduler , tendre le ventre ou les seins vers lui , juste devant lui , tellement près qu’il voit mon minou qui est tout humide, assit sur son fauteuil il est juste à la bonne hauteur.

Puis brutalement il me dit de danser l’amour , une baise virtuelle.

Face à lui , les jambes un peu écartées je donne des grands coups de rein dans sa direction comme si je voulais m’empaler sur son sexe.

Il prend la direction de ce jeu obscène , il dirige mes coups de rein , rapides , lents , amples , saccadés , selon ses désirs.

J’obéis , les yeux fermés , je baise dans le vide , il m’encourage à être de plus en plus salope , j’adore ce qu’il me fait faire , ce qu’il me dit.

J’ouvre outrageusement les jambes pour lui montrer mon sexe de fille , c’est trop excitant, je mouille beaucoup.

Il me demande d’arrêter et de rester comme ça face à lui.

Il mate ma nudité de nana toute excitée , il prend le temps de regarder , j’ai un peu honte d’être entièrement nue face à un inconnu, qui de plus est mon patron.

Puis il prend un genre de cravache et du bout de cette cravache il me caresse le visage lentement.

Il m’ordonne de lécher la cravache puis il poursuit les caresses avec cette cravache enduite de ma salive, les épaules , les seins , excitant mes tétons , le ventre , les cuisses.

Il remonte la cravache le long de l’intérieur des cuisses jusqu’à ma petite chatte mouillée de plaisir interdit.

Du bout de la cravache il la tapote lentement , la caresse en étendant la cyprine sur les lèvres de mon sexe et le mont de Vénus.

C’est trop , trop bon , j’ouvre encore plus les cuisses pour recevoir les caresses de la cravache.

Il me dit alors de me coller contre le mur , le pubis appuyé sur cette face toute lisse.

Il vient derrière moi , d’un mouvement sec il me donne un coup de cravache sur la croupe en m’ordonnant de me frotter contre le mur comme une petite chienne.

La surprise passée , la douleur éphémère oubliée , complètement excitée je me frotte de bas en haut contre le mur de son bureau.

Il m’ordonne de taper mon mont de Vénus contre le mur comme si je baisais contre lui.

C’est dingue , obscène , terriblement excitant.

Il devient de plus en plus exigeant , pervers , je suis complètement soumise dans ce jeu.

Sèchement il m’ordonne de lui offrir mon cul.

Je le tends vers lui et il le cravache avec lenteur , sans brutalité , juste pour m’exciter encore plus , pour me soumettre complètement.

Il me demande ensuite de m’accroupir face à lui les cuisses bien écartées, il continue a me tapoter l’intérieur des cuisses puis ma chatte trempée.

Soudain il me dit : Tu es une petite salope, une cochonne, pisse sur la cravache.

Je suis tellement surprise de sa demande que je n’y arrive pas.

Un coup de cravache arrive sèchement sur mes fesses.

Il m’ordonne : Vas y pisse ou je te donne la fessée.

J’y arrive pas, toujours rien qui sort, j’ai jamais pisser devant un homme, je suis intimidée.

Il me dit : Temps pi pour toi salope, je vais t’apprendre à obéir.

Il va s’asseoir sur sa chaise, il m’ordonne de m’allonger sur ses jambes le cul bien en l’air.

Tiens prends ça salope, tu l’as bien méritée, il me donne une fessée, pas trop fort mais suffisamment longtemps pour que mes fesses rougissent un peu.

Relève toi, vas chercher le gros verre sur mon bureau, accroupi toi devant moi et cette fois ci pisse dans le verre.

Je m’exécute, je met le verre contre mon sexe, je fais quelques effort pour finalement arriver à pisser et remplir la moitié du verre.

Tu vois petite salope que tu peux y arriver, maintenant bois le contenu du verre.

Je suis encore surprise par sa demande , après une longue hésitation, l’idée de boire ma pisse m’écœure un peu, je fini par m’exécutez, j’avale cul sec.

Voila qui est mieux cochonne, tu as droit à une récompense.

Assis toi au bord du bureau les cuisses bien écartées, il s’approche le poing fermé, il l’appuie doucement contre mon sexe en le frottant doucement contre celui ci et contre mon clitoris, petit à petit il l’enfonce doucement dans mon vagin, celui ci est tellement dégoulinant de ma cyprine qu’il n’a pas beaucoup d’effort à faire pour me pénétrer complètement.

Je suis surprise que ce poing rentre ainsi dans mon intimité, il me rempli complètement le vagin, j’ai jamais rien eu d’aussi gros dedans, la sensation est agréable, très agréable, j’adore.

Il me fiste doucement, puis de plus en plus vite, je gémi longuement en me secouant, je sens mon vagin faire des vagues sur son poing, ma cyprine gicle par moment, j’en peu plus de se traitement, je suis sur le point de jouir, il retire brusquement son poing .

Stop salope pas question que tu jouisses, pas encore, tu auras le droit de jouir quand je te le dirais pas avant.

Je suis complètement anéantie par le fiste de ma chatte , anéantie et frustrée qu’il ne m’ait pas permise de jouir .

Je reste , là , brûlante d’envie , appuyée sur le bord du bureau , les cuisses outrageusement écartées , le sexe ouvert , trempée de mouille .

Je le supplie du regard de me toucher encore le sexe pour me délivrer de mes envies de salopes , de mon excitation .

Rien n’y fait . Je prend alors mon sexe dans ma main à la recherche du clitoris pour me masturber et enfin jouir devant lui .

Il m’attrape les mains pour m’en empêcher .

Mieux , il sort une cordelette du tiroir du bureau et me lie les poignets .

Montant sur une chaise , il accroche la corde à un crochet fixé au plafond , m’obligeant à mettre les bras au dessus de la tête .

Je me retrouve comme suspendue par les poignets , debout face à lui .

Il me regarde d’un petit sourire pervers en tournant autour de moi pour me mater en détail .

J’avoue que cette situation me plaît et amplifie mon excitation à l’extrême .

J’ai le corps comme électrisé tellement l’excitation se répand en moi . Chaque parcelle de ma peau est érotisée , prête à me donner du plaisir .

Il le voit bien . Du bout des doigts il me toucher le dos , les fesses , les cuisses , le ventre , les seins et à chaque fois c’est comme une décharge électrique que je reçois , mon corps se tend brutalement sous ses doigts .

Il effleure mes tétons et je ne peux me retenir de bomber le torse .

Il sourie en voyant ma réaction .

Tu aimes ça , salope !

Il me prend alors les tétons entre le pouce et l’index pour les rouler entre ses doigts .

C’est trop bon , je tends littéralement les seins vers ses doigts .

C’est bien , petite pute , oui , donne moi tes tétons comme il faut.

Je tends encore plus les seins vers ses doigts , il m’encourage à encore mieux les lui donner , il m’invective pour que je me lâche et fasse de mes seins un cadeau .

Dans un mouvement je jette ma tête en arrière , lance ma poitrine vers lui comme une folle .

Il m’encourage dans cette offre impudique.

Oui , encore ma salope , donne toi !

Complètement obscène , la tête en arrière , le corps arqué je lui offre mes tétons .

Il les prend vigoureusement , me tirant des râles de femelle .

Il me fait crier de douleur et d’excitation . Je n’en peux plus , il me rend folle .

Il s’éloigne un peu de moi , et ouvrant sa braguette il en sort sa bite , tendue , raide d’envie .

Il la prend dans sa main pour me la montrer .

C’est ça que tu veux ma salope, regarde bien , je vais te la donner .

Je lui répond que je veux sa queue , je la veux au fond de mon ventre .

Il s’approche à quelques centimètres de moi , je tend ma chatte vers sa bite , à sa rencontre.

Comme une chienne je frotte ma fente contre son pieu de mâle .

Prenant son sexe dans une main il me pénètre d’un coup de rein rageur m’arrachant un cri de délivrance .

Me prenant par les hanches il me pilonne carrément la chatte dans de grands coups , tapant à chaque fois son pubis contre le mien .

Je râle comme une femelle en rûte . Je me mets à trembler de tout mon corps , l’orgasme qui part de mon ventre parcourt tout mon corps , il crache dans un grand va et vient sa semence de mâle au fond de mon ventre.

J’ai jamais eu de jouissance aussi forte, j’avais jamais ressenti les sensations qu’il m’a fait découvrir, c’est vraiment le pied d’être traitée ainsi.

Je remercie mon patron et désormais Maître de son traitement, et je suis prête à recommencer à chaque fois qu’il le désirera.

Voir ma deuxième aventure de secrétaire salope et soumise avec deux femmes de ménages.

J’ai écris cette histoire avec une femme qui me l’a racontée, si vous aussi vous voulez me raconter et écrire des choses très coquine contactez moi par mail.

Voir toutes les histoires de See You

Vous avez aimé cette histoire cliquez sur ce lien pour contacter See You par mail.

Vous qui avez lu Une secrétaire soumise vous êtes:

View Results

Loading ... Loading ...

.......

A propos de l'auteur :

Je suis un homme marié la cinquantaine qui aime écrire des histoires érotiques.

Exhibition / Fantasmes / Hétéro / SM / Soumission / Voyeurisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrire le résultat de l\'opération dans la case * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.